Omnibus

  • Des témoignages et des documents pour comprendre la malédiction dont l'expédition Lapérouse semble avoir été victime, revivre un naufrage mythique et mesurer ses implications politiques.


    1785 : deux grands voiliers sous le commandement du comte de Lapérouse quittent les côtes de France pour un voyage d´exploration autour du monde. A leurs bords, des hommes de science et des hommes de bien, la fine fleur du XVIIIe siècle finissant. Ils ne reviendront jamais.
    Disparition d'une chaloupe chargée de vingt officiers et marins en Alaska, massacre de onze autres dans les îles Samoa, naufrage des deux navires sur les récifs d'une île corallienne, échec de l'expédition de secours... Pourquoi la malchance s´est-elle à ce point attachée au sort de M. de Lapérouse ?
    La réponse n'est pas anecdotique, car le voyage de laBoussoleet de l'Astrolabeavait une ambition qui dépassait de loin la simple connaissance géographique, comme si les deux frégates avaient été chargées par l'Histoire de transporter à travers les mers les idéaux du Siècle des Lumières - au point qu'en pleine Révolution, et jusqu'au pied de la guillotine, à la fois Louis XVI et les chefs de la Convention s'inquiétaient du sort des navigateurs.
    Un dossier de témoignages et documents pour comprendre le mystère et la malédiction, et mesurer les implications politiques d'un naufrage à nul autre pareil.


    Au sommaire, pour la première fois réunis :
    - les instructions de Louis XVI à M. de Lapérouse, véritable manifeste de l'esprit des Lumières ;
    - le journal de voyage de Lapérouse ;
    - la dernière lettre du navigateur avant sa disparition ;
    - les récits des expéditions de secours dont celui, très mouvementé, de l'aventurier Peter Dillon ;
    - le compte-rendu des fouilles sous-marine (témoignages des chercheurs de l'association Salomon) ;
    - la reconstitution du naufrage, désormais possible grâce à ces fouilles.

  • En ce temps-là, chasser la baleine, c´était partir pour trois ou quatre années de mer. C´était affronter un géant à l´aide d´un simple harpon depuis un esquif qu´un seul coup de queue réduisait en pièces. En ce temps-là, chasser la baleine, c´était l´aventure. Une aventure que les massacres actuels sont en passe de faire oublier. C´est pourquoi ce dossier de témoignages vécus a une double valeur : somme de récits authentiques que les plus beaux romans de mer ne peuvent égaler, il est aussi la plus belle façon de perpétuer le souvenir de ces hommes « au coeur de bronze qui naviguaient sur des navires au coeur de chêne ».



    Aux origines de Moby Dick : traduction inédite du témoignage des rescapés de l´Essex.
    Le journal de bord d'un médecin français Les souvenirs de Conan Doyle, baleinier dans les mers arctiques...


    Présenté par Dominique Le Brun

  • Aucun roman d'aventure, aucun film à grand spectacle ne peut égaler les carnets de voyage de ces explorateurs. Bruce, Burton, Speke, Baker, Alexine Tinne, Livingstone, Stanley... tous avaient quelque chose des chevaliers de la quête du Graal. Voici leurs plus belles pages. Elles racontent la traversée des savanes écrasées de soleil, le bivouac autour d'un feu, la rencontre avec les chefs africains et les chasseurs d'esclaves, les rivières en crue et les murailles de terre, les échos de la brousse, les vagues immenses des troupeaux de gnous... On comprend, à les lire, que la recherche des sources du Nil reste l'archétype de l'aventure contemporaine.

  • Pour voter avec le sourire, voici réunis 200 mots d'esprit écrits au fil des siècles par des écrivains, des philosophes et des hommes d'Etat sur les moeurs politiques... Un petit livre d'une savoureuse pertinence préfacé par Françoise Fressoz, éditorialiste au Monde ! Les Français vont élire au printemps 2017 le président de la République. Avant de se rendre aux urnes, ils devront se poser les bonnes questions, et y répondre. Prendre quelques conseils ne sera alors pas superflu... Pourquoi pas auprès des hommes d'esprit de notre histoire ? De Pascal à Pierre Dac en passant par Voltaire, Jules Renard, Oscar Wilde, voici 200 pensées formulées par des philosophes, des écrivains, des politiciens ou des humoristes - autant de réflexions subtiles ou ironiques qu'on peut, au choix, approfondir ou détourner de leur sens pour améliorer la qualité de la vie politique en ces temps de campagne électorale. Quelques exemples : La calomnie est en politique moins gênante que la manifestation de la vérité. Charles Péguy On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après une partie de chasse. Georges Clemenceau La politique, c'est une certaine façon d'agiter le peuple avant de s'en servir. Talleyrand La popularité, c'est un rasoir entre les mains d'un enfant. Prince de Ligne Le prétexte ordinaire de ceux qui font le malheur des autres est qu'ils veulent leur bien. Vauvenargues

  • Un bout de rocher battu par les tempêtes aux confins du Pacifique Sud ; une terre sans arbres, dont les habitants vivent à demi-nus tapis dans des huttes de roseaux au ras du sol ; un monde étrange où les pentes des volcans sont hérissées de statues géantes dont personne ne peut dire l'origine ni la signification... Ainsi apparut l'île de Pâques aux découvreurs européens qui s'y succédèrent. Ainsi, dans le même temps, apparut l'énigme qu'elle posait -- ou plutôt les énigmes car il faut ajouter à la présence des statues celle des caractères rongo-rongo, sorte d'écriture que les Pascuans ne savent pas lire.
    Des réponses ont été apportées. On sait maintenant qui a construit les statues et comment. Mais la plus grande énigme demeure : celle de la disparition d'une civilisation complexe selon un scénario qui pourrait être celui de la disparition de l'espèce humaine à l'échelle de la planète.
    Réunis pour la première fois, les témoignages des voyageurs, archéologues et anthropologues livrent aux amateurs de sciences - naturelles et surnaturelles - les éléments factuels qui leur permettront d'envisager dans toute son ampleur le problème posé et ses prolongements écologiques.

  • Trois procès pour repenser la guerre - l'heure des juges De juin 1944 à juin 1945, la France vit dans l'euphorie dramatique de la Libération : Vichy s'effondre, le nazisme est vaincu, les déportés voient les portes des camps s'ouvrir... Arrive l'heure d

  • Aucun roman d´aventure, aucun film à grand spectacle ne peut égaler les récits de ces explorateurs qui tous avaient quelque chose des chevaliers de la quête du Graal. Pour restituer la force et l´élan de leur voyage initiatique, Chantal Edel a réalisé un travail d´anthologie qui dépasse la simple réunion de récits d'exploration. Non seulement, elle a sélectionné les plus beaux témoignages, mais aussi et surtout, elle les a choisis et les présentés pour qu´ensemble ils forment une longue aventure dont le lecteur peut vivre toute les étapes comme s´il en était le héros : les cartes et les bagages, la marche à travers la savane écrasée de soleil, le bivouac autour d'un feu, la rencontre avec les chefs africains et les chasseurs d'esclaves, les rivières en crues et les murailles de terre, les échos de la brousse, les vagues immenses des troupeaux de gnous... Les sources du Nil ou l'Aventure absolue.

  • Fumisteries

    COLLECTIF

    Fumisteries Naissance de l'humour moderne, 1870-1914 A la fin du XIXe siècle, une bande d'insolents jeunes gens vient secouer l'ordre établi. Ils se donnent comme nom les Vilains Bonshommes, les Zutistes, les Hydropathes, Les Fumistes, les Hirsutes ou les Incohérents, ils fréquentent les alentours du Quartier latin et du Chat Noir montmartrois. Dans leur sillage, un volcan d'inventivité fait éruption, balayant sur son passage les institutions, la famille, l'honorabilité, les poètes officiels - et jusqu'au langage lui-même. Tout est prétexte à fantaisie, parodie, non-sens et sarcasme.
    De Xavier Forneret, Erik Satie, Alphonse Allais ou Cami à Gustave Flaubert, Anatole France, Jules Renard en passant par Lautréamont, Jules Laforgue, Léon Bloy, Villiers de l'Isle-Adam ou Alfred Jarry - sans compter une pléiade d'écrivains méconnus ou oubliés - s'expérimente l'humour moderne dans tout ce qu'il a de plus subversif, d'inventif et d'irrespectueux. Les trois cents textes de cette anthologie - récits, contes, poèmes, aphorismes ou saynètes - permettent de retrouver les formes les corrosives d'un rire qui sait prendre des risques.


    " Les gendarmes ont grand tort de malmener les criminels. Sans eux, ils n'existeraient pas. " Alphonse Allais " La mer est remplie d'eau, c'est à n'y rien comprendre. " Erik Satie Choix et présentation de Daniel Grojnowski et Bernard Sarrazin

  •  0300Cette édition nous donne le plaisir de lire les textes originaux des grands auteurs du XIXe qui ont été adaptés sur France Télévisions avec un immense succès.Ce volume présente les textes originaux des oeuvres adaptées pour les collections « Chez Maupassant » et « Au siècle de Maupassant, Contes et Nouvelles du XIXe »  qui sont diffusées sur France Télévisions depuis fin 2007. Voici les dix-huit auteurs que l'on retrouve: Guy de Maupassant, Jules Barbey d´Aurevilly, Honoré de Balzac, Victor Hugo, Emile Gaboriau, Georges Courteline, Alphonse Daudet, Eugène Labiche, Alfred Delacour, Emile Zola, Gaston Leroux, Jules Renard, Alphonse Allais, Anatole France, Gyp, Octave Mirbeau, Eugène Chavette, Georges Feydeau.

  • Dans ce volume La quête du Graal - Lucrèce, victime des Borgia ? - Le drame de l'enfant du Temple - L'hérésie cathare - Valmy : vraie canonnade ou bataille truquée ? - L'assassinat de Lincoln - Le secret du Masque de fer - Les trésors de la Flibuste - La malédiction de la Vallée des Rois - Qui a ordonné la Saint-Barthélemy ? - Cortés et Mexico : une conquête étrangement rapide - Mirabeau et l'armoire de fer - L'assassinat de Concini : la revanche de l'enfant-roi - La fin du Canada français - L'enlèvement du duc d'Enghien.
    Avec la collaboration deEdmond Bergheaud, Frank Chenecchi, Claude Guillaumin, Claude Couband, Michel Honorin, Francis Mercury, Guy Claisse, Lucien Viéville, Jean-Claude Kerbourc'h, Jean Lanzi, René Duval.

  • Cinquante ans après la signature des accords d´Evian, voici une rétrospective qui a le réalisme et le rythme d´un reportage. Présenté et dirigé par Bernard Michal, qui a couvert la guerre d´Algérie pour Paris Presse de 1957 à 1962.


    Tout commence le 1er novembre 1954 sur une petite route des Aurès par l´assassinat d´un couple d´instituteurs et d´un caïd. Un fait divers, en apparence, mais qui donne le signal de l´insurrection, et lève le rideau sur une guerre de libération qui menaçait depuis longtemps d´éclater.

    Du catégorique « l´Algérie c´est la France » de François Mitterrand à l´ambigu « je vous ai compris » du général de Gaulle, du 1er novembre 1954 au 19 mars 1962, de la Toussaint rouge à l´OAS, cette guerre pas comme les autres est une longue tragédie en quatre actes, pleine de faux-semblants, de chausse-trapes, de traîtres et de victimes oubliées, dans laquelle plus d´un a perdu son âme. Tortures, massacres, guérillas, attentats sanglants, terreur, mais aussi amitiés perdues et rendez-vous manqués, l´enchaînement se terminera par une renaissance de l´Algérie et l´exode de quelque 800 000 Français nés en Algérie. Fin des combats mais non des attentats de l'OAS qui se poursuivront bien après l´indépendance jusqu´à celui perpétré au Petit-Clamart.



    Cette page d´histoire, sombre déchirure, demandait àêtre racontée avec clarté, intelligence, mais sans passion. Structuré en quatre parties (54-56 ; 56-58 ; 58-60 ; 60-62), qui correspondent à quatre moments aisément repérables, le livre est émaillé de témoignages vécus et d´archives, mais aussi de résumés qui récapitulent au fur et à mesure l´ensemble des événements précédents pour une compréhension parfaite de l´issue à venir.

    Paru en 1970 et jamais réédité depuis, L´Histoire du drame algérien est l´oeuvre d´une équipe de journalistes réunie autour d´un directeur d´ouvrage, Bernard Michal, qui a couvert toute la guerre.

  • L'histoire est pleine de mystères encore irrésolus : meurtres sans meurtriers, attentats sans commanditaires, scandales financiers étouffés, prisonniers toujours masqués, espions et espionnes jamais démasqués... la réalité dépasse de loin le plus sensationnel des romans. Les Grandes Enigmes du temps jadis fait le point sur ces affaires classées sans suite, les éclaire et permet au lecteur d'en juger sinon de les éclaircir.
    Dans ce volume :
    Talleyrand, traître ou héros ? - La sanglante conquête du Tonkin - Le massacre de la brigade légère - Le sacrifice de Camerone - La guerre télécommandée de Cuba - Les secrets des Templiers - Qui a armé le bras de Ravaillac ? - Galilée et l'Inquisition - La révolution permanente de Blanqui - Sedan : les dessous d'un désastre - La conjuration d'Amboise - L'ascension de Cromwell - Little Big Horn : l'erreur de Custer - La sanglante guerre des Deux-Roses - La disparition de La Pérouse - Le désastre de Trafalgar Avec la collaboration de Claude Guillaumin, Francis Mercury, Jean Lanzi, Michel Honorin, Claude Couband, Lucien Viéville, Jean-Claude Kerbourc'h, Christian Houillion, Guy Claisse, Lucien Viéville, Jean-Claude Kerbourc'h, Jean Lanzi, René Duval.

  • Une collection d'enquêtes historico-policières écrites par des journalistes de talent.

    « La diversité des sujets abordés est la règle, chaque énigme forme un tout, indépendant des autres. Cette promenade dans l'histoire permet au lecteur de passer, à son rythme et selon ses centres d'intérêt, d'une époque à une autre, d'un mystère à un autre, dans l'ordre qu'il a choisi. De l'agrément et de la variété, mais en restant fidèle à l'histoire, la grande et la petite. » Bernard MichalDans ce volume :
    Le système de Law, première bulle financière de l'Histoire ? La fin sanglante de la Commune ? Mayerling ou la mort de l'aigle à deux têtes ? Nicolas Flamel l'alchimiste ? Savonarole, le saint maudit de Florence ? Mme de Montespan a-t-elle voulu empoisonner Louis XIV ? ? La tragédie de fort Alamo ? Brumaire : les coulisses d'un coup d'Etat ? Le drame du Bounty : qui est coupable ? ? Le chevalier d'Eon ou l'espionnage en dentelle ? La résistible ascension du général Boulanger ? Qui était le vrai don Juan ?

  • De l'escroquerie aux meurtres en série Un tribunal, un juge, un accusé... et un crime. Nulle part l´intensité dramatique n´est plus grande que dans la salle où se déroule un procès. Unité de lieu, unité de temps, héros fort, enjeu vital... Un procès est toujours une tragédie ; les sentiments y sont exacerbés et les images teintées de sang - En même temps, il oblige les assistants à ne pas se satisfaire des apparences, et les enquêteurs à fouiller un passé obscur. Le plus souvent c´est une époque tout entière qui est convoquée à la barre. L´accusé est-il coupable ou innocent ? Y a-t-il eu crime ? Ou manipulation ? Un grand procès, c´est toujours une énigme...

  • Un tribunal, un juge, un accusé... et un crime. Nulle part l´intensité dramatique n´est plus grande que dans la salle où se déroule un procès. Unité de lieu, unité de temps, héros fort, enjeu vital... Un procès est toujours une tragédie ; les sentiments y sont exacerbés et les images teintées de sang - En même temps, il oblige les assistants à ne pas se satisfaire des apparences, et les enquêteurs à fouiller un passé obscur. Le plus souvent c´est une époque tout entière qui est convoquée à la barre. L´accusé est-il coupable ou innocent ? Y a-t-il eu crime ? Ou manipulation ? Un grand procès, c´est toujours une énigme...

  • Un extrait des Grands procès de l'histoire (Tome 1).

  • Le grand combat de Voltaire pour la tolérance.


    Un tribunal, un juge, un accusé... et un crime. Nulle part l´intensité dramatique n´est plus grande que dans la salle où se déroule un procès. Unité de lieu, unité de temps, héros fort, enjeu vital... Un procès est toujours une tragédie ; les sentiments y sont exacerbés et les images teintées de sang - En même temps, il oblige les assistants à ne pas se satisfaire des apparences, et les enquêteurs à fouiller un passé obscur. Le plus souvent c´est une époque tout entière qui est convoquée à la barre. L´accusé est-il coupable ou innocent ? Y a-t-il eu crime ? Ou manipulation ? Un grand procès, c´est toujours une énigme...

  • Le compagnon d'armes de Jeanne d'Arc aurait-il pactisé avec le Diable ?


    Un tribunal, un juge, un accusé... et un crime. Nulle part l´intensité dramatique n´est plus grande que dans la salle où se déroule un procès. Unité de lieu, unité de temps, héros fort, enjeu vital... Un procès est toujours une tragédie ; les sentiments y sont exacerbés et les images teintées de sang - En même temps, il oblige les assistants à ne pas se satisfaire des apparences, et les enquêteurs à fouiller un passé obscur. Le plus souvent c´est une époque tout entière qui est convoquée à la barre. L´accusé est-il coupable ou innocent ? Y a-t-il eu crime ? Ou manipulation ? Un grand procès, c´est toujours une énigme...

  • Une erreur judiciaire sur fond d'espionnage et d'antisémtisme.


    Un tribunal, un juge, un accusé... et un crime. Nulle part l´intensité dramatique n´est plus grande que dans la salle où se déroule un procès. Unité de lieu, unité de temps, héros fort, enjeu vital... Un procès est toujours une tragédie ; les sentiments y sont exacerbés et les images teintées de sang - En même temps, il oblige les assistants à ne pas se satisfaire des apparences, et les enquêteurs à fouiller un passé obscur. Le plus souvent c´est une époque tout entière qui est convoquée à la barre. L´accusé est-il coupable ou innocent ? Y a-t-il eu crime ? Ou manipulation ? Un grand procès, c´est toujours une énigme...

  • Le "brave des braves" de Napoléon était-il un traître ?


    Un tribunal, un juge, un accusé... et un crime. Nulle part l´intensité dramatique n´est plus grande que dans la salle où se déroule un procès. Unité de lieu, unité de temps, héros fort, enjeu vital... Un procès est toujours une tragédie ; les sentiments y sont exacerbés et les images teintées de sang - En même temps, il oblige les assistants à ne pas se satisfaire des apparences, et les enquêteurs à fouiller un passé obscur. Le plus souvent c´est une époque tout entière qui est convoquée à la barre. L´accusé est-il coupable ou innocent ? Y a-t-il eu crime ? Ou manipulation ? Un grand procès, c´est toujours une énigme...

  • Une Républicaine convaincue qui se rêvait héroïne tragique.


    Un tribunal, un juge, un accusé... et un crime. Nulle part l´intensité dramatique n´est plus grande que dans la salle où se déroule un procès. Unité de lieu, unité de temps, héros fort, enjeu vital... Un procès est toujours une tragédie ; les sentiments y sont exacerbés et les images teintées de sang - En même temps, il oblige les assistants à ne pas se satisfaire des apparences, et les enquêteurs à fouiller un passé obscur. Le plus souvent c´est une époque tout entière qui est convoquée à la barre. L´accusé est-il coupable ou innocent ? Y a-t-il eu crime ? Ou manipulation ? Un grand procès, c´est toujours une énigme...

  • Un extrait des Grands procès de l'histoire (Tome 2).

empty