Une femme en exil ; Félicie de Fauveau, artiste, amoureuse et rebelle

À propos

Emmanuel de Waresquiel s'emploie avec brio à sortir de l'ombre et à nous faire aimer une grande artiste méconnue du XIXesiècle, qui fut aussi une femme d'exception.0300C´est une grande artiste, à la fois égérie, aventurière et passionnée, qu´Emmanuel de Waresquiel a entrepris de sortir de l´ombre, à l´heure où plusieurs expositions dédiées à l´oeuvre de Félicie de Fauveau sont en préparation en France et à l´étranger. Son livre retrace la destinée romanesque d´une marginale, comme le fut à sa manière Camille Claudel. Née à Florence en 1801 et morte en exil à Florence quatre-vingt-cinq ans plus tard, en 1886, Félicie de Fauveau a porté en elle le rêve meurtri, fou et anachronique d´une monarchie idéale en plein siècle de la démocratie et du positivisme. Elle appartient à la caste sulfureuse des conspiratrices, des amazones, des aventurières de l´impossible. Elle s´est battue pour une cause perdue d´avance dans le bocage vendéen, en 1832, à cheval, le pistolet à la ceinture, vêtue à la façon des hommes. Elle a cru au destin glorieux d´un jeune roi qui ne régnera jamais et finira, comme elle, sa vie en exil. Elle a été ce qu´on appelait à l´époque légitimiste, défendant la cause d´une vieille dynastie tombée une première fois le 10 août 1792, puis une seconde fois au pied des barricades de la révolution de juillet 1830. Cet exil, Félicie l´a aussi connu dans la diversité parfois équivoque de ses relations amoureuses. Le premier homme qu´elle a aimé a été tué a vingt ans, fauché par une balle républicaine, en défendant la même cause qu´elle. La femme auprès de qui elle s´est abandonnée avec passion, avec fureur, est longtemps restée dans le secret de son trouble et de son admiration, parce que l´époque le voulait ainsi, parce que personne alors n´aurait compris le sens profond de la vie partagée de deux femmes égarées dans un rêve commun. L´une était le « maître » et l´autre son « écuyer ». Félicie de Fauveau ne s´est jamais mariée et a vécu de son seul travail. En plein XIXesiècle, elle a fait le choix difficile de l´indépendance et de l´insoumission. Sculptrice étonnamment douée, elle a transformé, dans ses ateliers de Paris puis de Florence, les idéaux de sa jeunesse en une esthétique romantique inspirée du Moyen Âge et de la Renaissance, qui lui a valu d´être remarquée et appréciée par Stendhal, Alexandre Dumas, Balzac et Théophile Gautier. On a vu en elle un Benvenuto Cellini moderne. À Florence, bien que proscrite, elle a travaillé pour les rois et les princes de presque toute l´Europe. Mais son image de pasionaria et de rebelle a nui à sa reconnaissance officielle. Aujourd´hui, comme ce fut le cas pour Camille Claudel, le temps est venu de la réhabiliter. Emmanuel de Waresquiel s´y emploie avec brio, mêlant la sensibilité de l´écrivain à la rigueur de l´historien, pour nous faire admirablement découvrir son héroïne et l´aimer à notre tour.0300À l´heure où plusieurs expositions dédiées à l´oeuvre de Félicie de Fauveau sont en préparation en France et à l´étranger, Emmanuel de Waresquiel a entrepris de sortir de l´ombre cette grande artiste. Née à Florence en 1801, cette sculptrice étonnamment douée a transformé, dans ses ateliers de Paris puis de Florence, les idéaux de sa jeunesse en une esthétique romantique inspirée du Moyen Âge et de la Renaissance, qui lui a valu d´être remarquée et appréciée par Stendhal, Alexandre Dumas, Balzac et Théophile Gautier. Félicie de Fauveau appartient à la caste sulfureuse des aventurières de l´impossible. Elle a porté en elle le rêve meurtri, fou et anachronique d´une monarchie idéale en plein siècle de la démocratie et du positivisme. Ce livre retrace la destinée romanesque d´une marginale, comme le fut à sa manière Camille Claudel.

Categories : Arts et spectacles > Sculpture / Arts plastiques

  • EAN

    9782221122730

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    207 Pages

  • Poids

    1 557 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Emmanuel de Waresquiel

Docteur en histoire et chercheur à l'École pratique des hautes études, Emmanuel de Waresquiel est l'auteur d'une oeuvre imposante sur la Révolution, l'Empire et la Restauration. Sa biographie de Talleyrand (2003 ; « Texto », 2015) et son récit des Cent-Jours (2008 ; « Texto », 2014) ont été couronnés à de nombreuses reprises. Son dernier succès, Juger la reine (Tallandier, 2016), a profondément renouvelé la perception que nous avions de Marie-Antoinette et de son procès.

empty