L'os perdu ; dix histoires pour chiens

,

À propos

Age : 7-10 ans Niveau de lecture : CE1-CM1 J´ai bien peur qu´il n´y ait une erreur. Je ne sais pas quel âge tu as, cher lecteur, mais je sais que ce livre n´est pas fait pour toi. Ces histoires sont écrites pour des chiens. Je t´entends d´ici?: ils ne savent pas lire. Je le sais bien?! Mais ils ont des oreilles. Ce livre est donc destiné à des chiens qui écouteront. Ils adorent qu´on leur raconte des histoires, surtout des histoires de chiens. Une dernière précision. Elles s´adressent à des chiens de n´importe quelle race, mais qui ont entre 7 et 10 ans. Avant cela, ils sont trop jeunes pour comprendre. Après, leur cerveau de chien commence déjà à se ramollir et ils préfèrent somnoler qu´écouter des histoires... Voici un recueil de nouvelles pour ceux qui veulent tout savoir sur les chiens A PROPOS DE L'AUTEUR Cela peut-il vraiment intéresser ses lecteurs de savoir qu´il est né le 15 mai 1939 ? Qu´après six années de rêve à l´Ecole communale de son village, il a fait ses humanités gréco-latines à l´Athénée Royal de Virton ? Qu´après avoir tâté de la philologie romane à l´Université de Liège, il a obtenu à Nivelles le diplôme d´agrégé de l´enseignement inférieur? Pour en savoir plus sur l'auteur rendez-vous sur son site : https://raucy.wordpress.com/ A PROPOS DE L'ILLUSTRATEUR Sergio Salma né en avril 1960 de parents italiens. Pas mauvais en dessin et assez bon en français , adorant l´histoire , c´est décidé il fera de la bande dessinée. Chasseur émérite, boulimique et curieux, il court plusieurs lièvres à la fois faisant comme chaque artiste devrait faire : être à l`écoute du monde et traduire tout ça dans différents projets en étant auteur complet ou co-auteur avec le même enthousiasme. EXTRAIT Tu aimes quand je te raconte ton arrivée ici, hein, Fripon ? Allez, je veux bien encore une fois, mais c´est la dernière. Tu sais à quel point j´adore tricoter dehors et comme je me plais sur le banc au bout de notre rue, face au petit étang du parc. Et c´est là, à cause de toi, que j´ai perdu mes mailles ! Depuis quelques minutes, je te voyais aller et venir le long de l´eau, sautant bêtement pour attraper une libellule plus rapide que toi, t´étendant dans l´herbe pour regarder le ciel, t´approchant de mon banc avec des yeux curieux. Alors, je t´ai appelé. - Chien, viens, n´aie pas peur. Je savais bien que tu ne t´appelais pas chien, mais que dire d´autre ? À un bébé, on dit bien bébé. Alors, à un chien... Tu faisais deux pas en avant, trois en arrière. Tu retournais à l´étang puis tu revenais, indécis. Alors, j´ai compris qu´il fallait te trouver un prénom. - Nigaud, viens, viens, n´aie pas peur. Je disais ça parce que tu n´avais pas l´air très malin, excuse-moi. Apparemment, ça ne te plaisait pas. J´ai cherché dans ma tête quel pouvait bien être ton véritable nom. Milou ? Médor ? Claude ? Bouboule ?

Categories : Jeunesse > Littérature Enfants

  • EAN

    9782875860972

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    60 Pages

  • Copy

    Authorized

  • Print

    Authorized

  • Poids

    2 314 Ko

  • Lectorat

    à partir de 6 ANS

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Sergio Salma

Né en Belgique de parents italiens en 1960.  Tiraillé entre racines méditerranéennes et culture francophone, il choisit la bande dessinée, genre mixte par excellence.Etudes vaguement artistiques et  rencontre-choc avec des magazines BD adultes début des années 80. Aime à coiffer la double casquette de scénariste et de dessinateur; il se considère d'ailleurs modestement comme dessinariste quand il est auteur complet. Il ajoute à cette schizophrénie en aimant tout autant créer pour les enfants que pour les grandes personnes. Ce double statut d'auteur-jeunesse et d'auteur-vieillesse lui permet d'exprimer une gamme complète de sentiments et d'opinions sur le monde en tentant de cacher au maximum ses références les plus admirées (Tardi, Goscinny, Munoz, Franquin, Watterson.)Rien d'original donc dans le parcours de ce monomaniaque boulimique sinon une propension à alterner une extrême finesse d'analyse et une approche très basique voire naïve. Photographe amateur et écriveur à ses heures (jusqu'à 16 heures 30), il profite de ses multiples rencontres avec des dessinateurs de tous styles et de toutes confessions graphiques pour multiplier des projets sans parenté aucune. La vie nous met dans de multiples humeurs (joie, bonheur, déprime, colère, compassion, dégoût, découragement, enthousiasme.), pas de raison donc de laisser filer une musique monocorde. Selon lui un artiste doit avoir la possibilité à la fois de tâter du violoncelle, de gratter son ukulélé et de se joindre à un groupe punk-trash avant d'aller fredonner de la pop-folk avec des gens bien. Il veut faire mentir l'adage qui affirme qu'un auteur raconte toujours la même histoire. 

empty