Erika

  • Tokyo se prépare à l'arrivée de la flamme olympique. Mais de loin en loin, depuis quelques temps, on assiste à un étrange phénomène. Les anciens, hommes et femmes, mus par une force magnétique, amènent dans des lieux publics des pierres radioactives. Et dans cette mégapole en proie à cette étrange menace terroriste, une quadragénaire assiste au déclin de sa mère, chaque jour plus mystérieuse. Le travail envahit son quotidien. Les amours se font virtuelles. Sa fille adolescente devient étrangère. Les souvenirs sont voués à l'oubli. Profond et trouble, Trinity, trinity, trinity dépeint dans une langue acérée les vies de trois femmes, trois générations qui font face à un monde en mutation où le passé et la mémoire réclament avec puissance leurs places. 

  • - 38%

    L'encre du passé T.1

    Erika Boyer

    Entre Clément et Seven, l'alchimie est immédiate, mais leur première rencontre est brève et Clément a peur que leur relation soit éphémère, alors il préfère ne pas s'investir trop physiquement. Pourtant, émotionnellement, c'est plus fort que lui, il se donne, il s'ouvre, se découvre, en particulier lorsque Seven lui propose de jouer ; un chiffre, une proposition, des confessions qui mèneront probablement à l'amour, avec un peu de temps...
    Les deux hommes entretiennent une relation à distance, tout en profitant de chaque instant qu'ils ont la possibilité de partager dans les différentes villes de France où leur travail respectif les mène. Peu à peu, l'amour naît, et ni les mots ni les chiffres ne sont alors suffisants. Ils s'aiment pleinement, plus encore en se découvrant au fil du temps. Mais à force de jouer à ce jeu qu'ils aiment tant, certains secrets sont dévoilés et il n'est pas certain que les deux hommes puissent les supporter.

  • - 38%

    L'amour de Clément et Seven dépasse l'entendement, il les brûle, il les consume, mais ce n'est pas le seul qui les torture. Les cauchemars du premier sont de plus en plus durs à supporter, les secrets du second rendent leur relation trop compliquée.
    Alors quand la vie s'en mêle et chamboule un peu plus leur quotidien, leur couple finit par ne plus tenir qu'à un fil. Sont- ils capables de surmonter les épreuves de leur existence ou la distance qui est de plus en plus pesante ? C'est la question qu'ils se posent, tout en sachant qu'ils ne s'imaginent plus l'un sans l'autre.
    Entre le passé de Clément et le présent de Seven, l'avenir des deux est incertain.

  • Sans jamais y mettre le bout du pied, la voyageuse nous raconte la Russie, l'histoire et la diversité russe à travers ses rencontres avec les populations et les étendues qui bornent le plus grand pays du monde. Erika Fatland sillonne 14 États et plus de 20 000 kilomètres en longeant LA frontière : la plus longue au monde, celle de la Russie avec l'ensemble de ses voisins.
    Ambitieux, ludique, instructif.

  • Vers qui le mènera sa quête ?
    Sandy a connu une enfance difficile auprès d'un père violent et brutal qui a détruit sa famille à force de coups et d'abus. Lorsqu'il meurt, le jeune homme croyait qu'enfin, il pourrait tourner la page et avancer dans la vie. Il devrait aussi être rassuré pour sa mère qui a été la première victime de son père.
    Mais il reste profondément meurtri par ce qui s'est passé et en veut à cette grande soeur qui est partie il y a si longtemps, les abandonnant, lui et leur mère.
    Alors, lorsqu'il apprend que celle-ci est malade et que la seule qui pourrait l'aider est justement Alison, il décide de partir à sa recherche.
    Il ne sait pas où elle est ni ce qu'elle est devenue. Il ne connaît que la ville où elle pourrait se trouver : Le Cap Ferret.
    La route sera longue mais il n'est jamais aussi heureux que lorsqu'il chevauche sa moto préférée. Il a prévu aussi de revoir un ami cher et pourrait s'en faire d'autres au fil du chemin.

  • Elle aussi veut en apprendre plus sur son passé...Après le départ de Sandy, Danny est restée seule à Lège-Cap-Ferret.
    Tous deux avaient besoin de prendre un peu de recul, Sandy pour renouer avec sa famille et Danny pour faire le point sur sa vie.
    La relation qu'elle a commencée avec le jeune homme a bouleversé son existence et elle s'est remise sérieusement en question.
    Maintenant, près d'un an après son départ, elle s'interroge sur son avenir. Elle aussi est en quête de réponse sur sa famille.
    Peut-être devra-t-elle prendre la route, elle aussi, pour trouver toutes les réponses dont elle a besoin. Cela avait conduit Sandy jusqu'à elle. Elle rêve de le retrouver pour partir dans cette quête, à deux.

  • Les anciennes républiques soviétiques se trouvaient sur la Route de la Soie, avant de subir le joug communiste, puis de renouer avec l'indépendance en 1991. Riches de cultures et traditions souvent nomades, leurs sociétés développent aujourd'hui une économie basée sur l'industrie du gaz et du pétrole, alors que la steppe flirte avec villes ultramodernes et derniers despotes. À la croisée du récit de voyage et de l'analyse politique, partons à la rencontre des hommes et des femmes du Turkménistan, du Kazakhstan, du Tadjikistan, du Kirghizistan, et de l'Ouzbékistan.

  • Dans ce document d´époque, unique en son genre, Erika Mann met au jour les rouages d´un système diabolique, de l´arrivée au pouvoir d´Hitler à la mise en place du régime nazi, en observant le destin d´une ville et de ses habitants et, à travers eux, celui d´un pays tout entier.
    Représentatives des stratégies insidieuses par lesquelles le régime national-socialiste envahit tous les domaines de la vie, les dix histoires du volume composent le tableau d´une société confrontée au mal nazi : le couple qui se suicide parce que la jeune fille est à tort accusée d´avoir avorté ; le commerçant qui falsifie ses comptes car son négoce n´est pas assez rentable et menace d´être fermé ; le riche industriel qui craint d´être considéré comme un traître dès lors qu´il apprend que sa secrétaire, qu´il vient de demander en mariage, est « demi-juive » ; l´acte de résistance d´un pro-fesseur de droit qui condamne à mi-mots la justice hitlé-rienne, et de ses étudiants qui s´opposent, grâce à un ton-nerre d´applaudissements complices, à la réquisition forcée pour les moissons ; le jeune paysan arrêté pour avoir nourri ses poules avec de l´orge en dépit de l´interdiction du régime.
    Au-delà de ces récits, le lecteur devine la perversité, la bê-tise et la force de destruction d´un système qui mine progressivement tous les espoirs.


  • Étape trop souvent négligée par les web designers, le travail de recherche préalable à la conception d'un site web est pourtant un élément clé de la réussite de ce dernier. Une recherche fructueuse nécessite de poser les bonnes questions et de por

  • Cet ouvrage propose une analyse de onze réalisations de Ken Loach afin de cerner le discours critique du cinéaste engagé. Ladybird, Carla's Song, Bread and Roses, Raining Stones... mettent en scène avec subtilité le propos social et politique du réalisateur sur les individus les plus vulnérables de la société en prise avec un système néo-libéral de contrôle et de répression.

  • Au fil des jours, Kelsea Glynn apprend à assumer ses nouvelles responsabilités de souveraine. Mais en stoppant les livraisons d'esclaves au royaume voisin de Mortmesne, elle a provoqué la colère de la tyrannique Reine rouge, qui tire son pouvoir de la magie noire. En représailles, sa terrible armée déferle sur le Tearling pour s'emparer de ce qui, selon elle, lui revient de droit. Rien ne peut arrêter l'invasion.
    À mesure que l'armée Mort se rapproche, voici qu'une mystérieuse connexion s'établit entre Kelsea et une époque datant d'avant la Traversée. Elle se trouve unie à une étrange alliée, qui pourrait s'avérer dangereuse  : une certaine Lily, qui lutte pour sa vie dans un monde où il ne fait pas bon être femme. Bientôt, Kelsea elle-même commence à changer  ; elle ne reconnaît plus ni son reflet dans le miroir, ni l'extraordinaire pouvoir dont elle dispose à présent. Qui sait  ? Le sort du Tearling, et celui de l'âme-même de Kelsea, dépendent peut-être de Lily et de son histoire  ? Mais pour la Reine du Tearling, face aux hordes noires qui menacent de déferler sur sa cité et sur son peuple, le temps vient à manquer.
    Dans ce second tome de la trilogie, nous retrouvons les personnages déjà présents dans La Reine du Tearling. Mais Erika Johansen enrichit son récit d'une nouvelle dimension temporelle, à travers la vie et les pensées d'une deuxième héroïne très attachante, qui elle aussi joue sa destinée. Une destinée indissolublement liée à celle de Kelsea, au Tearling, et au monde meilleur.
    Traduit de l'anglais par Valérie Rosier
     

  • Cet ouvrage interroge la circulation des images ambivalentes de l'indien du Brésil. A partir de l'analyse de films documentaires et de grands classiques de la fiction cinématographique brésilienne, l'auteur problématise l'écart entre la représentation stéréotypée et instrumentalisée de l'Autre et l'expression d'un Soi indigène qui questionne l'historiographie, l'ignorance de la société brésilienne et qui se constitue comme une quête de reconnaissance et de visibilité.

  • En moins d'un an, Kelsea Glynn est passée de l'adolescente maladroite à la puissante reine.  Alors qu'elle est devenue la reine du Tearling, la bornée et visionnaire Kelsea a transformé son royaume. Dans sa quête de justice et pour mettre fin à la corruption, elle s'est fait de nombreux ennemis, notamment la Reine Rouge, sa plus féroce rivale, qui a déclaré la guerre au Tearling.
    Pour protéger son peuple de l'invasion, Kelsea fait l'impensable, elle se rend, avec son saphir magique, à l'ennemi, et nomme Massue, son fidèle chef des gardes, régent à sa place. Mais Massue va tout faire pour sauver sa reine, prisonnière de Mortmesne.
    Dans cette fin de partie pleine de suspense va se jouer le destin de la reine Kelsea, et du Tearling lui-même.
     
    Traduit de l'anglais par Valérie Rosier

  • A partir de quarante-cinq films brésiliens allant du cinema novo des années 70 à la retomada des années 90, l'auteur questionne, dans une perspective transdisciplinaire, la construction des identités individuelles et collectives ainsi que le surgissement et la récurrence de la figure de l'étranger comme figure radicale de l'altérité.

  • Look and smiles (1981), Raining Stones (1993) et The navigators (2001) constituent le terrain fictionnel à partir duquel sont étudiées les caractéristiques de l'identité professionnelle dans l'univers cinématographique de Ken Loach. Le cinéaste anglais, engagé et militant, dénonce dans chacun de ses films, les normes du néolibéralisme et ses conséquences sur les structures et institutions ainsi que sur les sujets les plus vulnérables.

  • A travers une perspective d'espoir et de réelle solidarité, ce livre nous convie à partager avec respect et dignité l'intimité du deuil de parents, ainsi que l'accompagnement humain de professionnels de santé, autour de la mort d'un enfant. Plus qu'un manuel de psychologie, cet ouvrage cherche à rendre hommage à ces enfants décédés et à leurs parents, ainsi qu'à faire reconnaître aux familles et à la société, la réalité de cette douleur si profonde de la perte d'un enfant.

  • "Dans la ville blanche" (Alain Tanner, 1983) raconte l'histoire de Paul, un marin qui, à l'occasion d'une escale à Lisbonne, décide de déserter. Un temps libre s'offre alors à lui : il filme la ville avec sa caméra Super 8, tombe amoureux de Rosa, se fait voler puis poignarder, tourne en rond et continue d'écrire à sa femme Elisa qui l'attend à Bâle. Mais le film propose autre chose que l'histoire d'un marin suisse en quête de liberté : il montre la confrontation d'un sujet à sa mélancolie et la tentative d'élaboration, par ce sujet, du mal qui le traverse. Différents éléments du film nous invitent en effet à voir dans l'histoire de ce marin déserteur le récit d'une expérience thérapeutique. Celle de Paul qui, à la suite d'une escale à Lisbonne, se trouve confronté à une douleur archaïque à laquelle il faut bien donner un cadre et contre laquelle il se débat comme il peut en convoquant la figure lointaine d'une femme aimante et celle, plus proche, du désir amoureux.

  • Comment percevoir ce qui fait votre charme relationnel? Comment choisir le meilleur associé en affaires? Quel tempérament correspond le plus à votre idéal amoureux? Aimeriez-vous, dès les deux premières minutes d'une rencontre, comprendre ou reconnaître l'autre sans jugement afin d'entrer en relation efficacement et facilement avec tous les types de personnes?

    Pour démystifier ces interrogations, l'auteure propose une démarche d'exploration des différents tempéraments humains par l'analyse morphologique du visage.

    Ce livre vous éclaire sur la corrélation entre les traits du visage et les comportements qui s'y rattachent. Il est aussi le point de départ d'une communication mieux adaptée, de contacts revalorisés et d'une approche qui deviendra un facteur clé de votre réussite relationnelle.

  • Plus de 50 recettes pour une santé au naturel ! Certaines plantes nous aident à préserver notre santé et contribuent à notre bien-être, notamment sous la forme de vins. Vous trouverez dans ce livre plus de 50 recettes de vins médicinaux à base de plantes reconnues pour leurs vertus dépuratives, toniques, diurétiques, antiseptiques... À boire, à utiliser en compresses ou bien à inhaler, toutes ces potions vous permettront de vous soigner au naturel.

  • Le feuilleton télévisuel -la telenovela- est un genre très prisé au Brésil. L'auteur cherche à comprendre l'objet de cette fascination en rendant compte d'une lecture sociale, psychologique et historique de ces feuilletons témoins de la société brésilienne et d'un fait historique : l'invisibilité de l'Indien et du Noir au sein de cette société. Les synopsis d'une centaine de feuilletons enrichissent cet ouvrage.

  • Peu d'écrits en langue française sont consacrés à Ken Loach, cet immense réalisateur plusieurs fois primé pour ses oeuvres cinématographiques incontestablement engagées et militantes. Trois de ses films - Ladybird (1994), Carla's Song (1996) et Bread and Roses (2000) - constituent dans cet essai, le point d'ancrage d'une étude sur l'engagement politique et la rencontre amoureuse tels qu'ils se présentent dans l'univers du réalisateur. Les personnages, des laissés-pour-compte du libéralisme, sont ici appréhendés comme de véritables Sisyphes des temps modernes.

  • Kes (1970), Family (1971) et Sweet sixteen (2002) constituent trois films à part dans la filmographie de Ken Loach constituant un questionnement subtil sur l'aliénation familiale: une exploration de ces univers oppressifs et répressifs des vécus individuels qui s'articulent toujours au sein du collectif. A la manière d'un clinicien, le cinéaste observe, recueille et organise les éléments explicatifs des modes d'agir et d'être des uns et des autres.

  • Pour les associations féministes, le genre constitue un redoutable paradoxe et un défi : utiliser le genre comme concept pour lutter contre le genre comme système social, sachant que celui-ci pèse aussi sur leur fonctionnement et leurs pratiques comme dans toute organisation sociale.

  • Cet ouvrage présente trois actions artistiques ayant servi de supports pédagogiques à des cours et ateliers portant sur la création artistique et audiovisuelle à partir du quotidien et ayant été présentées et sélectionnées lors d'événements culturels en France et à l'étranger. Le goût du quotidien et celui du jeu ritualisé associés au désir de faire de l'action artistique le vecteur de nouvelles réélaborations relationnelles et de nouvelles approches spatiales irriguent ces trois actions.

empty