Le voleur d'amour

À propos

«  J'ai assisté à ton réveil ce matin, Anna. Je dis « assisté » car il ne me reste que trois matins à vivre et lorsque la fin est imminente, chaque réveil de l'être aimé est un événement. Nous avons échangé un baiser que j'ai écourté pour ne pas te tuer. Il est chaque jour plus difficile de résister...  »
Ainsi se confesse Adrian van Gott, le collectionneur d'art sans âge dont nul ne connaît la fortune  : dans sa maison, sa forteresse des beaux quartiers de Manhattan, il a amassé des livres, des tableaux, des souvenirs de siècles passés... Adrian est une énigme. Mystérieux, douloureux, épuisé par les siècles déjà vécus, torturé de ne pouvoir toucher la femme qu'il aime...
Qui est-il, et quel drame a-t-il connu dans la Venise des années 1780 avant de découvrir son étrange et monstrueux pouvoir  ?
Pour Adrian, l'amour se vole et ne se gagne jamais. Et si aimer une femme à travers les siècles est une malédiction, c'est aussi le plus beau des destins. De Constantinople aux bas-quartiers de la Londres pré-victorienne, du Paris de la Révolution au New-York numérique, un grand roman noir et vampirique.



Categories : Littérature générale > Actualités & Reportages

  • EAN

    9782246825821

  • Disponibilité

    Disponible

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Hachette

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Sommaire relié au texte

    Yes

  • Ordonnancement des éléments (textuels ou non)

    Yes

  • Numérotation des pages papier (mises en page redistribuable)

    Yes

Richard Malka

Ardent défenseur de la liberté d'expression, avocat spécialiste du droit de la presse récemment intervenu dans de nombreux procès emblématiques (les caricatures de Mahomet, le film sur le terroriste Carlos .), défenseur de groupes de presse et d'édition ("Charlie Hebdo", "Métro", "Entrevue", le Cherche Midi, Tony Comiti, NRJ.) ainsi que de nombreux journalistes, référent habituel de nombreux médias sur ces problématiques, Richard Malka, continue, à 41 ans, de se consacrer à ses deux métiers.Après le succès de La Face Karchée de Sarkozy (plus de 200.000 exemplaires vendus) et de ses suites, et de la saga judiciaire L'Ordre de Cicéron il signe avec La Pire Espèce son onzième scénario de bande dessinée, manifestement inspiré des nombreux combats auxquels il a pris part et constituant certainement son ?uvre la plus personnelle et la plus politique.

empty