Ma note :

epub - 4.99 €

Ajouter au panier

liste d'envies Ajouter à une liste d'envies


Présentation

« Il faut être bref, que la pensée coure, qu'elle ne s'embarrasse pas de mots trop pesants qui fatiguent l'oreille. Et il faut un ton grave parfois, drôle le plus souvent, parler comme à la tribune, et l'instant d'après comme un poète, plaisanter par moment comme en société, en gardant ses forces en réserve, en les atténuant exprès. Le rire fait plus que la violence. Mieux qu'elle, le plus souvent, il permet de trancher les questions importantes. »
Horace touche à l'ordre du monde par l'intime, par le visage, par le travers et le caractère. Ce faisant, c'est toutes [...]les questions graves, du pouvoir, de la connaissance qui tremblent sur leurs bases.
Danielle Carles a fait de sa retraduction un fascinant travail web, mêlant 4 couches - texte latin original, traduction, notes techniques, critiques et historiques sur cette traduction, et son propre commentaire littéraire, philologique mais libre. Alors lire (ou relire, on est gentil) Horace c'est le prendre de plein fouet, plein plaisir, et comme s'il nous parlait d'aujourd'hui.
Et un bel enjeu, pour nos appareils numériques, de restituer cette démarche...
FB
Voir la suite

Articles du blog ePagine

  • Création littéraire et numérique : les nouvelles traductions
      De nombreux textes d'auteurs du monde entier tombent chaque année dans le domaine public. Quiconque dans ces cas là peut s'en emparer et remettre au goût du jour des œuvres souvent importantes, parfois délaissées ou oubliées, voire même traduire des fragments qui jusque-là étaient restés inédits. J'avais naïvement pensé qu'avec les outils numériques, les nouvelles traductions (avec possibilité de mises à jour) seraient plus importantes que ça. Ce n'est malheureusement pas le cas. Trop de maisons d'édition continuent à commercialiser des traductions surannées, démodées voire obsolètes. Pour certains de ces textes (vu comme ils sont prescrits chaque année par l'éducation nationale), les maisons d'édition ont dû amortir les coûts de traduction et d'impression depuis longtemps, non ? Il y a néanmoins de magnifiques contre-exemples. Citons sans réserve chez P.O.L le travail exemplaire de Frédéric Boyer autour de la Chanson de Roland ou encore la no [...] Voir l'article

Les mots clés

Littérature - Histoire - Europe - Italie - Langue - Traduction - Société - Empire - Rome - Latin - Sciences humaine - monde romain - satires - nouvelle traduction - Sciences humaines - Humour - Satire