Philippe Beaulieu

  • Face aux troubles du sommeil, on doit souvent choisir entre des traitements médicamenteux, qui assomment, avec des dosages toujours plus lourds, et les remèdes de bonne femme à l'efficacité douteuse.
     
    Or la science du sommeil fait aujourd'hui des progrès remarquables, et en proposant des méthodes qui ne passent pas par des médicaments.
    Ce livre montre qu'il faut envisager les causes de vos problèmes, et pas seulement leurs conséquences. Identifier les caractéristiques de vos troubles du sommeil permettra très souvent de les régler durablement, avec des solutions parfois étonnamment simples, notamment en changeant certains éléments de votre mode de vie. Vous allez découvrir ici un vrai « good sleep way of life » ! L'ouvrage vous montrera les nouvelles techniques thérapeutiques non médicamenteuse, comportementales et cognitives, qui sont la véritable médecine de demain. Une efficacité scientifiquement prouvée. 

  • Ce numéro de Voix et Images se consacre à un champ de recherche encore peu défriché, la bande dessinée québécoise.

    Après une introduction qui retrace l'histoire de la forme au Québec, le dossier s'ouvre sur la genèse du langage bédéistique d'ici dans les années 1900 à travers, entre autres, le travail pionnier d'Albéric Bourgeois. Il se poursuit avec un portrait du milieu aujourd'hui à travers les oeuvres majeures de bédéistes établis (Michel Rabagliati, Obom, Zviane et Jimmy Beaulieu) et l'incursion des bédéistes de La Pastèque au Musée des Beaux-arts de Montréal en 2014. Il est ensuite question de l'aspect autobiographique, d'abord à partir de Tuer Vélasquez de Philippe Girard, puis du travail de Jimmy Beaulieu en général. Enfin, le dernier article se consacre à la forme de l'essai en bande dessinée et à l'utilisation que fait Zviane de la marge dans la version commentée de son Ping-pong. Le dossier se clôt sur une bibliographie du corpus théorique sur la bande dessinée québécoise, qui saura constituer un point de départ essentiel pour la recherche à venir.

    En plus du dossier, le numéro comporte une étude du roman Suréquipée, de Grégoire Courtois, ainsi que plusieurs chroniques ayant pour point de départ les récentes parutions québécoises.

  • Le numéro du printemps de Cap-aux-Diamants est un hommage à l'illustrateur Francis Back, décédé l'automne dernier, dont les thèmes fétiches étaient l'histoire de l'Amérique et de ses peuples français, autochtones et métis. En introduction du numéro, Yves Beauregard, historien et directeur de la revue, souligne à juste titre la précieuse collaboration et l'amitié qui l'unissait à Francis Back, auteur de plusieurs articles et illustrateur de plus d'une couverture de Cap-aux-Diamants. D'ailleurs, c'est son illustration Les Montréalistes qui orne la une de ce numéro dans lequel vous pourrez lire sur sa carrière sous la plume d'Éric Major, et sur son apport à l'histoire militaire sous celle de René Chartrand et Luce Vermette. D'autres textes traitent de façon plus large du travail de caricaturistes et d'illustrateurs ayant précédé Back. Il est entre autres question de la place de la femme dans la bande dessinée et des dessins d'Albéric Bourgeois durant la Deuxième Guerre mondiale.

  • C'est avec une apparence renouvelée que Séquences présente son tout premier numéro de l'année. À sa une, le nouveau documentaire Labrecque : une caméra pour la mémoire de Michel La Veaux sur Jean-Claude Labrecque. Pierre Pageau s'est d'ailleurs entretenu avec le réalisateur, puis avec Jean-Claude Labrecque. À la suite de ces entretiens, lisez celui qu'a mené Maxime Labrecque avec Ian Lagarde pour All You Can Eat Bouddha, puis celui qu'a mené Élie Castiel avec Bernard Émond à qui il consacre aussi un article. Lisez ensuite la troisième partie de l'étude « Regards autochtones ». Retrouvez également plusieurs critiques de films dont, entre autres, Barbara de Mathieu Amalric, 24 David de Céline Baril , The Shape of Water de Guillermo del Toro, Happy End de Michael Haneke et Certains de mes amis de Catherine Martin.

  • Le mot recueil (du latin recolligere : rassembler) représente l'une des nombreuses expressions désignant, au XVIe siècle, un ouvrage formé d'une pluralité de composantes dont le degré de parenté est variable. Il apparaît aujourd'hui comme le terme le plus général pour rendre compte des Meslanges, OEuvres, Tombeaux et autres compilations dont le lectorat de la Renaissance était manifestement friand. Par leur intitulé pluriel (Nouvelles Recreations et Joyeux Devis) ou singulier collectif (Heptaméron), ces ouvrages donnent à entendre qu'ils reposent sur une dialectique du simple et du multiple, du long et du bref, puisque la juxtaposition de textes plutôt courts (maximes, poèmes, épîtres, nouvelles) résulte en un ensemble parfois monumental. Aux yeux des lecteurs des XIXe et XXe siècles, de tels agencements sont souvent apparus aléatoires. Pourtant, l'on peut sentir, dans certains textes de la
    Renaissance, une volonté de soumettre le recueil à une force unificatrice qui ordonne les manifestations du multiple. L'ouvrage se révèle alors tributaire d'effets d'ensemble, ne serait-ce que ceux résultant de
    la simple contiguïté des textes.

  • " A votre écoute, coûte que coûte " est une émission quotidienne extrêmement populaire diffusée pendant le 1er semestre 2012 sur France Inter à 12h20 (rediffusée à 8h50 pendant l'été 2013)
    PARTENARIAT FRANCE INTER
    Des mots pour vos maux
    Anima sana in corpore sano.

    ENFIN LE LIVRE !

    Je suis le docteur Philippe de Beaulieu, docteur, et j'ai tenté, avec mon épouse, de répondre chaque jour, sur France Inter, à toutes vos questions sur vos problèmes de santé, vos interrogations sur le corps en général et en particulier, j'ai soigné à distance qui une acné, qui une méchante fracture, qui un prurit.
    Je suis Margarete de Beaulieu, psychothérapeute, qui a tenté de répondre chaque jour, aux côtés de Philippe, mon époux, à vos questionnements sur l'esprit, à vos doutes, vos angoisses, vos culpabilités, même si c'est mal de culpabiliser.
    Quatre oreilles, mais aussi deux coeurs, mais aussi quatre yeux qui vous ont écoutés afin de vous aider à vous aider vous-mêmes, mais sur papier cette fois, car ce livre offre les textes que vous avez apportés, à nous car vous, vous êtes un peu nous.
    Un livre qu'on espère que vous aimerez le lire comme autant que nous avons aimé l'écrire !
    Coédition France Inter

empty