Naissance de l'écoféminisme

,

À propos

En 1974, apparait pour la première fois le mot « écoféminisme » sous la plume de Françoise d'Eaubonne dans son ouvrage Le féminisme ou la mort. Avec ce mot, elle exprime un appel à un « nouvel humanisme » pour sortir du « système mâle », responsable de la domination des femmes et de la destruction de la nature. Françoise d'Eaubonne propose une lecture écologique du féminisme tout autant destinée aux mouvements féministes en France qu'à ceux de l'écologie politique des années 70. Ce texte offre les clés de lecture pour comprendre et identifier les racines communes de la surexploitation des femmes et de la destruction de la nature. Il est aussi une invitation à détruire la structure du pouvoir patriarcal pour voir s'élever « la gestion égalitaire d'un monde à renaître ». Il permet de situer la pensée de Françoise d'Eaubonne dans le contexte féministe et écologiste de l'époque et son actualité. « Le temps de l'écoféminisme », dernier chapitre du Féminisme ou la mort, est également commenté en présentant les fondements de l'écoféminisme de cet autrice.



Categories : Vie pratique & Loisirs > Nature & Plein air > Ecologie > Faits de société / Actualité

  • EAN

    9782130822547

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    90 Pages

  • Copy

    Authorized without restriction

  • Print

    Authorized without restriction

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

Françoise d' Eaubonne

Françoise d'Eaubonne est née en 1920 et morte en 2005. Poétesse et romancière à succès (elle obtient le prix des lecteurs à 24 ans, avec Comme un vol de gerfauts, paru chez Julliard en 1947), elle est une intellectuelle autodidacte prolifique. Résistante, féministe, anticolonialiste, elle sera aussi une des premières défenseuses de la cause homosexuelle (sans être elle-même lesbienne), de l'abolition de la peine de mort et de l'écologie. Cofondatrice du MLF puis du Front homosexuel d'action révolutionnaire en 1971, Françoise d'Eaubonne est aussi à l'origine du concept d'écoféminisme. Injustement tombée dans l'oubli, son œuvre souvent visionnaire est aujourd'hui revisitée par les nouvelles générations féministes. Le Complexe de Diane est son premier ouvrage théorique, paru en 1951 chez Julliard.

empty