Résiste-moi - Volume 5

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Offrir cet ebook

[eBook]  Résiste-moi - Volume 5

Extrait 1. Dans le silence de la nuit Dans le noir, je cherche à tâtons l’interrupteur de la lampe de chevet. Ma main tremble. Quand je parviens à allumer, la chambre ne me rassure pas pour autant. Où est Clive ?! J’ai l’impression d’être dans un mauvais rêve. Mon cœur bat à tout rompre. J’ai la bouche sèche. J’essaie d’appeler Clive mais je n’ai plus de voix. De nouveau des gémissements, puis comme un meuble qu’on bouscule et qui tombe. Des bruits de pas agités. Qu’est-ce qui peut bien se passer ? Des idées saugrenues me traversent l’esprit. Vu les événements de la veille, j’imagine Martin en train de prendre en filature mon taxi jusqu’à Gramercy Park, nous espionner depuis l’extérieur puis pénétrer par effraction dans la maison alors que nous dormons. Clive et lui sont peut-être en train de se battre… Et si ce n’est pas eux, ce peut être tout aussi bien un cambrioleur. Je jette un coup d’œil autour de moi et attrape une petite statuette Arts Déco sur une console de la chambre. Puis je me rends compte que je n’ai rien sur le dos et j’enfile une culotte et un tee-shirt. Je sors sur le palier du premier étage. Maintenant que je suis dans l’action, ma voix est revenue. – Clive ? j’appelle sans crier dans l’escalier en me penchant vers le rez-de-chaussée. Les bruits reprennent. Ils viennent de l’étage supérieur. Je me dirige vers les marches menant au second. J’ai l’impression de faire un boucan du diable alors que c’est juste mon cœur que j’entends battre dans mes oreilles. Une main sur la rampe, l’autre serrant toujours la statuette, je monte en guettant un danger quelconque. Je me fige sur place, prise de tremblements, quand un hurlement douloureux résonne au-dessus de ma tête. Je devrais peut-être appeler la police. Paralysée entre les deux étages, j’essaie de réfléchir calmement : s’il est arrivé quelque chose à Clive, il vaut peut-être mieux que j’essaie tout de suite de le retrouver. Je reprends mon ascension. Au deuxième étage que je n’ai jamais visité, je fais face à plusieurs portes et je m’approche de chacune d’elles pour y coller mon visage. Rien. Une porte claque soudain, mais pas à cet étage, encore plus haut. À l’oreille, je me dirige dans un étroit couloir au bout duquel je discerne un autre escalier plus petit. Je n’aurais pas pensé que la maison était si grande. J’avance toujours à tâtons car même si mes yeux se sont accoutumés à l’obscurité, je n’y vois pas très clair. La chair de poule couvre tout mon corps et je suis prise subitement de frissons glacés. Ce doit être cela, la peur. Pas celle du vide, que je maîtrise, mais bien celle de l’enfant qui croit aux monstres sous son lit. Les monstres, ça n’existe pas ! Mais les voleurs et les assassins, si ! Je m’arrête en bas de l’escalier sans pouvoir distinguer le palier supérieur. Je réfléchis tellement que j’ai l’impression que le silence de la nuit est empli de mes pensées. Merde, Clive, où es-tu ?! Une sonnerie de téléphone. Je reconnais celle du portable de Clive mais ce pourrait tout aussi bien être celle d’un inconnu. La sonnerie cesse aussitôt. Je monte d’un coup plusieurs marches pour me rapprocher de la source du bruit. Devant moi, une porte fermée. Je perçois une voix étouffée mais ferme. C’est Clive. Qu’est-ce qu’il fait là ? Quel est cet endroit ? Des pas précipités s’approchent. Je redescends de quelques marches, la peur au ventre. La poignée de la porte en question s’abaisse, c’est le moment de vérité. Clive ou Les Griffes de la nuit ? Je retiens mon souffle, tout mon corps transi de froid. La porte s’ouvre. C’est Clive ! Il repère aussitôt ma silhouette dans l’escalier et allume la lumière du palier sur lequel il se trouve avant de refermer la porte derrière lui. Je suis tellement heureuse que ce soit lui que je relève tout juste l’expression contrariée qui traverse son visage. – Milla ! s’exclame-t-il en descendant vers moi. Qu’est-ce que tu fais là ? Tu n’arrivais pas à dormir ? Pourquoi tiens-tu cette statue ?

  • EAN 9791025730010
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 64 Pages
  • Action copier/coller Non
  • Action imprimer Non
  • Partage Dans le cadre de la copie privée
  • Nb Partage 6 appareils
  • Poids 689 Ko
  • Distributeur Numilog

Avis des internautes


empty