Tels Quels. Les derniers téléchargements

Sur ePagine.fr, n'oubliez pas de choisir une librairie au momnet de valider votre commande (si ce n'est pas déjà fait).

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Il existe deux formes d´ostéopathie : l´ostéopathie structurelle et l´ostéopathie non structurelle, fluidique et énergétique.
    L´ostéopathie structurelle se base sur l´analyse palpatoire des tissus en profondeur et l´acte thérapeutique repose essentiellement sur le trust (manipulation structurelle rapide et précise).
    L´ostéopathie non structurelle définie et décrite dans cet ouvrage analyse le mouvement respiratoire primaire, dont la modification curative, douce et sans danger, amène à une autocorrection du corps.
    L´ouvrage propose ainsi une technique énergétique qui active les mécanismes physiologiques d´autorégulation du corps. Conçu à l´image d´une séance correctrice, abondamment illustré, il donne toutes les informations utiles pour comprendre et appliquer cette technique dont les résultats sont surprenants.
    Après avoir suivi l´enseignement de Maurice Poyet, le docteur Jean Marchandise a longtemps pratiqué la «méthode Poyet», tout en poursuivant et en développant ses propres recherches et observations. Fort de cette longue expérience, il a fait évoluer cette méthode et propose maintenant une ostéopathie fluidique et énergétique dite À l´écoute du corps®.
    Cette ostéopathie est l´aboutissement de plus de trente années de pratique quotidienne et apporte aux praticiens un éclairage nouveau sur l´anatomie et la physiologie articulaire.
    Anne-Paule Marchandise, sa fille, sophrologue et praticienne de cette méthode, a largement participé à la rédaction de cet ouvrage, notamment pour les illustrations.

  • Bordeaux dans les années 50. La Seconde Guerre mondiale est encore dans toutes les mémoires et pourtant, un nouveau conflit qui ne dit pas son nom a déjà commencé : de jeunes appelés partent pour l'Algérie. C'est dans ce contexte qu'une série d'événements violents se produisent. Le commissaire Darlac, qui s'est compromis pendant l'Occupation, est lui-même bientôt happé par cette spirale de violence...

  • En vrille

    Deon Meyer

    « Avec Deon Meyer, on ne peut pas se tromper. » Michael Connelly Traumatisé par le suicide d'un collègue, Benny Griessel replonge dans l'alcool. Sa supérieure hiérarchique le protège en confiant à son adjoint Cupido l'enquête sur le meurtre d'Ernst Richter, créateur d'un site qui fournit en toute discrétion de faux alibis aux conjoints adultères. Richter faisait chanter ses clients. Est-ce là une piste ? L'analyse des relevés d'appels de son portable, l'épluchage des comptes de sa start-up, les interrogatoires de ses employés, les perquisitions ne donnent rien. Les soupçons se portent aussi sur François du Toit, un viticulteur en faillite. Rien de probant. Les Hawks sont dans l'impasse. La solution surgira, contre toute attente, de l'esprit embrumé d'un Griessel au bout du rouleau. Chaque roman de Deon Meyer aborde un sujet différent : ici, les vignobles du Cap et une technologie de pointe au service de l'enquête. Mais le facteur humain demeure déterminant et ses personnages sont plus poignants que jamais. Né en 1958 à Pearl, Afrique du Sud, Deon Meyer est aujourd'hui l'auteur unanimement reconnu de dix best-sellers traduits dans vingt-cinq pays. Il a entraîné l'équipe de rugby de sa fac avant de devenir journaliste, rédacteur publicitaire, stratège en positionnement Internet et, plus récemment, réalisateur de films. Il vit à Stellenbosch, près du Cap. Traduit de l'afrikaans par Georges Lory

  • Violette Toussaint est garde-cimetière dans une petite ville de Bourgogne. Les gens de passage et les habitués viennent se réchauffer dans sa loge où rires et larmes se mélangent au café qu'elle leur offre. Son quotidien est rythmé par leurs confidences. Un jour, parce qu'un homme et une femme ont décidé de reposer ensemble dans son carré de terre, tout bascule. Des liens qui unissent vivants et morts sont exhumés, et certaines âmes que l'on croyait noires, se révèlent lumineuses.Après l'émotion et le succès des Oubliés du dimanche, Valérie Perrin nous fait partager l'histoire intense d'une femme qui, malgré les épreuves, croit obstinément au bonheur. Avec ce talent si rare de rendre l'ordinaire exceptionnel, Valérie Perrin crée autour de cette fée du quotidien un monde plein de poésie et d'humanité.
    Un hymne au merveilleux des choses simples.


  • « LE LIVRE QUI VOUS FERA PLEURER DE BONHEUR. » Bernard LEHUT, RTL

    Un premier roman bouleversant, drôle et surprenant, et déjà un succès.
    Plus de 20 pays ont acheté les droits avant même sa parution. Une adaptation cinéma est déjà en cours!
    Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu'il veut confier à sa mère, Thelma, qu'il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu'elle pense à autre chose.
    Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.
    Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s'il n'y a pas d'amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis.
    /> En rentrant de l'hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils.
    À l'intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c'est-à-dire les expériences qu'il aimerait vivre au cours de sa vie.
    Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place.
    Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut-être que ça l'aidera à revenir.
    Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.
    Mais il n'est pas si facile de vivre les rêves d'un ado, quand on a presque quarante ans...
    La presse en parle :
    Femme Actuelle : "Ce premier roman est un petit bijou."
    Elle.fr : "Pourquoi cet engouement ? Parce que le pitch est fort, et le résultat universel, feel-good et si plein d'émotions."
    Télé 7 jours : "Un roman sur l'adolescence, sur les rêves d'enfance, les désillusions des parents, l'impérieux besoin de profiter de l'instant présent."

  • Mutismes Nouv.

    « Mutismes, pour tous ces silences qui ont miné l'âme polynésienne... »Tabous et non-dits, frustrations et conflits, zones d'ombre et de silences. Autant de maux qui gangrènent la société polynésienne des années 1980 à 2000.Face aux drames qui bouleversent sa vie, depuis son enfance exposée à la violence du père, jusqu'à l'adolescence marquée par les départs et les arrachements, tandis que des atolls se font souiller par les tirs nucléaires d'une mère patrie dont elle ignore tout, cette jeune fille doute de sa foi en l'humanité. Seule son admiration pour Rori, activiste politique indépendantiste au charisme incontestable, parvient à lui redonner le sourire et à insuffler un sens à sa vie. Mais l'amour ne peut aveugler éperdument : il lui faudra s'exiler à 22 000 kilomètres, sur cette terre française étrangère, pour trouver la force de mettre des mots sur l'indicible. Et tenter de (ré)écrire l'histoire de son pays.Avec ce roman social et initiatique, Titaua Peu s'attelle à poser des mots sur les silences, à créer de la parole là où elle a été confisquée, oubliée.L'auteure de Pina (Prix Eugène Dabit en 2017) n'a jamais eu des termes aussi justes que lorsqu'elle évoque les silences, soulignant les non-dits et les interdits d'une société en perdition.Mu, n.c. tahitien : silence de quelqu'un qui a quelque chose à dire mais qui se tait. (Dictionnaire de l'Académie tahitienne - Fare Vana'a)

    Auteure à l'engagement éminemment politique, Titaua Peu, auteure incontournable du paysage intellectuel et artistique polynésien, donne à voir une société bien éloignée des clichés illusoires.Mutismes, paru initialement en 2003, est un manifeste indépendantiste qui (re)donne voix aux oubliés des années fastes du CEP.Avec Pina, son second roman lauréat du Prix Eugène Dabit en 2017, elle réalise un tour de force salué par la critique qui scelle son combat littéraire tout autant que social.

  • Amanda Waverly mène une double vie. Secrétaire particulière d'une excentrique vieille dame, elle est aussi experte dans l'art du cambriolage, un talent familial qu'elle exerce bien à contrecoeur pour tirer sa mère d'un mauvais pas. Sa prochaine victime sera le sulfureux duc de Langford qu'elle doit séduire afin de mettre la main sur un objet précieux. Le personnage étant un débauché notoire qui vole de conquête en conquête, l'opération s'annonce simple, mais la passion explosive qui jaillit entre eux va vite lui compliquer la tâche.

  • «  Tant de fois je me suis tenue avec des mourants et avec leurs familles. Tant de fois j'ai pris la parole à des enterrements, puis entendu les hommages de fils et de filles endeuillés, de parents dévastés, de conjoints détruits, d'amis anéantis...  »
    Etre rabbin, c'est vivre avec la mort  : celle des autres, celle des vôtres. Mais c'est surtout transmuer cette mort en leçon de vie pour ceux qui restent  :   «  Savoir raconter ce qui fut mille fois dit, mais donner à celui qui entend l'histoire pour la première fois des clefs inédites pour appréhender la sienne. Telle est ma fonction. Je me tiens aux côtés d'hommes et de femmes qui, aux moments charnières de leurs vies, ont besoin de récits.  »
    A travers onze chapitres, Delphine Horvilleur superpose trois dimensions, comme trois fils étroitement tressés  : le récit, la réflexion et la confession. Le récit d'  une vie interrompue (célèbre ou anonyme),   la manière de donner sens à cette mort à travers telle ou telle exégèse des textes sacrés, et l'évocation d'une blessure intime ou la remémoration d'un épisode autobiographique dont elle a réveillé le souvenir enseveli.
    Nous vivons tous avec des fantômes  : «  Ceux de nos histoires personnelles, familiales ou collectives, ceux des nations qui nous ont vu naître, des cultures qui nous abritent, des histoires qu'on nous a racontées ou tues, et parfois des langues que nous parlons.  » Les récits sacrés ouvrent un passage entre les vivants et les morts. «  Le rôle d'un conteur est de se tenir à la porte pour s'assurer qu'elle reste ouverte  » et de permettre à chacun de faire la paix avec ses fantômes...

  • Vous rêvez de visiter l'atlantide ou la mythique cité de Shangri-La ? Suivez le guide !
    Sophie Foster traverse une mauvaise passe. Le deuil et l'incertitude la rongent, mais elle sait au moins une chose : elle ne renoncera à aucun prix. Et si les Invisibles ont eu leur part de victoires, la bataille est loin d'être terminée. Le temps est donc venu de changer de tactique, quitte à faire des sacri ces, quitte à reconsidérer ce qu'elle croit. Il peut-être même temps pour Sophie de se er à ses ennemis...
    Or, tous les chemins semblent mener à Nocturna - sinistre porte qui mène à un endroit plus lugubre encore. Pour s'y rendre, Sophie et ses camarades passent donc un marché plus qu'inquiétant. Mais rien n'aurait pu les préparer à ce qu'ils vont y découvrir. Les di cultés qu'ils vont a onter les renvoient loin, bien loin en arrière, dans les méandres de leur passé. Le temps manque, les erreurs s'accumulent... s'ils veulent survivre, Sophie et les siens vont devoir joindre leurs forces comme jamais auparavant.
    Shannon Messenger déploie une fois encore tout son talent ! Le sixième tome de Gardiens d Cités perdu nous entraîne toujours plus profond dans les méandres d'un univers à la fois inquiétant et débordant de magie.

  • Ces Maxi fiches offre un parcours complet des connaissances nécessaires pour maîtriser le Domaine de compétence 1 du Diplôme d'État d'assistant de service social. La méthodologie des interventions sociales professionnelles d'intérêt collectif (ISIC) et d'aide à la personne (ISAP) est expliquée et illustrée d'exemples. Des éléments d'auto-évaluation sont proposés à l'étudiant préparant les épreuves.

  • Sherlock Holmes et Watson sont dépêchés au Val Boscombe afin d'enquêter sur la mort de Charles McCarthy. L'inspecteur Lestrade, de Scotland Yard, est persuadé que celui-ci a été tué par son fils James, tant les preuves contre lui sont accablantes. Cependant, Holmes n'est pas convaincu par l'enquête de Lestrade et parvient à une conclusion différente...

  • Sans le sou, l'étudiant Raskolnikov assassine une usurière dans un immeuble de Saint-Pétersbourg. Ainsi commence Crime et châtiment, l'un des plus grands romans de la littérature universelle. Publié il y a 150 ans, alors que Gustave Courbet peint L'Origine du monde, et que Tchaikovksy met la dernière main à sa Première Symphonie, "Rêves d'hiver", composée dans l'étau infernal de l'été pétersbourgeois, celui-là même où se débat l'âme torturée de Raskolnikov, ce sommet indiscutable de ce que nous appelons aujourd'hui le roman noir n'a rien perdu de sa force. Pour fêter ses dix ans, la collection "Actes noirs" en publie une nouvelle édition dans la traduction magistrale d'André Markowicz.

  • A l'instar du Joueur ou des Carnets du sous-sol, un "petit" récit important où l'on retrouve toutes les obsessions de l'écrivain : le malheur, la folie, le destin.

  • En pleine Révolution Culturelle, le pouvoir chinois construit une base militaire secrète destinée à abriter un programme de recherche de potentielles civilisations extra-terrestres. Ye Wenjie, une jeune astrophysicienne en cours de "rééducation" parvient à envoyer dans l'espace lointain un message contenant des informations sur la civilisation humaine. Ce signal est intercepté par les Trisolariens, qui s'apprêtent à abandonner leur planète-mère, située à quatre années-lumière de la Terre et menacée d'un effondrement gravitationnel provoqué par les mouvements chaotiques des trois soleils de son système. Ye Wenjie reçoit près de huit ans plus tard la réponse des Trisolariens. Choquée par les horreurs dont elle a été témoin durant la Révolution culturelle et ayant perdu toute foi dans l'homme, elle fournit secrètement aux Trisolariens les coordonnées du système solaire, dans l'espoir que ceux-ci viennent conquérir la Terre et réformer l'humanité. Dans quatre siècles, ils seront là... Premier volume d'une trilogie culte, récompensé par le Hugo du meilleur roman en 2015, Le Problème à trois corps signale l'arrivée d'un auteur majeur sur la scène de la hard SF.

  • Dans un futur proche, le Soleil se transforme progressivement en géante rouge. La Terre se meurt. Pour contrer cette extinction programmée, les Nations se regroupent pour mettre en branle un projet d'une ambition folle : transformer la planète bleue en un vaisseau spatial à part entière... Novella écrite en 2000, Terre errante manifeste déjà tout le talent et l'imagination de Liu Cixin. L'adaptation cinématographique (2019), disponible sur Netflix, a été l'un des plus gros succès au box-office mondial.

  • La révision bienvenue et nécessaire de l'anthropocentrisme se paye aujourd'hui d'une tendance à la confusion et à l'indistinction. Ce règne de l'indistinction franchit avec les plantes aimantes et souffrantes une limite que rien n'autorise à franchir. Les plantes ne souffrent pas ; la souffrance est une expérience vécue par un corps propre. Et elles ne meurent qu'en un sens très relatif. Théophraste, déjà, remarque qu'un " olivier qui avait été un jour complètement brûlé reprit vie tout entier, corps d'arbre et frondaison ". Or, mourir en un sens relatif n'est pas mourir, car la mort est la fin absolue et irréversible de tous les possibles. Un animal, ou un humain, est soit vivant soit mort.
    L'inépuisable variété des plantes, la beauté de la moindre fleur sauvage au bord des routes, la magie de ce qui sourd d'une graine sèche, offrent l'image d'une vie tranquille, une vie qui ne meurt pas. Cette vie qui ne meurt que pour renaître est le contraire d'une tragédie.
    Éblouis par les découvertes sur la communication chez les végétaux, nous avons tendance à tout penser sur le même plan. Florence Burgat propose une phénoménologie de la vie végétale qui met au jour la différence radicale entre ce mode d'être et le vivre animal et humain.
    Florence Burgat est philosophe, directeur de recherche à l'INRAE, affectée aux Archives Husserl (ENS Paris). Elle travaille sur la condition animale, notamment sous un angle phénoménologique. Elle est entre autres l'auteur de L'Humanité carnivore (Seuil, 2017).

  • - 62%

    L'expérience de la pluie

    Clélie Avit

    • Plon
    • 14 March 2019

    Un roman lumineux, aux personnages attachants, forts et fragiles à la fois.
    Arthur a 6 ans. Il vit avec sa mère, Camille, dans une bulle qu'elle a spécialement créée pour eux. Ainsi le monde, son bruit, ses violences et ses hommes ne peuvent les atteindre. Car chaque rencontre, chaque contact physique, s'ils ne sont pas prévus et anticipés pourraient les blesser profondément. Une main qui rattrape, une bousculade dans le bus, des gouttes de pluie sur la peau... La façon dont ils éprouvent leur autisme les isole du monde.
    Mais un soir, en sortant du bureau, Aurélien croise leur route. Dans son quotidien désabusé et monotone, en perpétuelle quête de vérité, il entrevoit chez ce duo, du " vrai ". Ce vrai qui lui manque tant et qui semblait hier encore inatteignable.
    Mais comment s'approcher de ce couple mère-fils fusionnel sans briser leur fragile équilibre ? Et eux, sont-ils prêts à vivre cette nouvelle expérience et à le laisser entrer dans leur vie ?
    Prix Nouveau Talent 2015

  • - 53%

    Se le dire enfin

    Agnès Ledig

    De retour de vacances, sur le parvis d'une gare, Édouard laisse derrière lui sa femme et sa valise. Un départ sans préméditation. Une vieille romancière anglaise en est le déclic, la forêt de Brocéliande le refuge.
    Là, dans une chambre d'hôtes environnée d'arbres centenaires, encore hagard de son geste insensé, il va rencontrer Gaëlle la douce, son fils Gauvain, enfermé dans le silence d'un terrible secret, Raymond et ses mots anciens, Adèle, jeune femme aussi mystérieuse qu'une légende.
    Et Platon, un chat philosophe.
    Qui sont ces êtres curieux et attachants ? Et lui, qui est-il vraiment ?
    S'il cherche dans cette nature puissante les raisons de son départ, il va surtout y retrouver sa raison d'être.

  • - 64%

    C'est en Irlande qu'Hannah, l'amoureuse des livres, est bien décidée à reconstruire sa vie !
    Hannah Casey menait une vie dorée, à Londres, jusqu'à ce qu'elle surprenne son mari avec une autre femme. Bouleversée, elle rentre chez sa mère, dans son village natal, sur la côte ouest de l'Irlande. Rapidement, elle trouve un poste de bibliothécaire et s'investit pleinement dans ce travail qui la passionne.
    Cependant, ce nouveau départ, à 51 ans, est loin d'être facile. D'autant que la cohabitation entre Hannah et sa mère tourne rapidement au vinaigre. Hannah songe alors à la maisonnette délabrée, perchée sur la falaise, que lui a léguée sa grand-tante. Elle décide de s'y installer et de rénover la bâtisse, avec l'aide de Fury, un maçon charmant et enjoué qui commence... par lui prêter une chèvre pour tondre sa pelouse ! Grâce à lui, Hannah découvre peu à peu la vie farfelue du village, les personnalités attachantes qui le composent, mais aussi les liens forts unissant ces familles isolées dans la campagne irlandaise.
    Quand elle apprend que la bibliothèque est menacée de fermeture, Hannah sait qu'elle pourra compter sur ses nouveaux amis pour l'aider à se battre et à surmonter cette épreuve.
    Une prose délicate qui met en avant, avec justesse, les sentiments des personnages, leurs doutes, leurs craintes et leurs joies. Les chapitres s'enchaînent sans temps mort grâce aux péripéties qui rythment le récit, sans oublier des dialogues enlevés, tour à tour drôles et émouvants.

  • - 53%

    La loi de Murphy n'est rien comparée à la loi d'Enaid : tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera plus mal encore qu'on aurait humainement pu le prévoir.
    Après avoir été quittée à Gdansk par téléphone, Enaid se rend à l'évidence : les fées qui se sont penchées sur son berceau ont dû s'emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu'elle a depuis l'enfance qu'il lui a toujours manqué quelqu'un ? Il y a de quoi se poser des questions quand les parents adoptifs sont en fait les grands-parents, que la mère est danseuse de nuit, que le père change de religion comme de famille, que les bunkers de l'ETA servent d'école buissonnière. Et que l'accident d'un instant devient la fracture de toute une vie...
    On peut se laisser choir ou faire le saut de l'ange. Être boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l'esprit, un humour décapant et le courage de rester soi.

empty