Lettres de Marcel Proust à Bibesco

About

Bibesco Antoine & Proust Marcel - Lettres de Marcel Proust à Bibesco : «Antoine Bibesco seul me comprend», a écrit Marcel Proust dans une lettre qui a été publiée neuf ans après sa mort. Cette phrase m'a ravi. Mais elle implique des devoirs. Pour comprendre la publication de ces lettres, une explication est nécessaire: une explication géographique d'abord. Marcel Proust habitait au 44, rue de Courcelles; moi j'habitais au 69 de la même rue. Il suffisait de connaître Marcel Proust, même un peu, pour savoir qu'on avait affaire à un des hommes les plus intelligents de cette terre. Quand je le connus, son accueil charmant m'encourageait à le voir, surtout qu'il était toujours chez lui.

« L'amitié d'Antoine Bibesco avec Proust dure jusqu'à la mort de ce dernier en 1922. Il est Ocsebib et Proust est surnommé Lecram. Le prince Bibesco tente de faire publier À la recherche du temps perdu à la Nouvelle Revue française, mais n'y parvient pas. Bibesco inspire Proust pour certains des traits de Robert de Saint-Loup. Il se rendait souvent en visite le soir chez Proust, qui vivait reclus dans son appartement, pour lui raconter avec esprit les derniers faits des gens du monde. » (Wikipédia.)

Antoine Bibesco, né à Tours en 1878, est le fils du prince Alexandre Bibesco et de la princesse Hélène Bibesco, née Epourano qui tient, à Paris, un salon réputé où Antoine rencontrera de nombreux artistes. Son frère Emmanuel et lui sont élevés à Paris. Antoine fait ses études secondaires en Angleterre et en France. Il est diplômé en lettres et en droit à Paris. Il épouse, en 1919, Elizabeth Asquith. Il entre dans la carrière diplomatique en 1900. D'abord conseiller à la légation de Roumanie à Paris et à Saint-Petersbourg il est nommé premier secrétaire à Londres, puis à Washington, où il est ministre plénipotentiaire de la légation roumaine de 1920 à 1926, et enfin à Madrid de 1927 à 1933. En 1936, le premier ministre roumain rappelle tout le personnel diplomatique et le prince remplit la tâche difficile d'assurer à la France et à la Grande-Bretagne que le royaume de Roumanie ne tombera pas du côté du fascisme. Il vit en Roumanie à partir de 1939. Sa femme meurt en 1945 et ses propriétés sont confisquées par le régime communiste. Il revient vivre à Paris, où il décède en 1951.

À part la présente correspondance avec Marcel Proust, Antoine Bibesco écrivit des pièces de théâtre en français, qui sont aujourd'hui oubliées. Une de ses pièces a rencontré toutefois un certain succès à Broadway en 1930 (Ladies All). Il a aussi traduit en français Week end de Noel Coward et Le Domaine de John Galsworthy. (


  • Authors

    Marcel Proust

  • Publisher

    Bookelis

  • Distributeur

    ePagine

  • Publication date

    06/01/2024

  • EAN

    9791042421861

  • Availablity

    Available

  • Copy

    Authorized

  • Print

    Authorized

  • Poids

    235 Ko

  • Diffuseur

    Demarque

  • Entrepôt

    Entrepot Numérique

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    2.0.1

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

empty