Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Offrir cet ebook

[eBook] Moderato cantabile

  • Minuit Double 01 Septembre 1980

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Le mot de l'éditeur : « Qu'est-ce que ça veut dire, moderato cantabile ? - Je sais pas. » Une leçon de piano, un enfant obstiné, une mère aimante, pas de plus simple expression de la vie tranquille d'une ville de province. Mais un cri soudain vient déchirer la trame, révélant sous la retenue de ce récit d'apparence classique une tension qui va croissant dans le silence jusqu'au paroxysme final. « Quand même, dit Anne Desbaresdes, tu pourrais t'en souvenir une fois pour toutes. Moderato, ça ...veut dire modéré, et cantabile, ça veut dire chantant, c'est facile. » « De quel poids le destin des autres pèse-t-il sur ceux qui en sont témoins ? Pourquoi le cri soudain d'une inconnue et la vue de son corps en sang ont-ils troublé si fort Anne Desbaresdes, qui est une femme jeune et riche, uniquement attachée à son petit garçon ? Pourquoi retourne-t-elle au café sur le port, où le cadavre de l'inconnue s'était écroulé dans le jour tombant ? Pourquoi interroge-t-elle cet autre inconnu, Chauvin, témoin comme elle ? Une étrange ivresse s'empare d'elle, où les verres de vin qu'elle se fait servir, et qu'elle boit lentement, ne sont au mieux que des prétextes. Sur le lieu du crime commis par un autre elle revient chaque jour. Chaque jour elle interroge plus avant, parle elle-même un peu plus longuement. L'enfant joue dehors pendant qu'elle s'attarde. Mais un jour elle viendra seule. Un jour elle aura la réponse. Que cherchait-elle donc ? L'amour de Chauvin ? La mort des mains de cet homme qu'elle désire, et qui la désire, comme l'avait obtenue de son amant la femme assassinée ? Un immense scandale silencieux s'est enflé autour d'Anne et de Chauvin et se résout dans le silence par leurs mains qui se joignent une seconde seulement, les lèvres posées sur les lèvres une seconde. Adieu. Tout est dit. » (Dominique Aury, La Nouvelle Revue Française, juin 1958) Marguerite Duras (1914-1996) a publié Moderato cantabile en 1958.

ebook (ePub)
5.49 €
Marquage Sans drm
: ePagine

Maurice Nadeau (France Observateur, 6 mars 1958)

L’art de ne rien conclure

« (...) Le propre des solutions imaginaires est de demeurer constamment ouvertes et, précisément, de ne rien conclure. Anne et Chauvin se reverront-ils ? Deviendront-ils amants ? La tragédie qu’ils ont mimée dans l’ivresse des possibilités offertes par l’envoûtement du sang versé, du vin bu, des paroles échangées, la vivront-ils, eux-mêmes ou avec d’autres partenaires ? La voie que voulait se frayer Anne conduit-elle à l’amour, à l’indépendance, ou à la frustration ? Quel rôle joue l’enfant dans les déterminations d’Anne ? Nous n’en saurons rien. L’auteur se referme sur ses secrets et, après nous avoir tendu divers fils d’Ariane, nous abandonne à la sortie du labyrinthe. C’est sans doute de sa part une ruse supplémentaire. Libre à nous, au grand jour, de nous frotter les yeux ou de retourner aux rêves de la nuit. Si quelque irritation nous visite, elle est encore le fruit de la parfaite science de Marguerite Duras, de sa maîtrise. Sa réussite voulait l’inaccomplissement. »

Autres informations

  • EAN 9782707330000
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 171 pages
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Poids 215 Ko
  • Distributeur C.D.E.

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


empty