À propos

Benoîte Groult analyse, dans « Ainsi soit-elle », « l'infini servage » des femmes et lance la première protestation publique contre la pratique de l'excision. Livre simple et direct pour que tous comprennent, livre lucide et courageux où l'humour est aussi une arme dans un combat qui se veut toujours positif.

« Il faut que les femmes crient aujourd'hui. Et que les autres femmes - et les hommes - aient envie d'entendre ce cri. Qui n'est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, mais un cri de vie. » B.G.

Categories : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages

  • Authors

    Benoîte Groult

  • Publisher

    Des femmes-Antoinette Fouque

  • Publication date

    12/09/2016

  • Collection

    La Bibliothèque des voix

  • EAN

    3328140021714

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    84 131 Ko

  • Distributeur

    Flammarion

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    livre-audio (mp3)

  • Ref catalogue

    /ean/3328140021714

Benoîte Groult

Benoîte Groult est née à Paris. Elle est la fille d'André Groult, décorateur et de Nicole, soeur du couturier Paul Poiret, et qui créa sa propre maison de couture.
Sa jeunesse s'est déroulé dans un milieu "artiste", ses parents fréquentant les peintres et les écrivains d'avant guerre, Picasso, Picabia, Jouhandeau, Paul Morand etc ... Marie Laurencin fut sa marraine.
Elle fera des études classiques puis Licence-ès-Lettres, Latin, Grec et Philologie, et obtient un certificat d'Etudes Pratiques d'Anglais.
Enseigne le latin et la Littérature pendant 3 ans, puis entre à la radiodiffusion où elle devient journaliste pour les magazines tel que Elle, Marie-Claire, Parents...
Elle fut mariée en seconde noces au grand reporter Georges de Caunes dont elle a deux filles. Puis, elle se remarie, en 1951, à l'écrivain Paul Guimard dont elle a une fille.
En 1978 elle fonde un mensuel féministe avec Claude Servan Schreiber "F MAGAZINE" dont elle assure les éditoriaux.
De 1984 à 1986 elle assure la présidence de la "Commission de Terminologie pour la féminisation des noms de métiers, de grades et de fonctions", fondée par Yvette Roudy, alors Ministre des Droits des Femmes. Où travaillent des grammairiens, des linguistes, des écrivains (arrêté de féminisation publié au Journal Officiel en mars 86).
Depuis 1982 elle est membre du Jury Fémina.

empty