Les Violences morales

À propos

La violence morale n'est pas aussi visible que la violence physique, mais tout aussi destructrice, car c'est l'identité de l'autre qu'elle prend pour cible. Ceux qui exercent cette violence font le malheur de leur entourage en toute innocence : ainsi une mère peut, sous couvert de bons sentiments, être extrêmement délétère avec son enfant. Un mari avec sa femme aussi. Quelles sont les violences que subissent les enfants de la part de leurs parents « gentiment narcissiques » ? Comment l'emprise, mais aussi l'indifférence peuvent-elles conduire à l'anéantissement de l'autre ? De quels excès les personnages envieux sont-ils capables, en faisant agir les autres pour prendre une revanche qu'ils considèrent comme légitime ? C'est en compagnie, entre autres, de Balzac, Maupassant, Mauriac et Zweig, plus « psychologues » que les meilleurs spécialistes, que Nicole Jeammet explore ces situations banales qui portent en elles la violence et la destruction. Nicole Jeammet est psychanalyste, maître de conférences à l'université René-Descartes-Paris-V.

Categories : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychologie branches et domaines

  • EAN

    9782738185136

  • Disponibilité

    Disponible

  • Copy

    No

  • Print

    Authorized with restriction

  • Print count

    192

  • Poids

    584 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Nicole Jeammet

De double formation psychanalytique et théologique, Nicole Jeammet a enseigné, entre autres, la psychopathologie de l'enfant à Paris-V. Elle enseigne actuellement au Centre Sèvres. Qu'est-ce qu'une vie bonne, qu'est-ce qu'aimer, qu'est-ce qu'une relation juste à l'autre et la question de Dieu sont les thèmes qu'elle explore à travers ses nombreux ouvrages ; citons notamment : « La Haine nécessaire » (PUF, 1989) ; « Les Destins de la culpabilité » (PUF, 1993) ; « Les Violences morales », (Odile Jacob, 2001) ; « Amour, sexualité, tendresse : la réconciliation ? » (Odile Jacob, 2005).

empty