Et si je suis desespéré, que voulez-vous que j'y fasse ?

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Offrir cet ebook

[eBook] Et si je suis desespéré, que voulez-vous que j'y fasse ?

"Ah oui, la question n'est pas : comment devient-on un moraliste ? La question est plutôt : comment peut-il se faire qu'on ne le devienne pas ? Quand on voit ce que signifie la guerre - et moi, je l'ai vue avec les yeux d'un garçon de quinze ans... Je me rappelle, quand je suis allé en France, j'ai vu dans une gare, probablement à Liège, une file d'hommes qui, chose étrange, 'commençaient aux hanches'. C'étaient des soldats qu'on avait amputés jusqu'en haut des cuisses et qu'on avait simplement posés là, sur leurs moignons. Ils attendaient ainsi le train pour rentrer dans leur patrie. Ce fut ma première impression de la Première Guerre mondiale. Quand on voit un tel spectacle alors qu'on sort d'une famille paisible, il est tout simplement impossible de ne pas devenir un moraliste." Avec la spontanéité propre à l'oralité, Günther Anders livre dans cet entretien quelques anecdotes significatives, notamment l'étonnement du philosophe quand il s'aperçut que lui, juif, pouvait faire le poirier plus longtemps que ses autres disciples, tous grands et blonds. Mais ce livre est surtout le récit d'un parcours philosophique et politique, où l'on croise également Brecht et Husserl et qui révèle en France une personnalité comparable à celle de George Orwell par son courage intellectuel et sa lucidité.

  • EAN 9791030400939
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 96 Pages
  • Copy Authorized

Günther Anders

Günther Anders, de son vrai nom Günther Stern, est né en 1902. Il fut l'élève de Husserl, Heidegger, et le premier époux d'Hannah Arendt. À partir de 1930, il abandonne la philosophie pure pour se consacrer à la lutte contre le nazisme.ÿRéfugié à Paris en 1933, il est alors proche de Walter Benjamin et Stefan Zweig. Il émigre ensuite aux États-Unis, où il participe avec Adorno, Horkheimer et Marcuse aux travaux de l'Institut de Recherches Sociales, connu sous le nom de l'« École de Francfort ».

Customer reviews

empty