Ink book

  • Une jeune fille un peu sotte dont le mystérieux fiancé a disparu le jour du mariage ; un homme respectable, assassiné par un affreux infirme à la lèvre tordue ; un roi imprudent qui redoute un ravissant maître-chanteur ; un ingénieur hydraulique à qui il manque un pouce : tels sont les clients du célèbre détective Sherlock Holmes...

  • Prêt à tout pour conquérir Gladys - qui ne veut épouser qu'un homme célèbre -, Edward Malone, jeune journaliste en début de carrière, s'engage à suivre le terrible professeur Challenger en Amérique du Sud, pour rapporter des preuves de ce qu'il affirme envers et contre tous : les animaux de la préhistoire existent encore de nos jours !

  • Un trésor volé et un pacte secret entre quatre bagnards, Mary Morstan, future épouse du docteur Watson, Toby, chien au flair très développé...
    Arthur Conan Doyle commence à nous dévoiler les habitudes de Sherlock Holmes, et notamment, son utilisation des drogues pour tromper l'ennui qui l'accable entre deux enquêtes...

  • Une jeune fille est assassinée dans une pièce hermétiquement close la veille de son mariage, après avoir déclarer entendre des sifflements bas, agonisant dans d´horribles conditions, ne cessant de répéter : C´est la bande... la bande mouchetée... Deux ans plus tard, après avoir annoncé son mariage, sa soeur jumelle entend ce même sifflement dans la chambre de la défunte. Comme elle a prévenu Sherlock Holmes et Watson, ceux-ci risquent eux aussi de faire face à un ennemi invisible...

  • Il y a des années que les incidents dont je vais faire le récit se sont déroulés, et pourtant j´hésite à en parler. Longtemps, il eut été impossible, même avec un maximum de discrétion et de réticences, de rendre les faits publics ; mais maintenant le principal intéressé est hors d´atteinte des lois humaines, et, avec les suppressions qui s´imposent, l´histoire peut être contée sans faire de tort à quiconque. Elle relate une expérience absolument unique dans la carrière de Sherlock Holmes aussi bien que dans la mienne. Le lecteur m´excusera de garder sous silence la date ou tout autre élément qui lui permettrait de retrouver les faits authentiques.

  • Un banquier, monsieur Alexander Holder, prête 50 000 livres sterling à un client et reçoit un diadème comme garantie. Pour plus de sécurité, il décide de ne pas le laisser au coffre dans son bureau et l'emporte à son domicile. Pendant la nuit, il se réveille et aperçoit son fils Arthur, le diadème à la main. La nièce de Holder, Mary, qui est accourue, s'évanouit. Trois béryls manquent sur le diadème. Holder décide de contacter Holmes afin de retrouver les pierres. Au cours de son enquête, Holmes n'est pas convaincu de la culpabilité d'Arthur. Après l'examen de traces de pas dans la neige, autour de la maison, il découvre la vérité...

  • Mrs. Violet Smith vient pour s'entretenir avec Sherlock Holmes d'une affaire qui l'intrigue. La jeune femme explique être une enseignante en musique issue d'une famille pauvre depuis la mort de son père plusieurs mois auparavant. Outre sa mère restée à ses côtés, la jeune femme avait aussi un oncle du nom de Ralph Smith, mais ce dernier est lui aussi décédé. Il vivait en Afrique du Sud, et sa mort lui a été rapportée, ainsi qu'à sa mère, par deux hommes du nom de Bob Carruthers et Jack Woodley, des connaissances de Ralph Smith en Afrique. Voyant la pauvreté de la jeune femme, Bob Carruthers lui a alors proposé de venir habiter chez lui à Charlington pour donner des cours à sa fille en l'échange d'un très bon salaire, ce qu'elle a accepté à condition de pouvoir revenir voir sa mère chaque week-end par le train. La jeune femme réalise donc chaque semaine l'aller-retour, et utilise sa bicyclette pour faire le trajet entre la demeure de son hôte et la gare de Charlington, en empruntant une route particulièrement calme à travers la lande. La jeune femme se montre satisfaite de sa situation, mais a remarqué, depuis quelques temps que lors de ses fréquents parcours en bicyclette, qu'un homme barbu, qu'elle ne connaît pas, la suit à vélo en gardant une distance d'environ 200 mètres par rapport à elle. La jeune femme, davantage intriguée qu'apeurée, demande à Holmes de comprendre ce qui se trame autour d'elle.

  • Thorneycroft Huxtable, directeur d'une école primaire très prestigieuse dans le nord de l'Angleterre, arrive chez Holmes et Watson dans un grand état d'épuisement et de stress. Dans son école, 3 jours plus tôt, un jeune garçon de douze ans nommé Lord Saltire et un professeur d'allemand nommé Heidegger ont disparu pendant la nuit. Les seuls éléments que l'enquête a pu déterminer sont les suivants : Lord Saltire est sorti du dortoir par la fenêtre en se tenant au lierre. Quant au professeur Heidegger, il semble qu'il soit sorti lui aussi par la fenêtre...

  • John Hector McFarlane, un jeune notaire de Blackheath, explique à Holmes qu'il est poursuivi par la police pour le meurtre de Jonas Oldacre alors qu'il est innocent de ce crime. La veille, le corps d'Oldacre a été retrouvé brûlé dans un tas de bois sur le terrain de sa propriété de Norwood et une canne appartenant à McFarlane a été retrouvée à l'intérieur de la demeure, ce qui, évidemment, semble l'accuser...

  • Le surlendemain d'une année de noël, Sherlock Holmes est contacté par le commissionnaire Peterson, qui a retrouvé dans la rue un chapeau et une oie dans le gosier de laquelle il a trouvé une escarboucle. Holmes et Watson se lancent à travers la ville pour retrouver le propriétaire du chapeau et de retrouver le vrai voleur de la pierre précieuse. Leur enquête leur permettra de faire tomber les poursuites contre John Horner, un jeune plombier, suspecté à tort du vol de l'escarboucle bleue de la comtesse.

  • Sherlock Holmes et Watson se rendent dans le Wessex pour enquêter à la demande du colonel Ross. L'entraineur de Flamme d'Argent, John Straker, est retrouvé mort et c'est Fitzroy Simpson qui est accusé du meurtre. Sherlock Holmes va découvrir que Straker menait une double vie et s'était endetté pour séduire une femme de Londres.

  • De curieux gribouillages d'aspect enfantin sont apparus dans la propriété des Cubitt dans le Norfolk. Ils représentent de petits bonhommes en train de danser. Ces dessins surgissent de façon mystérieuse : parfois sur des bouts de papier déposés pendant la nuit, parfois griffonnés à la craie sur un mur, une porte ou le rebord d'une fenêtre. Chaque fois, leur découverte semble terrifier Elsie, mais elle n'en donne aucune explication à son mari. Holmes demande à Cubitt de lui transmettre une copie fidèle de chaque nouveau message des « hommes dansants ». Grâce au matériel ainsi rassemblé, Holmes parvient à briser le code secret des mystérieux graffiti. C'est alors que Cubitt est tué d'une balle en plein coeur et sa femme gravement blessée à la tête. Est-ce un meurtre suivi d'un suicide ? À la stupéfaction de l'inspecteur de police local, Holmes découvre vite qu'il n'en est rien. Plusieurs indices lui font suspecter l'implication d'une troisième personne, qui est aussi certainement l'auteur des messages codés. Pour étayer ses soupçons, Holmes devra recourir de nouveau à ses compétences de cryptologue.

  • Un matin, Sherlock Holmes reçoit à Baker Street Lord Bellinger et Trelawney Hope, le premier étant Premier ministre de Grande-Bretagne et le second secrétaire aux Affaires européennes. Les deux hommes viennent faire appel aux talents du détective afin de résoudre une affaire d'État de grande importance. Trelawney Hope a reçu six jours auparavant une lettre d'un potentat étranger, dont le contenu devait rester purement confidentiel, sa publication pouvant entraîner des tensions politiques, voire une guerre. Or, la veille au soir, cette lettre lui a été volée alors qu'elle se trouvait dans un coffre fermé à clé dans sa chambre. Holmes doit retrouver la lettre avant qu'elle ne soit rendue publique...

  • Lorsqu un petit négociant rend visite à Sherlock Holmes pour se plaindre de la mystérieuse Ligue des rouquins, il faut peu de temps au célèbre détective pour comprendre que derrière cette affaire pourrait se dissimuler la préparation d un audacieux forfait.Quels sont les desseins de l énigmatique créateur de la Ligue des rouquins ? La question a son importance : il semblerait que cette curieuse institution ait un but tout particulièrement lucratif...

  • Holmes réveille Watson tôt dans la matinée et tous deux partent en province par le train, en direction du Manoir de l'Abbaye, situé dans le Kent. Holmes montre alors à Watson un télégramme que lui a envoyé l'inspecteur Stanley Hopkins en pleine nuit, lui demandant de se rendre rapidement au Manoir. En analysant les caractéristiques du télégramme, Holmes parvient à deviner qu'Eustace Brackenstall, le maître du domaine, a été assassiné. Et en effet, une fois arrivés, Lady Brackenstall leur raconte les évènements de la veille au soir. Alors qu'elle vérifiait à 23h passées que les fenêtres du Manoir étaient bien fermées avant de se coucher, elle en trouva une ouverte dans la salle à manger. En tirant le rideau pour accéder à la poignée, elle découvrit un homme derrière qui venait d'entrer dans la pièce, suivi par deux acolytes. Elle n'eut pas le temps de crier, le premier homme l'ayant immédiatement frappée au visage au point qu'elle perde connaissance. En se réveillant, elle se trouvait bâillonnée et ligotée à une chaise à l'aide de la corde de la sonnette de la cuisine qui avait été arrachée. C'est alors que son mari, probablement attiré par des bruits suspects, arriva dans la salle à manger. L'un des intrus se précipita alors sur lui et lui asséna un violent coup de tisonnier à la tête qui le blessa mortellement. Les trois agresseurs burent alors chacun un verre de vin pour se remettre de leurs émotions, puis s'enfuirent rapidement avec de l'argenterie. Lady Brackenstall parvint petit à petit à se défaire de son bâillon et ses cris parvinrent à faire venir sa femme de chambre Theresa Wright. Celle-ci, qui confirme avoir trouvé sa protégée dans cet état critique, presse le détective d'arrêter leur interrogatoire...

empty