Nouvelles de Pétersbourg

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Offrir cet ebook

Les mots clés

Gogol Saint-Pétersbourg

[eBook]  Nouvelles de Pétersbourg

Liste

Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Nicolas Gogol. "Le Manteau", "Le Journal d'un Fou", "Le Nez", "La Perspective Nevsky" et "Le Portrait", cinq récits fantastiques où l'humour le dispute à la satire et au non-sens. Cinq chefs-d'oeuvre ayant en commun la Saint-Pétersbourg des années 1830, cette nouvelle capitale cosmopolite de la grande Russie que Gogol transfigure ici en un inquiétant théâtre d'ombres à travers les angoisses et les obsessions de ses personnages. "On a beaucoup discuté sur mon compte et étudié quelques-uns de mes aspects, mais nul n'a jamais défini ma véritable essence. Seul Pouchkine l'a comprise. Il me disait toujours qu'aucun autre écrivain ne possédait le don de faire sentir aussi vivement la platitude de la vie, de faire ressortir avec tant de force la trivialité de l'homme vulgaire, de faire jaillir aux yeux du lecteur toutes les bagatelles, tous les petits riens qui nous échappent d'habitude." - Gogol.

ebook (ePub)
4.99 €
Marquage Sans drm
: ePagine

Autres informations

  • EAN 9782824903828
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 280 Pages
  • Action copier/coller Dans le cadre de la copie privée
  • Action imprimer Dans le cadre de la copie privée
  • Partage Dans le cadre de la copie privée
  • Distributeur Immatériel

Biographie

Nicolas Gogol - 01/04/1809-04/03/1852 (Mort il y a 166 ans à l'âge de 43 ans) Russe Russie http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicolas_Gogol
1809-1852 Après des études médiocres, il s'établit à dix-neuf ans à Saint-Pétersbourg, où il trouve une place d'expéditionnaire dans un ministère. Instable, il abandonne bientôt son emploi et se met à écrire. Il se lie alors avec Pouchkine, qui sera pour lui un excellent conseiller. Un roman, 'Tarass Boulba', lui vaut une chaire d'histoire à l'université de Saint-Pétersbourg. Gogol donne alors une série de nouvelles pétersbourgeoises qui mettent l'accent sur le divorce existant entre le rêve et la réalité. De 1841 date son chef-d'oeuvre, qui introduisit le thème de la pitié sociale dans la littérature russe, 'Le Manteau'. En 1841, il rentre en Russie pour la publication de son roman 'Les âmes mortes' dont la seconde partie ne fut pas publiée. En 1848, il part pour Jérusalem afin de travailler, dit-il, à sa perfection spirituelle. Il en revient dans un état d'exaltation religieuse extraordinaire, et mène désormais une vie de prière et de jeûne. Épuisé, il meurt d'une fièvre typhoïde en 1852.

empty