À propos

Quelle place peut occuper le rire dans une oeuvre de création sur la Shoah? La transmission de sa mémoire par l'humour est-elle envisageable? Toute écriture sur le sujet ne peut éluder la mise en garde d'Adorno selon laquelle «écrire un poème après Auschwitz est barbare». Mais un demi-siècle plus tard, l'art reprend ses droits pour (re)dire, avec ses propres mots, que «cela ne doit plus jamais arriver». Et le rire resurgit alors comme «écho de la délivrance du joug du pouvoir». Il résonne dans les oeuvres de Kertész, Gary, Hilsenrath, Tabori, Becker, Schindel ou Rabinovici, renouant avec une tradition littéraire qui en faisait une arme contre l'ignominie; il s'affiche, plus problématique encore, quand le cinéma ou la BD s'en mêlent. Un «rire réconcilié », mais traversé par la catastrophe, qu'interrogent les chercheurs, écrivains, cinéastes et dessinateurs rassemblés ici.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782841623198

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    400 Pages

  • Copy

    Authorized

  • Print

    Authorized

  • Poids

    2 775 Ko

  • Lectorat

    Public motivé

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Eden Livres

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty