Pour une éthique environnementale

Over...

En 1973, un philosophe australien, Richard Sylvan Routley, présentait, à un congrès international de philosophie à Sofia, en Bulgarie, une communication qui allait renouveler la réflexion morale en faisant entrer la nature dans le domaine de la morale, intitulée « A-t-on besoin d'une nouvelle éthique, d'une éthique environnementale ? » Elle constitue l'acte fondateur d'un nouveau champ de la philosophie pratique qui prend son essor au tournant des années 1980 : l'éthique environnementale. Cette « nouvelle éthique » introduit l'idée que la nature possède une valeur intrinsèque, indépendante des intérêts et des besoins humains. Elle ne serait donc pas au service exclusif de l'homme. À l'aide d'une expérience de pensée restée célèbre, dite du « dernier homme », Routley formule une critique redoutable des théories morales anthropocentrées de l'environnement, introduit l'idée d'une valeur non instrumentale de la nature et pose les obligations morales des humains envers elle.

Avis des internautes

Avis général

(Dit werk heeft nog geen beoordelingen)

Geef uw mening

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Genres : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

  • ISBN

    9782130813286

  • Beschikbaarheid

    Beschikbaar

  • Selecteren en plakken

    Toegelaten voor privé-gebruik Zonder beperking

  • Afdrukken

    Toegelaten voor privé-gebruik Zonder beperking

  • Delen

    Toegelaten voor privé-gebruik Zonder beperking

  • Verdeler

    Immatériel

empty