Céline Etcheberry

  • Le chemin parsemé d'embûches d'un adolescent gay vers l'acceptation de soi. « Une plume, une histoire où l'émotion nous donne un noeud au ventre. » Viou et ses drôles de livres C'est la dernière année de lycée pour Eden - le point final à son adolescence orageuse dans une petite ville des États-Unis, coincé entre une mère fantasque et un père aussi richissime qu'absent. La suite de sa vie, il compte l'écrire ailleurs, loin de cet univers étriqué. Un univers soudain mis sens dessus dessous par la mort d'un autre élève, et par la détresse de son frère, qui bouleverse Eden. Mais comment pourrait-il s'y prendre pour approcher ce jeune homme, dans un milieu aussi réfractaire à toute forme de différence... ? La très belle plume de Céline Etcheberry nous livre ici une histoire d'amour poignante qui sonne terriblement juste. Mot de l'éditeur : Eden est un jeune gay en plein questionnement sur sa sexualité et sur l'homophobie du monde qui l'entoure. C'est donc une histoire de coming-out, racontée avec une telle délicatesse et un tel réalisme que je suis sûre qu'elle parlera à beaucoup de personnes s'intéressant à ce sujet. Mais je suis convaincue également qu'on n'a pas besoin d'être gay, habitué de romances M/M ou même simplement sensibilisé à la cause pour venir à ce roman. Parce que Les Mots d'Eden, c'est avant tout l'histoire d'un garçon qui bascule de l'adolescence à l'âge adulte. L'histoire d'un garçon qui a des désirs, des envies, des peurs. Qui cherche la frontière entre l'amitié et l'amour. Qui aimerait croire que le « grand amour » existe. Et cette histoire-là, elle est universelle, elle nous concerne tous. Il ne tient qu'à nous de considérer les romans LGBT pour ce qu'ils sont : les histoires d'hommes et de femmes, tout simplement. Et celle-ci en particulier, portée par une plume magnifique, a tout pour vous séduire. En ce qui me concerne, je garde Eden dans un coin de mon coeur depuis ma première rencontre avec lui. À vous de le découvrir !


  • LA CONCLUSION DE LA SÉRIE !

    Malgré leurs différends, les vivants doivent s'unir pour faire face aux attaques de puissantes âmes perdues...
    Ancile a révélé les lourds secrets de son passé à Calame, espérant y trouver une forme de rédemption, ou au moins, de pardon.
    C'est tout ce qu'il pourra obtenir : ses sentiments pour le jeune Rabatteur ne sont plus partagés. Il suffit de voir la façon dont Calame veille Petrichor, inlassablement. Car depuis qu'il a été presque noyé dans les eaux sombres d'une église maudite, Petrichor demeure inconscient, flottant quelque part entre la vie et la mort.
    Des limbes où Ancile a le sentiment d'errer lui aussi, entre un passé qui l'enchaîne et un avenir incertain. Pourtant, il leur reste une ultime enquête à mener pour lever enfin le voile sur le complot qui se trame chez les âmes perdues... Parviendront-ils à sauver le monde des vivants de cette terrible menace ?

  • Dans un monde brisé où errent les âmes perdues, les survivants dissimulent de monstrueux secrets... Désavoué par les hautes instances des Rabatteurs depuis sa mission difficile sur l'île, Calame est de nouveau mis à l'épreuve : il est contraint de prendre sous son aile un petit nouveau. Mais Ancile n'est pas vraiment un inconnu. Calame et lui partagent un lourd passé. Comment Calame gèrera-t-il ces retrouvailles forcées, dans la tourmente d'une mission périlleuse qui leur révélera le véritable destin des âmes perdues ? Pris au piège de secrets qui le dépassent, il va s'apercevoir qu'il ne peut compter que sur une seule personne... Petrichor. Une fois encore, ils devront faire équipe et surmonter leurs différences, seuls face au reste du monde. Petrichor avance dans le noir, avec la nonchalance d'un somnambule. Alors que je m'apprête à m'enfuir du poste de garde quand Petrichor sort du champ, je me fige. À l'autre bout de ce couloir, là d'où il est venu, oscille une autre silhouette. Si celle-ci dépasse presque les deux mètres, elle me marque par sa maigreur et par son regard. Immobile, elle garde rivés sur Pietro des yeux blancs, luminescents, qui brillent dans l'obscurité relative de l'écran. Quand elle se met en marche, je crains qu'elle ne s'effondre à tout instant. Ce corps dégingandé et efflanqué se balance, comme des herbes courbées par le vent. Quelque chose dans sa démarche me choque, jusqu'à ce que l'anomalie me saute aux yeux : ses genoux se tordent dans le mauvais sens. Ce phasme au masque humain évolue d'un pas désordonné, tremblant. Il s'avance avant de reculer de plusieurs mètres, sans vraie maîtrise sur cette carcasse décharnée. Je n'ai pas la moindre idée de ce qui suit Petrichor, mais je ne compte pas le laisser le rattraper.

  • Un petit bijou du fantastique dans la collection Snark. Chaque fantôme resté en arrière a une histoire, et aucune d'entre elles ne peut laisser indifférent celui qui les écoute... « Lorsque je relève les yeux de la rivière, je capte nos reflets dans la vitre. Un peu plus grand que moi, Calame paraît soudain bien trop jeune.

empty