Le patriarcat des objets : pourquoi le monde ne convient pas aux femmes

Traduction ELISABETH AMEREIN-FUSSLER  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

Dans notre monde, l'homme est la mesure de toute chose. Littéralement. Malheureusement, cela en­traîne des désagréments pour au moins cinquante pour cent de l'humanité. Qui portera une ceinture lui permettant de survivre à un accident de voiture ? Qui aura accès à des médicaments adaptés ? Pourquoi considère-t-on certains sports comme masculins ? Pour qui une ville est-elle construite ? Pourquoi les femmes ont-elles plus souvent froid dans les bureaux ? Pourquoi les vêtements féminins sont-ils avant tout beaux et ceux des hommes pratiques ? En quoi les uniformes des policiers, des pompiers, le matériel agricole, les sièges des pilotes d'avion rendent-ils ces professions plus difficiles d'accès aux femmes ? Rebekka Endler, dans cet essai lumineux et percutant, nous invite à ouvrir les yeux sur l'histoire de toutes ces choses qui rendent au quotidien le monde inadapté aux femmes. Parce que pour avancer vers l'égalité, il faut aussi savoir prendre en compte nos différences, loin des stéréotypes.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • Authors

    Rebekka Endler

  • Traducteur

    ELISABETH AMEREIN-FUSSLER

  • Publisher

    Dalva éditions

  • Publication date

    06/10/2022

  • EAN

    9782492596841

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    346 Pages

  • Poids

    3 870 Ko

  • Distributeur

    C.D.E.

  • Diffuseur

    C.D.E.

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Ref catalogue

    /ean/9782492596841

Rebekka Endler

  • Country : Allemagne
  • Langue : Allemand

Rebekka Endler est une autrice et journaliste indépendante allemande.
Elle anime un podcast féministe de critique littéraire. Elle a rédigé le
livre Le Patriarcat des objets après avoir entendu parler d'un fait divers :
une femme avait été verbalisée pour avoir préféré uriner dans un jardin
public plutôt que dans une pissotière pour homme.

empty