Pantagruel

À propos

Il a souffert, le Pantagruel. Dans nos Lagarde & Michard d´autrefois, on le qualifiait de « livre maladroit et naïf ». Et dans l´exemplaire de la Bibliothèque Royale conservé à la BNF, la page comportant la discussion pourquoi les moines ont-ils la couille si longue a simplement été arrachée.
Surtout, à partir du 17ème siècle, et jusque dans la récente édition Pléiade, on commet un acte de grande bêtise : on fait précéder Pantagruel par Gargantua, sous prétexte que l´histoire, Gargantua étant le père de Pantagruel, se passe avant.
Alors que ce qui est fascinant dans le Pantagruel, et le rend vertigineux, c´est le chemin vers une langue qui, peu à peu, quitte l´abstraction des voix pour apprendre à nommer le monde.
Tout à la fin du Pantagruel, le narrateur, Alcofribas Nasier c´est l´anagramme de François Rabelais, grimpe dans la bouche de son propre personnage, le géant, et y découvre des villes, des paysans : la langue française désormais est inventée.
Et c´est toutes les étapes de cette naissance qui nous rendent ce livre fascinant : le non-sens, le à ceste heure parles-tu naturellement adressé à l´étudiant limousin, les langues inventées de Panurge (vous vous dites ne pas comprendre le français de Rabelais ? - mais il est construit spécialement pour interroger le fait que la langue ne se comprend pas...), le procès de langue en délire de Baisecul contre Humevesne, et toute sa charge subversive contre les abus de pouvoirs de la royauté, etc, etc...).
Et puis Rabelais s´emmêle : il y a 2 chapitres IX, il y a ces chapitres qui se répètent, parce qu´on décalque une figure chez l´italien Merlin Coccaïe, et qu´on la réécrit avec ses armes ensuite. C´est l´archéologie de son invention qu´il nous permet. Si Pantagruel reçoit la célèbre lettre de son père, lui indiquant tout son programme d´étude (Ie voy les brigans, les bourreaux, les avanturiers, les palefreniers de maintenant plus doctes que les docteurs et prescheurs de mon temps...) une fois qu´il les a bouclées, et alors qu´il témoignera aussitôt, au chapitre suivant, quand Panurge lui parle latin, n´en avoir rien suivi, c´est bien délibéré...
Le Pantagruel de Rabelais que nous proposons ici est une transcription d´après l´édition princeps de 1532, entre crochets : ajouts de l´édition de 1533. Ponctuation et graphies originales respectées, u et v distingués.
A votre plaisir...

FB le livre fondateur de la littérature française 2008-11-12 écriture, fiction publienet_RABELAIS01 publie.net

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782814500242

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    206 Pages

  • Copy

    Authorized without restriction

  • Print

    Authorized without restriction

  • Distributeur

    Immatériel

  • Diffuseur

    Immatériel

  • Entrepôt

    immatériel.fr

  • Support principal

    ebook (ePub)

François Rabelais

1494-1553
François Rabelais naît près de Chinon et reçoit une éducation imprégnée des méthodes scolastiques. Prêtre et moine franciscain au couvent du Puy-Saint-Martin, il fait partie d'un groupe d'érudits qui étudient le grec et le latin avant que la Sorbonne ne s'élève contre la lecture dans le texte des Ecritures. Rabelais passe alors à Maillezais, chez les Bénédictins. En 1530, il est bachelier en médecine et exerce ensuite à Lyon jusqu'en 1535. Il commence à écrire Pantagruel, puis Gargantua. Ses oeuvres, aussitôt parues, seront condamnées par la Sorbonne. Après la publication du Tiers Livre, il se réfugie à Metz, craignant les poursuites. Il obtient la cure de Medon et meurt en homme d'Eglise.
La biographie de Rabelais contient des lacunes que les chercheurs essayent de combler...

empty