Thriller Editions

  • Svelte, élégant, raffiné, séducteur, Arsène Lupin, gentleman-cambrioleur de « Belle Epoque ». Son intelligence, sa culture et ses talents d'illusionniste entre Fregoli et Robert-Houdin sont au service d'un culot stupéfiant. Mais cet homme du monde accompli est aussi un anarchiste dans l'âme qui se joue des conventions sociales avec une merveilleuse insolence.

  • Ces deux aventures, La Dame blonde et La Lampe juive, au ton humoristiques tranchent avec les oeuvres plus sombres de Maurice Leblanc.

  • « Allô, le service de la Sûreté ? M. l'inspecteur principal Ganimard est-il ici ? Pas avant vingt minutes ? Dommage ! Enfin. Quand il sera là, vous lui direz ceci de la part de Mme Dugrival. Oui, Mme Nicolas Dugrival. Vous lui direz qu'il vienne chez moi. Il ouvrira la porte de mon armoire à glace et, cette porte ouverte, il constatera que l'armoire cache une issue qui fait communiquer ma chambre avec deux pièces. Dans l'une d'elles, il y a un homme solidement ligoté. C'est le voleur, l'assassin de Dugrival. Vous ne me croyez pas ? Avertissez M. Ganimard. Il me croira, lui. Ah ! J'oubliais le nom de l'individu : Arsène Lupin »

  • Vers le milieu de la nuit dernière, le plus fameux des hors-la-loi modernes, aidé de quelques complices, a pris à l´abordage le Allô-Police , yacht de M. Mac Allermy junior. L´équipage, attaqué par surprise, a été désarmé et les officiers enfermés dans leurs cabines. Les assaillants se sont alors trouvés maîtres du navire. Cette situation invraisemblable a duré jusqu´aux environs de midi. À ce moment, les officiers captifs ont pu communiquer entre eux, par un trou percé dans une cloison, et l´un d´eux a réussi à ouvrir les portes de ses camarades, délivrer les matelots, et bataille a été livrée aux pirates. Ces derniers ont enfin, malgré leur résistance, été contraints à se rendre. Arsène Lupin lui-même, après un combat acharné, dut céder au nombre. Traqué comme une bête fauve dans tout le navire, il fut enfin acculé à l´avant contre le bastingage. Mais au moment d´être pris, il s´est jeté par-dessus bord et a plongé dans les flots. Aucune des innombrables personnes qui assistaient à la scène ne le vit remonter à la surface...

  • Victorien Beaugrand séjourne chez son oncle Noël Dorgeroux en attendant sa nomination comme professeur. Il y entretient une idylle avec Bérangère, la filleule de cet oncle. Dorgeroux, chercheur solitaire qui travaille dans le secret au fond d´un hangar de son enclos, va le mettre au courant d´une découverte fantastique qui l´a bouleversé. Un pan de mur mystérieux que le chercheur dissimule habituellement sous un voile noir fait apparaître, une fois activé, un oeil immense mais, à l´intérieur duquel deux yeux expressifs semblent bouger et vivre. Puis une fantasmagorie se développe. Les deux hommes se rendent compte bientôt qu´à chaque fois, elle projette le « film » d´un événement du passé dont ils ont eu connaissance au cours de leur existence ; et, peu après, ils s´aperçoivent que ces deux yeux sont en réalité le regard de l´acteur principal de l´événement qui va suivre. Les faits retracés deviennent de plus en plus rapprochés dans le temps... Finalement, Dorgeroux décide de transformer son enclos et son hangar en amphithéâtre afin de montrer son invention au public et de gagner l´argent nécessaire à la poursuite de ses travaux. Un jour, Victorien qui a maintenant rejoint son poste à Grenoble, reçoit un courrier inquiet de son oncle qui se sent espionné et « l´objet d´un complot savamment ourdi »...

  • La frontière entre la France et l'Allemagne est ici le théâtre d'un roman historique chargé de suspens et de rebondissements, comme seul le créateur d'Arsène Lupin savait les écrire...

  • L'éclat d'obus est un roman dont l'action se déroule durant la Première Guerre mondiale. L'intrigue du roman suit les pérégrinations d'un personnage à la fois en quête de son épouse et du meurtrier de son père. Arsène Lupin n'apparaît que très brièvement dans ce livre, mais son intervention donne au héros la clef d'une énigme.

  • Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, les protagonistes forment la petite troupe d'un cirque ambulant qui habite une roulotte et vivote tant bien que mal. Cette troupe compte une jolie jeune femme, Dorothée, danseuse de corde, diseuse de bonne aventure, ainsi que quatre jeunes garçons qu´elle a recueillis et qu´elle éduque comme elle peut : Montfaucon, Castor et Pollux , et enfin Saint-Quentin. Tous les cinq sont orphelins de guerre et sans lien de parenté...

  • Une aventure inédite et pittoresque du célèbre gentleman cambrioleur, Arsène Lupin.

  • « C'est ici la première aventure d'Arsène Lupin, et sans doute eût-elle été publiée avant les autres s'il ne s'y était maintes fois et résolument opposé. - Non, disait-il. Entre la comtesse de Cagliostro et moi, tout n'est pas réglé. Attendons. L'attente dura plus qu'il ne le prévoyait. Un quart de siècle se passa avant Le Règlement définitif. Et c'est aujourd'hui seulement qu'il est permis de raconter ce que fut l'effroyable duel d'amour qui mit aux prises un enfant de vingt ans et La Fille de Cagliostro. »

  • Dans une banque, un homme, myope, compte des liasses de billets. Un autre, qui voit très clair, l'observe avec l'intérêt qu'éveille chez lui la somme d'argent qui se trouve à sa portée. Cet homme se nomme Raoul d'Averny, alias Arsène Lupin. Il décide alors d'appliquer sa méthode, c'est-à-dire filer le bonhomme jusqu'à son domicile et s'implanter dans les parages pour repérer les lieux avant d'agir. Mais la poursuite de ce magot va entraîner Arsène Lupin beaucoup plus loin qu'il ne le soupçonne : dans un drame où l'amour se double de haine, où la vengeance côtoie les ténèbres...

  • Quel secret recèle ce bouchon de cristal tant convoité ? Pourquoi certains iraient-ils jusqu'au meurtre pour se le procurer ? Arsène Lupin mène l'enquête. Et notre brillant gentleman devra user de tout son brio pour faire échouer les plans d'un adversaire... redoutable...

  • Arsène Lupin serait-il mort ? C'est en tout cas ce que tout le monde s'accorde à raconter. Sauf Isodore Beautrelet, un lycéen surdoué et détective amateur. Lui, n'y croit pas une seconde. Et, par une coïncidence étrange, le document de l'Aiguille creuse disparaît également. Quel mystère ces deux disparitions cachent-elles ? Arsène aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille en la personne d'Isodore Beautrelet ?

  • «Demoiselle aux yeux verts, vous êtes ma captive désormais, se dit Raoul de Limézy, alias Arsène Lupin. Complice d´assassin, d´escroc et de maître chanteur, meurtrière vous-même, jeune fille du monde, artiste d´opérette, pensionnaire de couvent... Qui que vous soyez, vous ne me glisserez plus entre les doigts...»

  • « Avant le vol des bons de la Défense nationale et les assassinats qui suivirent, la renommée de Victor, de la Brigade mondaine, n'excédait pas le cercle restreint de ses chefs et de ses collègues. Il fallut, pour le mettre en évidence, qu'apparût brusquement en face de lui cet extraordinaire, ce formidable personnage d'Arsène Lupin, qui allait donner à cette ténébreuse affaire sa signification et son intérêt spécial. Les qualités déjà remarquables du vieil inspecteur furent portées à leur paroxysme par le prodigieux adversaire que lui opposaient les circonstances. C'est leur lutte sournoise, ardente, implacable, poursuivie dans l'ombre d'abord, puis en pleine clarté, que nous raconte Victor, de la Brigade mondaine... »

  • « Ces huit aventures me furent contées jadis par Arsène Lupin, qui les attribuait à l´un de ses amis, le prince Rénine. Pour moi, étant donné la façon dont elles sont conduites, les procédés, les gestes, le caractère même du personnage, il m´est impossible de ne pas confondre les deux amis l´un avec l´autre. Arsène Lupin est un fantaisiste aussi capable de renier certaines de ses aventures que de s´en accorder quelques-unes dont il ne fut pas le héros. Le lecteur jugera. »

  • Depuis la cellule 14, de la deuxième division de la prison de la Santé, Arsène Lupin mène un des plus difficiles combats qu'il ait eu à soutenir. Privé de tout moyen d'action, presque sans contact avec l'extérieur, il lui faut à la fois s'innocenter des meurtres dont on l'accuse et démêler l'écheveau d'une affaire on ne peut plus embrouillée. Des lettres confidentielles de Bismarck, un témoin capital caché sous l'identité de Pierre Leduc, une inscription, APOON, et un nombre, 813, sont les clefs de l'énigme. De quoi provoquer l'étincelle dans cette poudrière qu'est l'Europe, en proie aux rivalités coloniales, à la merci du moindre incident diplomatique. Pire encore : Herlock Sholmès, le vieux rival d'Arsène Lupin, est entré en lice. Tout est en place pour que s'engage une impitoyable course contre la montre...

  • Le Triangle d'or est un roman policier paru en 1918. Comme dans L'Île aux trente cercueils, le personnage principal de Maurice Leblanc (Arsène Lupin) n'est pas au centre du récit, mais apparait plutôt comme un Deus Ex Machina. Chronologiquement, l'action se situe entre son départ pour la Légion étrangère dans 813 et son retour sur le devant de la scène dans Les Dents du tigre.

  • Trente écueils menaçants cernent l'île de Sarek en Bretagne. Les habitants superstitieux l'appellent l'île aux trente cercueils. Une légende les hante : trente victimes doivent mourir dont quatre femmes en croix. Véronique d'Hergemont, venue chercher son fils après quatorze ans d'absence, a la désagréable surprise de voir ses initiales sur les bornes, sur les portes des chapelles et son visage sur un dessin de femme crucifiée ! L'étrange atmosphère des légendes celtes, cette « Pierre-Dieu qui donne mort ou vie», la prédiction sanglante, le monstrueux comte Vorski, voilà de quoi frissonner d'angoisse et de terreur. Arsène Lupin, heureusement, et un petit chien nommé « Tout Va Bien », sont là pour affronter la malédiction...

  • Un fabuleux héritage déclenche des crimes en cascade. Si l´on ne retrouve pas les descendants de la famille Roussel, l´argent sera remis à Don Luis Perenna, ancien légionnaire au Maroc, deux fois décoré. Coup de théâtre ! Ce héros est... Arsène Lupin. Mais arrivera-t-il à faire cesser ce jeu de massacre ?

  • La noble demeure du comte de Mélamare a été le théâtre de plusieurs enlèvements. Les victimes ? Une actrice et un mannequin. La comtesse et son frère sont-ils coupables ? Difficile à croire. Arsène Lupin prend l'affaire en main. Au milieu de tous ces drames, le célèbre cambrioleur va devoir agir en véritable gentleman.

  • En plein pays cauchois, non loin de l'embouchure de la Seine, le manoir délabré de La Barre-y-va est le théâtre d'événements mystérieux et terribles. La jeune fille qui en est l'héritière ne retrouve plus à leur place ses arbres favoris. Une vieille à demi folle l'avertit d'un péril qu'elle ne peut préciser. Un assassinat est perpétré devant témoins au milieu du parc...   Appelé au secours, Arsène Lupin - ici Raoul d'Avenac - quitte aussitôt sa luxueuse garçonnière parisienne. Une vieille connaissance l'attend là-bas le brigadier Béchoux, celui de La Demeure mystérieuse et de L'Agence Barnett et Cie.   Et, pour un seul regard de la ravissante Catherine, l'aventurier devenu détective va entreprendre de résoudre la plus indémêlable des énigmes...

  • « Antonine ? ... Clara ? ... laquelle de ces deux figures constituait la véritable personnalité de l'être charmant qu'il avait rencontré ? Elle avait à la fois le sourire le plus franc et le plus mystérieux, le regard le plus candide et les yeux les plus voluptueux, l'aspect le plus ingénu et l'air le plus inquiétant. » Arsène Lupin, dit Raoul, résout, bien sûr, le premier, une ténébreuse affaire de meurtre, et avec quelle maestria ! Amoureux, il risque sa vie. Ingénieux, il s'échappe alors qu'il est cerné par la police ou les truands. Insolent, il joue des tours aux deux...

  • Le cambrioleur a pris cette fois l'identité d'un détective privé fantaisiste, Jim Barnett, qui n'hésite pas à détrousser ses clients où les bandits qu'il pourchasse. Il est secondé dans ses enquêtes par le jeune inspecteur Théodore Béchoux, un protégé de l'éternel adversaire de Lupin, le positiviste inspecteur Ganimard. Béchoux doutera rapidement de l'honnêteté de son complice. Il décidera même de le faire arrêter après l'avoir enfin reconnu comme Arsène Lupin. Ambition indubitablement vaine. (suite de : La Demeure mystérieuse.)

empty