Christine Daffe

  • Le thème du « Secret » a de quoi laisser songeur. Il peut emprunter une multitude de figures et jouer sur des territoires très diversifiés. Il flirte avec l'intimité, la discrétion, la dissimulation, l'énigme, le silence, la mémoire. Et par conséquent avec tous les contraires de ces états d'instabilité : l'aveu, le déni, l'amnésie, le mensonge, la honte, le chantage... On ne sera pas étonné de lire des histoires de viols d'enfants, de maladies honteuses, d'abus de toutes sortes, longtemps gardés pour soi, d'entendre chuchoter des confessions sur l'adultère ou l'abandon, etc. Bref, des secrets de famille à profusion. Des histoires moins douloureuses également, des amours secrètes, des lieux d'enfance toujours vivants, des émotions tendres courant sur les mots... Avec les textes de Jean-Pierre April, Mathieu Blais, Chantale Gingras, Suzanne Jabob, Jack Keguenne, Michaël La Chance, Perrine Leblan, Tristan Malavoy, Maxime Olivier Moutier, Julia Pawlowicz, Nadia Roy et Marie-Ève Sévigny, entre autres.

  • Tous les serpents connaissent le goût des fruits, ainsi se présente le numéro printanier de Moebius. Mais qu'est-ce qu'un serpent et qu'est-ce qu'un fruit ? « Dans un système sans friction, où l'herbe est souple, donnons au serpent ce qui ondule et au fruit ce qui mûrit lentement, perché ; donnons au serpent et au fruit la lenteur ; supposons les deux gorgés de soleil. Sur un même plan : la sinusoïde et la sphère ; le produit de l'oeuf et celui de la fleur. Si ce qui mord fraie avec ce qui invite, que peut-on observer? Quelles connaissances, quelles innocences? » (extrait du liminaire) Avec les vers de Marianne Lorthiois, Roseline Lambert, Sarah-Louise Pelletier-Morin, Anick Arsenault et la prose de Sándor Olivér Murányi, Tanya Vaillancourt, Kaliane Ung, Antoine Villard, Jason Roy, Christine Daffe et Frédéric Parrot. Lisez aussi les réflexions sur l'écriture de Simon Brousseau et la lettre à une écrivaine vivante de Valérie Forgues à Christiane Frenette.

empty