L'agonie des bébés phoques

À propos

Cela commence par un décor de récit pour enfants, de conte d'Andersen peut-être : une mer aussi bleue que le ciel, un soleil pâle, bas sur l'horizon, enfin la banquise, à perte de vue. Ça et là sur la glace, quelques gros points gris : les phoques. Et puis de petites taches que l'on distingue à peine, blanches sur l'immensité blanche : les bébés-phoques nouveau-nés. Et soudain, voilà le conte de fées qui bascule dans l'horreur : des hommes aux vêtements épais, harnachés de cuir et armés de gourdins, se ruent sur la banquise, vers les points gris et blancs. Les animaux tentent de fuir. En vain. Les hommes lèvent haut leurs gourdins et frappent, frappent jusqu'à la nausée. Lorsqu'ils repartent, chargés chacun de dizaines de petites peaux, de grosses taches rouges marquent le désert blanc. Les élégantes de Londres, Rome ou Paris peuvent se rassurer : elles ne manqueront pas de manteaux en phoque cette année encore. Depuis des siècles, l'on massacre ainsi - à date fixe, au mois de mars - les blanchons du Canada, les fameux bébés-phoques. Mais, de nos jours, ce massacre, d'artisanal qu'il était, est devenu industriel, mettant en danger une espèce tout entière. Allain Bougrain-Dubourg, le jeune présentateur de "Des animaux et des hommes" sur Antenne 2, qui fut un témoin oculaire - et horrifié - de la tuerie, ouvre ici - pour la première fois - le dossier complet de ce qui, grâce à quelques courageux « francs-tireurs », est devenu l'affaire des bébés-phoques. Ouvrage d'un écologiste névrosé, misanthrope, qui négligerait les millions d'autres bébés - humains, ceux-là - souffrant de la faim de par le monde ? Allain Bougrain-Dubourg répond, par la voix d'un chef indien aujourd'hui oublié : « Qu'est-ce que l'homme sans les animaux ? disait-il en 1854. Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une grande solitude de l'âme, car tout ce qui advient aux bêtes advient bientôt à l'homme... Toutes les choses sont liées... » Le respect de l'animal est inséparable de celui de l'homme, et vice-versa : la disparition d'une espèce, quelle qu'elle soit, cause un préjudice à ce tout indissociable qu'est la Vie. C'est cela aussi l'enjeu de l'affaire des bébés-phoques.

  • EAN

    9782258184626

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    254 Pages

  • Poids

    2 334 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    FeniXX

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty