Le mariage d'Anne d'Orval

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Offrir cet ebook

[eBook] Le mariage d'Anne d'Orval

Extrait court I Enguerrand fit sortir tous les serviteurs. Sous les hauts vitraux de la grande salle, ne restèrent plus, en rang face à lui, que ses treize plus fidèles vassaux. Chacun d'eux supposait l'importance du motif de cette convocation. Non seulement par l'heure tardive, mais également par la présence, aux côtés d'Enguerrand, des quatre membres de sa famille : sa femme, Ève ; sa fille, Anne ; et ses deux fils, Albéric et Bartholomé. Des sept garçons nés après Anne, ils étaient les deux seuls qui, par la grâce de Dieu, étaient parvenus à passer les premières années de l'enfance. A Albéric, le plus âgé - il était venu au monde un an après Anne et avait seize ans à l'époque des faits que je rapporte ici - Enguerrand avait donné la force de son caractère, sa voix puissante et convaincante, son port altier et la capacité d'avoir toujours la certitude qu'il agissait pour le mieux, tant pour lui-même que pour tous ceux qu'il dominait. Dans son enfance, déjà, il avait su user avec à propos et fort efficacement de ce tempérament. Il se plaisait à commander son frère et les nombreux pages que le Baron d'Orval avait pris sous sa coupe afin de les élever à la manière sévère et noble qu'il appliquait à ses deux propres fils. Enguerrand avait toujours considéré que sa progéniture ne trouverait pas meilleure éducation ailleurs que sur ses terres. Il comprenait donc que nombre de ses amis eussent choisi de lui confier leurs enfants afin qu'ils s'instruisissent aux mêmes sources. En ajoutant à cette formation chevaleresque la vigueur développée dans l'adolescence, Albéric était prêt, maintenant, à seconder son père dans les plus délicates affaires qu'il pouvait être amené à régler. Enguerrand commençait à le mettre, en certaines occasions, dans la confidence à propos de manoeuvres diplomatiques qu'il ne révélait à nul autre. Il ne concevait aucun doute sur la fidélité de ses vassaux, mais la confiance du sang était, selon lui, bien plus solide encore.

  • EAN 9782848191331
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 256 Pages
  • Copy No
  • Print Authorized without restriction
  • Share Authorized with restriction
  • Share count 6 devices
  • Poids 602 Ko
  • Distributeur Numilog

Customer reviews

empty