Note des internautes :
Ma note :

epub - 4.99 €

Ajouter au panier

liste d'envies Ajouter à une liste d'envies


Présentation

« C´est pas important de savoir d´où c´est venu ni quelle silhouette j´ai vue, sur quel bitume, et à quelle date, quel âge, et quelle ombre fouettait quelle autre, et dans quel sens, pourquoi. J´étais étudiant et puis je l´étais plus. J´ai écrit ça le long. Le long de moi-même et le long de tous les autres petits trucs que j´ai aussi écrits. Un premier roman, je tiens fort à la formule, qui aurait pu s´appeler, lui aussi, Fuir est une pulsion.


« D´abord un corps, l´adolescence sur la peau. Ca non plus, c´est pas [...]très important. L´important, c´est la représentation mentale d´un membre manquant, ayant un jour appartenu à quelqu´un, mais aujourd´hui fourré au fond d´une benne sanitaire d´un hosto tout au nord ou tout au sud de la ville, n´importe quelle ville. Un membre manquant mais toujours là quand même, en sous-sol de soi-même, en surbrillance nerveuse, palpitant fort en permanence. On parle souvent du fameux « membre fantôme » mais qu´est-ce que ça dit de nous tous, au juste, que ces douleurs de désafférentation ? D´où elle sort la poésie qu´on lit sur les boites et notices d´antalgiques ? Est-ce que c´est vrai qu´on peut être, simultanément, en surimpression, deux personnes différentes ? Je crois qu´en fait, j´ai écrit Coup de tête comme j´aurais aimé un jour pouvoir le lire : les yeux fermés et plusieurs fois. Par coeur. Dans des mondes parallèles différents.


« J´ai pas compté le nombre de fois où le narrateur dit : « ma main droite », la manquante. Je suis rentré par là, dans sa gorge, pour comprendre quelle voix l´animait et comment elle disait les choses et quel était son timbre. Et parce que c´était un récit adolescent, il fallait que ce soit oral. Qu´on l´entende, aussi, de cette façon là, cette histoire.

« Quand on me demande, comme ça, ce que j´écris, voilà ce que je réponds le plus souvent : c´est l´histoire d´un mec qui a perdu sa main et qui veut la retrouver. J´ai rien à dire de plus. On me répond pas non plus.
Ainsi parle Guillaume Vissac, un de nos principaux expérimentateurs tous azimuts des nouvelles formes web et littérature (voir son site Fuir est une pulsion), de sa première tentative de roman - entendre : ce qu'on demande à un roman, personnages, histoire, limites...
Voir la suite

Articles du blog ePagine

  • Adolescence et dérives urbaines avec Martín Mucha et Guillaume Vissac
    Aujourd'hui, double dérive urbaine avec Tes yeux dans une ville grise de Martín Mucha (roman traduit de l'espagnol (Pérou) par Antonia Garcia Castro, éditions Asphalte) et Coup de tête de Guillaume Vissac (publie.net/publie.papier).     Martín Mucha est né au Pérou et vit à Madrid où il collabore au journal El Mundo. Guillaume Vissac vit à Paris et développe sur le web des projets littéraires parmi les plus remuants et les plus créatifs (voir nos billets précédents). Tous deux sont de jeunes auteurs et ils viennent de publier leur premier roman. Chacun fait dériver son personnage principal (un jeune homme entre fin de l'adolescence et début de l'âge adulte) dans des villes pourtant opposées (l'une est nommée, Lima, l'autre non) mais où l'enfance, le corps, la violence et la perte de repères pourraient être un des dominateurs communs. Comme le premier texte est une traduction et l'autre non, il est difficile de comparer les styles. On peut néanmoi [...] Voir l'article

Les mots clés

conseil de lecture - Littérature - Adolescence - genre littéraire:Roman - Ville - Fiction - Époque contemporaine