[eBook]  Lettre au père

Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Franz Kafka et d'une étude de ses manuscrits. Écrite en novembre 1919, publiée en 1953, cette lettre de l'auteur du "Procès" écrite à l'intention de Hermann Kafka, son père, est considérée comme la clé de sa personnalité et de son oeuvre. En 1919, Franz Kafka a 36 ans. Il a publié quelques nouvelles ("La Métamorphose", "Le Verdict", "La Colonie pénitentiaire") mais doit occuper un emploi peu satisfaisant de juriste dans une compagnie d'assurance pour gagner sa vie. Tuberculeux, il est incapable d'assurer son indépendance et vit encore au foyer de son géniteur. Deux tentatives de mariage ont déjà échoué. Il projette cependant d'épouser une jeune praguoise, Julie Wohryzeck, rencontrée au début de l'année. Son père s'oppose au projet. Franz, n'ayant pas la force de contester l'autorité de ce père juif castrateur, rédige alors cette longue lettre poignante, à la fois réquisitoire et plaidoyer, où il fait le tour des relations conflictuelles qu'il entretient avec lui. Plaidant "coupable", il n'en règle pas moins son compte avec la figure paternelle qui domine sa vie, révèlant l'ultime secret: "Dans mes livres, il s'agissait de toi, je ne faisais que m'y plaindre de ce dont je ne pouvais me plaindre sur ta poitrine." Seule sa mère lira la lettre, son père n'en aura jamais connaissance.

  • EAN 9782824901183
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 80 Pages
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Partage Dans le cadre de la copie privée
  • Distributeur Immatériel

Franz Kafka

Franz Kafka est né en 1883 à Prague. Ses parents sont propriétaires d'un magasin et il est surtout élevé par les personnes au service de la maison : une cuisinière, une bonne d'enfants et une gouvernante française. De 1893 à 1901 il poursuit ses études secondaires au lycée allemand de la Vieille-Ville fréquenté essentiellement par les enfants de la bourgeoisie. Après ses études à l'université, il obtient son doctorat en droit en 1906. En 1905, il écrit " Description d'un combat ". En 1908 premières publication de huit textes en prose dans la revue Hypérion. Il entre à l'Office d'assurances contre les accidents du travail. Kafka y travaille de 8 à 14 heures et consacre son temps libre à l'écriture. En 1910, il commence son " Journal " et a ses premiers ennuis de santé. Il écrit beaucoup mais ne garde presque rien. En 1912, Kafka brûle des anciens écrits et commence " L'Amérique ". Premier séjour au sanatorium. Il rédige " Le Verdict " et " La Métamorphose ". En 1913, il propose à un éditeur de publier trois récits " Le Soutier ", " Le Verdict " et " La Métamorphose " en un seul volume sous le titre de " Fils ". " Le Soutier " sera publié en mai. En 1914, il écrit le dernier chapitre de " L 'Amérique ", roman qu'il laissera inachevé. Il commence l'écriture du " Procès ". En 1915, parution de " La Métamorphose ". En 1916, parution du " Verdict ". Kafka va travailler chaque jour dans une petite maison dans la rue des Alchimistes dans le quartier du château de Prague. 1917, Kafka écrit les récits qui composent le recueil " Un médecin de campagne " ainsi que de nombreux autres textes.ÿEn 1918 et 1919 peu de production littéraire, même le " Journal " est interrompu. Il écrit la " Lettre à son père ". Publication de " la Colonie pénitentiaire ". En 1920, " Un médecin de campagne " est publié. Il rencontre Milena Jesenzko. Séjour de dix mois en sanatorium.ÿ1921, Kafka n'écrit presque plus et sa santé se dégrade de plus en plus. II confie son " Journal " à Milena qui lui rend visite à Prague. En 1922, malgré son état de santé désastreux, Kafka connaît une nouvelle période de fécondité littéraire. II écrit " Le Château ", " Un champion de jeûne ". 1923, la maladie s'aggrave mais Kafka écrit " Le Terrier " et d'autres textes. En 1924, les soucis financiers s'ajoutent aux soucis de santé, il autorise la publication de " Joséphine la Cantatrice " pour gagner un peu d'argent. En avril, il est transporté dans un sanatorium près de Vienne en Autriche. En mai, il relit les épreuves du livre regroupant quatre récits sous le titre " Un champion de jeûne " et meurt le 3 juin. II est enterré au vieux cimetière juif de Prague.

Avis des internautes


empty