À propos

On ne prend plus le temps de respirer et d'écouter. « Bienvenue dans l'univers du Son. Le son nous apprend à écouter, à ressentir, à regarder autour de nous et en nous. Mon ambition est de vous mener à vous reconnecter au son de notre planète pour cheminer vers votre propre voix intérieure. Notre santé et celle de notre planète en dépendent. » Après une formidable enquête sur les effets bénéfiques du yoga sur notre santé, Stéphane Haskell poursuit sa quête de guérison et nous entraîne à la rencontre du monde des vibrations sonores et de leurs effets thérapeutiques sur les plantes, les animaux et l'homme. Faire découvrir le formidable potentiel d'une musique « guérisseuse » millénaire qui allie des instruments rares et fascinants est un voyage initiatique aux multiples facettes, une expérience inoubliable aux frontières de la science et du rêve que Stéphane Haskell a lui-même expérimentés et qu'il souhaite partager aujourd'hui. Dans cet ouvrage, l'auteur donne des clés au lecteur, afin qu'il se penche à son tour, voire se dirige, vers ces soins alternatifs. Apprendre à ressentir et à écouter les effets sonores sur notre organisme, voilà un enjeu passionnant au centre de notre être et de notre humanité.

Customer reviews

General opinion

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Vie pratique & Loisirs > Vie quotidienne & Bien-être > Bien-être > Développement personnel

  • EAN

    9782702916803

  • Disponibilité

    Disponible

  • Copy

    No

  • Print

    No

  • Share

    Authorized with restriction

  • Share count

    6 devices

  • Poids

    1 526 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Stéphane Haskell

Photographe et réalisateur, STEPHANE HASKELL a été correspondant à New York pour l'agence Sipa Presse. Il vient de réaliser un documentaire sur les bienfaits du yoga et ses pratiques à travers le, que ce soit chez soi, en cours collectifs, dans les écoles ou les prisons. Il devrait sortir courant 2016.

empty