Daech ; la grande menace

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Offrir cet ebook

[eBook]  Daech ; la grande menace

Tout indique que nous entrons au Moyen-Orient dans une zone des tempêtes sans précédent où toutes les cartes menacent d'être bientôt redistribuées. Le coup de force de Daech aura constitué un choc structurel qui est en train d'ébranler les fondements mêmes de l'assise des principaux Etats. Le Moyen-Orient semble se désagréger, d'un coup, dans la haine et la fermeture au monde. Est-ce l'Islam dans sa pire radicalité ? Est-ce la haine de l'Occident ? Est-ce l'anarchie totale d'une région en déséquilibre depuis longtemps ? Ou bien est-ce l'instant de la grande reconfiguration ? Cette grande menace incarnée par l'Etat islamique, transnational et d'une ambition illimitée - vient sans doute clore un cycle : tout semble détruit et angoissant, mais la fabrique de l'Histoire est à l'oeuvre : l'hésitation de l'Amérique ; la force de l'arc chiite ; le nouvel Iran et la nouvelle Egypte ; le jeu des grands voisins, Arabie saoudite, Turquie, Jordanie ; la prétendue guerre sans hommes...

  • EAN 9782809818352
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 180 Pages
  • Action copier/coller Non
  • Action imprimer Non
  • Partage Dans le cadre de la copie privée
  • Nb Partage 6 appareils
  • Poids 1 065 Ko
  • Distributeur Numilog

Alexandre Adler

Ancien élève de l'Ecole normale supérieure, agrégé d'histoire, Alexandre Adler est considéré comme l'un des plus grands spécialistes de géopolitique internationale contemporaine, notamment sur les questions se rapportant à l'ex-URSS et au Proche-Orient. Régulièrement sollicité par les médias, il est aussi chroniqueur à France Culture et membre du comité éditorial du Figaro. Il a publié de nombreux ouvrages dont Au fil des jours cruels : 1992-2002 (Grasset, 2003), où il rassemble dix ans de chroniques de Courrier International, et plus récemment, il a présenté et commenté Le Rapport de la CIA : Comment sera le monde en 2020 ? paru aux Editions Robert Laffont en 2005.

Avis des internautes


empty