Henri Weber, figure de Mai 68 et du trotskisme des années 1960 et 1970, est mort hier à l'age de 75 ans. Henri Weber est né le 24 juin 1944 à Leninabad, en URSS (aujourd’hui Khodjent, au Tadjikistan), dans un camp de travail soviétique, sur un navire-hôpital amarré sur les rives du fleuve Syr-Daria. EN 1939 ses parents, juifs polonais choisissent l'URSS, fuyant la ville de Chrzanow, en Galicie, à quelques kilomètres d’Auschwitz, au moment de l’invasion nazie de la Pologne. En 1948 après un retour en Pologne ils choisissaient la France, Paris, Belleville. Son père était horloger. Son nom de famille, Weber, signifie le tisserand. Une épopée. 

Rever Ajouter au panier

Rever

  • ebook (ePub) 15.99 € 4.99 €

Une chambre à toi, quatre murs, dont deux d'ouvertures ; l'une pour t'appartenir et l'autre à marcher sur deux rives.
Dans une langue et dans l'autre, Une chambre à soi. Virginia Woolf. éditions numériques bilingues Gwen Catala

L'espérance de vie de l'amour, c'est huit ans. Pour la haine, comptez plutôt vingt. La seule chose qui dure toujours, c'est l'enfance, quand elle s'est mal passée. En exergue de Il est des hommes qui se perdront toujours de Rebecca Lighieri (Le masque et la plume 13/04).

Mais ce n’est pas l’absence qui provoque la douleur. Ce sont l’affection et l’amour. S’il n’y avait pas d’affection, s’il n’y avait pas d’amour, la douleur de l’absence n’existerait pas. C’est pour cette raison que la douleur de l’absence, au fond, est belle et bonne, parce qu’elle se nourrit de ce qui donne sens à la vie. Carlo Rovelli, L’Ordre du temps. En exergue de Quatre Amours de Cristina Comencini (Le masque et la plume 29/03).

Le journal d'Adèle Ajouter au panier

Le journal d'Adèle

  • livre-audio (mp3) 12.99 € 5.99 €

Pourquoi Le Chemin ? 
Parce que le chemin continue...

"J’ai souvent pensé que la meilleure façon de vivre pour moi serait de m’installer avec une lampe et ce qu’il faut pour écrire au cœur d’une vaste cave isolée." Franz Kafka en désir de confinement, Lettres à Felice, cité par Lydie Salvayre dans cette liste de presque tous les livres relevés dans les pages livres du journal Le Monde daté du 10 avril 2020, (& 1 intrus en fin de liste).

Le Monde d'hier de Stefan Zweig et tous les livres numériques conseillés dans l'ordre, par les trois éditions du Figaro de ce week-end, Le Figaro, le Magazine et Madame Figaro. Un coup de coeur pour Le Temps découvre la vérité de Mathieu Terence, un coup de pouce à Sylvain Tesson pour rajouter B comme Homère dans cette liste. 

"La première fois, j’ai lu Soljenitsyne chez mon grand-père. L’Archipel du Goulagtraînait parmi des livres d’histoire, j’avais vingt ans, j’étais là pour les vendanges. C’était sur les bords de la Loire. Je suis parti avec le livre. Je ne l’ai jamais rendu." Une déclinaison autour du froid, autour de soi. « L’expérience du gel est une mise en question. C’est la mise à l’épreuve de ce qu’un homme sait du fait d’être. ». Yoann Barbereau

315 libraires francophones font les Prix Libr'à Nous : « Porter au-delà des librairies où nous travaillons notre passion pour ce métier et pour les livres, faire vivre plus loin et plus fort, l’envie de faire connaître les goûts et les coups de cœur des libraires. »

Nous lisons en confinement beaucoup d'articles de presse. La littérature du XXème siècle doit beaucoup à la presse. Joseph Kessel est un de ceux qui ont élevé le reportage au rang des beaux-arts. "Le reportage, lui, force la vérité." Ne laissons pas l'immédiate publication du texte numérique dissoudre les complexités des choses et des sujets de nos vies. Joseph Kessel reste un ami exceptionnel. 

"À lire pendant le confinement de mars 2020, la vie peu ordinaire, au IVème siècle, de Syméon le stylite, un spécialiste, précurseur du confinement et de la distanciation sociale, racontée par son biographe contemporain Thédoret de Cyr, et transformé en roman par Joël Baqué, né à Béziers en 1963, dans « L’Arbre d’obéissance » aux éditions P.O.L et en format numérique en attendant la réouverture des librairies."

Joël Baqué est un saint homme écrivain, et en plus il est drôle.
Aujourd'hui c'est dimanche du temps extraordinaire,
on longerait la plage pour aller s'y baquer. 

Pour que les médiateurs du livre ouvrent les yeux et les oreilles aux autres ouvrages de La Volte et aux œuvres qui déjouent nos codes, déroutent, tabassent ou ravissent, sans préjugé aucun envers ce qui relèverait de la science-fiction, du fantastique, de la fantasy et autres cases fourre-tout. Nous avons le temps de les lire. 

Susto Ajouter au panier

Susto

  • ebook (ePub) 10.99 €

Léo se confine au 14 rue Nicolet. Au numéro 14, exactement là, où Rimbaud fut accueilli par Verlaine. "Chez Léo, dans la bibliothèque où demeuraient comme des reliques une vingtaine de livres de son grand-père, il y en avait un épais qu’il n’avait jamais ouvert : Arthur Rimbaud, Œuvre-vie, Édition du centenaire établie par Alain Borer. « Œuvre-vie » parce que s’y trouvait, comprit-il en le feuilletant, tout ce qu’il restait de ce qu’avait écrit Rimbaud par ordre chronologique, ses cahiers d’écolier, ses poèmes, ses lettres, sans rien mettre à part. Ainsi l’œuvre et la vie se confondaient dans un même fil d’encre que Léo imaginait noir et tourmenté." Azur Noir, Alain Blottière, Nrf/Gallimard.

"La science-fiction est là pour se faire rattraper, si elle est suffisamment véridique pour être ensuite vérifiable. Quel est le premier roman sur la pandémie ? Il ne date pas d’hier mais de 1823 : c’est Le dernier homme, signé par Mary Shelley, la mère de Frankenstein, une autrice – eh oui, c’est bien une femme – qui a véritablement inventé la science-fiction." Interview Jean-Pierre Andrevon sur DVDFR 25/03/2020.

Chers amis d'Italie, ces livres rassemblés du fond de nos étagères et de nos catalogues pour vous dire qu'on vous aime ; profondément. 

"J’aime mieux les hommes engagés aux littératures engagées.
Du courage dans sa vie et du talent dans ses œuvres, ce n’est déjà pas si mal. " 
Hommage à Albert Camus disparu il y a 60 ans, le 4 janvier 1960.

empty