Dans les pas du renne

Traduction ROBERT BOURGEOIS  - Langue d'origine : POLONAIS

À propos

« Ces derniers temps, il m´arrive de plus en plus souvent de regarder le monde d´aujourd´hui en prenant mes distances, comme si je le voyais avec les yeux d´un chasseur de rennes du paléolithique supérieur, et tout ce fracas d´admiration sur les possibilités de l´humanité actuelle ne signifie pour moi guère plus que le sourd grognement de joie de mon frère des cavernes au moment où il a inventé l´arc. » Avide de découvrir la vie du peuple mystérieux des Saamis - ou Lapons -, Mariusz Wilk a séjourné parmi eux sur la presqu´île de Kola, dans le Grand Nord russe. De rencontres en découvertes, il raconte la ville de Lovoziéro, ses explorations de la toundra et des montagnes environnantes, et la vie quotidienne des Saamis, sédentarisés de force par le pouvoir soviétique, qui ont su préserver leurs traditions, leur mythologie et leurs croyances chamanistes fondées sur les rennes sauvages dont ils sont l´âmes. En suivant leurs traces, Wilk se fraie son propre chemin et dans l´antichambre de l´autre monde, l´écrivain voyageur découvre les paysages qui recueillent les rêves de la Terre dans une communion avec le frère renne.  

Customer reviews

General opinion

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Sciences humaines & sociales > Ethnologie

  • EAN

    9782882503091

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    216 Pages

  • Copy

    Authorized without restriction

  • Print

    Authorized without restriction

  • Share

    Authorized without restriction

  • Lectorat

    Tout public

  • Distributeur

    Immatériel

  • Support principal

    ebook (ePub 3 Fixed Layout)

Mariusz Wilk

Né en 1955 à Wroclaw (Pologne), diplômé de littérature polonaise, militant dans l'opposition jusqu'à 1981 et emprisonné sept mois pour son engagement dans Solidarnosc, journaliste dans la presse non officielle, Mariusz Wilk publie en 1984, sous le manteau, un livre-phare, Konspira, Solidarité clandestine, qui lui vaut un grand succès d'estime. Au début des années 1990, commence pour lui une carrière de reporter. Il part pour Moscou comme correspondant du Quotidien de Gda¿sk, traverse les pays Baltes, l'Ukraine, le Kazakhstan, la Sibérie et, après un an de pérégrinations se fixe sur les îles Solovki où il vivra durant six ans. C'est de là-bas qu'il commence à envoyer des chroniques à la revue polonaise de Paris, Kultura, qui composent Le Journal d'un loup.

empty