La geste des jartés

À propos

" Une PME en difficulté, des salariés qui s'angoissent pour leur avenir, un nouveau PDG qui arrive, un groupe acharné à rétablir des profits ; pour mettre en scène cette réalité sociale tragique et banale, et faire entendre les voix de tous ses acteurs, des plus hauts placés aux "gens sans importance" qui en sont les victimes, j'ai choisi la chanson de geste - la plus ancienne forme narrative de notre langue. Elle s'est imposée par sa souplesse et par la liberté qu'elle me donnait de me déplacer à travers toutes les couches du français - des plus archaïques aux plus modernes, des chants de trouvères aux slams. Dans cette geste il est question de sujets sérieux - licenciements, harcèlement sexuel - et le champ de la bataille annoncée (ce qu'on appelait la rencontre des hommes dans le fracas des armes et le jaillissement vermeil du sang) est un comité d'entreprise. L'excès y passe, le grotesque, le pathétique ; j'en garde les rires avec un fond de larmes. "Antoine Audouard



Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782361320928

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    194 Pages

  • Copy

    No

  • Print

    No

  • Poids

    545 Ko

  • Distributeur

    ePagine

  • Diffuseur

    Editis

  • Entrepôt

    ePagine

  • Support principal

    ebook (ePub)

Antoine Audouard

Antoine Audouard est né le 6 août 1956. Petit-fils du surréaliste André Thirion (ami d'Aragon et de Breton, auteur du classique Révolutionnaires sans révolution), fils du journaliste et écrivain Yvan Audouard, filleul d'Antoine Blondin, il est très vite plongé dans le milieu littéraire.
Après des études au lycée Pasteur de Neuilly, puis à Sciences Po, Antoine Audouard a publié chez Gallimard entre 1977 et 1981 trois romans d'éducation sentimentale. Parallèlement, il rencontre Bernard Fixot, avec qui il commence une carrière d'éditeur, d'abord à Edition N°1, puis chez Fixot et enfin chez Robert Laffont, où il sera pendant six ans directeur général. Il y travaille avec des auteurs aussi différents qu'Alphonse Boudard et Claude Michelet, Bret Easton Ellis et Christian Jacq, Alina Reyes et Jean-Dominique Bauby.
Il quitte les éditions Robert Laffont en 2000 pour revenir à l'écriture. Après Adieu, mon unique (aux éditions Gallimard), il se lance avec deux amis dans l'écriture d'Inca. Il poursuit également des activités d'édition, sur papier ou sur Internet (il est le créateur du Prix Internet du Livre), dans le cadre de la société créée par sa femme, l'éditrice Susanna Lea.

empty