Les corps et le temps, L'étroite peau

About

Ces récits tentent d'accorder le présent de nos CORPS et le TEMPS sans mesure ; nos existences actuelles avec une permanence du souffle humain qui traverse les âges et les lieux.
S'enracinant dans le concret, ils vont parfois du réalisme à l'insolite, essayant de rendre l'imaginaire familier : deux amies sont broyées par la guerre civile ; une tête se réveille, seule, sur un trottoir ; une femme au volant de son taxi parcourt les rues surpeuplées du Caire ; précédée par son corps, Eva se promène dans un jardin de Paris ; sur un lit d'hôpital, quelqu'un fait l'apprentissage de la mort ; la dernière lettre de l'alphabet entre en révolte ; un paysan de la vallée du Nil affronte les dieux ; au bord de la Seine un homme étrange attend le voyageur...
Noter bref passage sur terre, avant l'engloutissement final, brasse les temps révolus avec le nôtre, renferme un monde de fenêtres, de rires, d'interrogations ; contient l'angoisse, mais aussi sa dynamique ; embrasse toutes les cruautés, mais aussi l'amour.
À ces nouvelles ont été ajoutées, à la fin du volume, celles de L'étroite peau. Ce livre, paru en 1965, est maintenant épuisé.


Categories : Littérature > Poésie


  • Authors

    Andrée Chédid

  • Publisher

    Flammarion

  • Distributeur

    Flammarion

  • Publication date

    31/10/2014

  • EAN

    9782081306356

  • Availablity

    Available

  • Nombre de pages

    270 Pages

  • Copy

    No

  • Print

    No

  • Poids

    419 Ko

  • Diffuseur

    Flammarion

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Navigation

Table des matières adaptable Un sommaire est présent dans le contenu du livre, ce qui permet de l'utiliser avec un affichage adapté.

Andrée Chédid

Andrée Chedid (1920-2011), écrivaine égyptienne d'origine syro-libanaise née au Caire, s'installe en France en 1946 et publiera dès lors son oeuvre en français. Romancière ("La Cité fertile"), nouvelliste, dramaturge et surtout poétesse ("Texte pour la terre aimée", "Fraternité de la parole".), elle reçoit d'importants prix littéraires, dont le Prix Louise Labé (1966), l'Aigle d'or de la poésie (1972), le Goncourt de la nouvelle (1979), et le Goncourt de poésie (2002). Elle engendre une lignée de musicien·nes (Louis, Matthieu dit « M » et Émilie Chedid) et laisse en héritage un riche matrimoine littéraire francophone.

empty