Mathieu Simoneau

  • Qu'est-ce que prier? Par cet appel, on s'adresse à Dieu ou à un être surnaturel. La prière que l'on balbutie enfant ou à laquelle on recourt malgré soi lors d'épreuves se tournerait d'abord vers un grand Autre, signe de transcendance. Qu'elle soit une revendication, une supplication ou un cri de désespoir, elle demeure un acte d'humilité. Les multiples manières de prier se transposent dans ce numéro en une pluralité de formes littéraires, allant du poème à la lettre pour un ami, à une série d'aphorismes ou encore un dialogue avec son chat! Que ce soit par la prière ou par l'écriture, ce numéro invite à entendre un sens, une ouverture vers ce qui nous dépasse. Un numéro piloté par Michèle Pontbriand.

  • «Il fait un temps de bête bridée» évoque la traversée d'un troupeau dans la grisaille, où le narrateur, bête parmi les bêtes, lève les yeux au ciel avant de secouer la tête et de continuer son chemin. Il espère que le poème, malgré son obsolescence programmée, les mènera ailleurs qu'au bord du gouffre. Or, un point de fuite, une présence féminine entre les branches laisse présager qu'un après pourrait avoir lieu. Ce lendemain, le poète l'appelle de toutes ses forces dans une langue parfois verte, mais résolument lyrique.

  • Quand Je veut la peau de l'autre, quand celui qui est du bon côté du miroir s'en prend à son reflet, le traque, un duel s'annonce, une inversion se prépare: on ne sait plus qui est qui, ni dans quel sens le sang coule. Peaux, cadavres, visages, suicides de saison : dans le recueil Par la peau des couleuvres, tout est en place pour une fermentation à venir. Un être se dépouille, largue derrière lui ses carcasses, ses regrets, ses espoirs.

empty