Littérature traduite

  • Amsterdam, février 1941. Le Reichleiter Rosenberg, chargé de la confiscation des biens culturels des juifs dans les territoires occupés, fait main basse sur la bibliothèque de Baruch Spinoza. Qui était-il donc ce philosophe, excommunié en 1656 par la communauté juive d'Amsterdam et banni de sa propre famille, pour, trois siècles après sa mort, exercer une telle fascination sur l'idéologue du parti nazi Irvin Yalom, l'auteur de Et Nietzsche a pleuré, explore la vie intérieure de Spinoza, inventeur d'une éthique de la joie, qui influença des générations de penseurs. Il cherche aussi à comprendre Alfred Rosenberg qui joua un rôle décisif dans l'extermination des juifs d'Europe.Le rythme soutenu du récit, la vivacité des dialogues, l'érudition d'Irvin Yalom, la plongée dans la société néerlandaise du XVIIe siècle et les grands bouleversements de l'Europe du XXe font de cet ouvrage un véritable régal. Marie Auffret-Pericone, La Croix.

  • Venise, 1882. La belle et impétueuse Lou Salomé somme le Dr Breuer de rencontrer Friedrich Nietzsche. Encore inconnu du grand public, le philosophe traverse une crise profonde due à ses relations orageuses avec Lou Salomé et à l'échec de leur ménage à trois avec Paul Rée. Friedrich Nietzsche ou le désespoir d'un philosophe. Le Dr Breuer, l'un des fondateurs de la psychanalyse. Un pacte secret, orchestré par Lou Salomé, sous le regard du jeune Sigmund Freud. Tout est là pour une magistrale partie d'échecs entre un patient extraordinaire et son talentueux médecin. Mais qui est le maître ? Qui est l'élève ? Qui soigne qui ? Et c'est à une nouvelle naissance de la psychanalyse, intense, drôle et machiavélique, que nous convie Irvin Yalom.
    Comment pouvait-on vivre jusque-là sans connaître les livres du docteur Irvin D. Yalom ? On se le demande. Ce n'est pas tous les jours que les livres de psychothérapie se lisent comme des romans. Geneviève Delaisi de Parseval, Libération.

  • Lorsqu'à l'occasion d'un check-up de routine on découvre un mélanome sous son omoplate droite, Julius Hertzfeld comprend que ses jours sont comptés. Un an tout au plus, lui annonce son dermatologue. Julius, 65 ans, vit à San Francisco où il exerce la profession de psychothérapeute. Le premier moment d'angoisse surmonté, il décide de vivre ses derniers mois comme il a toujours vécu. Et s'interroge : a-t-il vraiment réussi à aider ses patients ? Qu'est devenu par exemple Philip Slate, qu'il considère comme le grand échec de sa carrière ? Les retrouvailles avec Slate, devenu lui aussi psychothérapeute, se soldent par un marché : Julius accepte de superviser la carrière de Philip, à la condition que ce dernier suive sa thérapie de groupe pendant six mois. Au coeur de ce voyage où chacun cherche un sens à la vie, Schopenhauer, penseur du détachement et précurseur de la psychanalyse, dont Irvin Yalom nous retrace la vie.

  • « Je me souviens qu'à la fin de la séance vous ne vouliez pas lâcher ma main quand j'ai essayé de déguerpir de votre cabinet. Je vais vous dire une chose, je vous suis reconnaissante de ne pas avoir lancé d'ultimatum. Je vous aurais quitté. » Quand Amelia, SDF accro à l'héroïne et prostituée, choisit d'entamer une nouvelle vie et rencontre le docteur Yalom, qu'arrive-t-il ? Avec cet essai pénétrant, Irvin Yalom propose une approche sensible à la question universelle de la mort. Se confronter à notre propre mortalité nous inciterait à réordonner nos priorités, à mieux communiquer avec nos proches, à apprécier davantage la beauté de la vie et à prendre les risques nécessaires à l'épanouissement personnel.Dans la lignée du Bourreau de l'amour ou de La Malédiction du chat hongrois, Le Jardin d'Épicure est le fruit de toute une vie passée à explorer l'existence humaine.Irvin Yalom a obtenu le Prix des lecteurs 2014 du Livre de Poche pour Le Problème Spinoza.

  • Après une enfance en Hongrie pendant la Shoah, Bob Berger a vécu deux existences : chirurgien du coeur, dévoué, infatigable et réservé le jour, il a été poursuivi, la nuit, par les souvenirs ténébreux de son passé. Il n'en a jamais rien dit à son ami Irvin Yalom, bien qu'ils se connaissent depuis cinquante ans. Jusqu'à ce que ce passé resurgisse et que Bob se mette à parler...L'auteur des best-sellers Et Nietzsche a pleuré, Le Jardin d'Épicure ou encore Le Bourreau de l'amour nous offre un texte magnifique sur l'amitié et une bouleversante méditation sur le silence et la mémoire.En plein coeur de la nuit appartient à cette catégorie de livres « coups de poing » que l'on dévore en une heure et dont on sort transformé. La Croix.Le récit d'Irvin Yalom chamboule et laisse sans voix. Questions de femmes.Juste et sobre. Le Monde.  Traduit de l'anglais (États-Unis) par Anne Damour.

  • Psychanalyste reconnu, Ernest Lash s'interroge sur ses méthodes : s'il se montrait plus proche de ses patients, la thérapie ne serait-elle pas plus efficace ? Lorsque la séduisante Carol Leftman vient le consulter, il pense avoir trouvé la personne idéale pour cette expérience - mais Carol, convaincue que son mari l'a quittée sur les conseils du thérapeute, a un tout autre projet : le piéger. Avec Mensonges sur le divan, Irvin Yalom explore la part d'ombre de la relation psychanalytique, qu'elle ait pour nom ambition, désir ou argent.  Un éblouissant thriller psychanalytique.

  • La Malédiction du chat hongrois est une histoire de femmes. Paula, la courtisane de la mort, Irène, la veuve en colère, Magnolia, à qui Yalom rêve de confier ses propres tourments, Momma, la mère nourricière... Ces femmes auprès de qui le docteur Yalom n'a jamais eu peur de s'exposer, afin de mieux apprendre d'elles. Ces femmes que le docteur Yalom a aimées et qui ont marqué sa vie de thérapeute. Six récits où il explore l'âme humaine et le lien entre patient et thérapeute. Six récits, de la réalité à la fiction, où le docteur Yalom fait peu à peu place à Irvin D. Yalom, l'écrivain de Et Nietzsche a pleuré.Ce qui se passe -réellement- dans un cabinet de psy. Jubilatoire ! Pascale Senk, Psychologies Magazine.Yalom excelle à rendre ses histoires aussi passionnantes qu'un polar. Patrick Williams, Elle.

  • Le problème Spinoza

    Irvin Yalom

    • Audiolib
    • 27 November 2019

    Amsterdam, février 1941. Le Reichleiter Rosenberg, chargé de la confiscation des biens culturels des juifs dans les territoires occupés, fait main basse sur la bibliothèque de Baruch Spinoza.
    Qui était donc ce philosophe, excommunié en 1656 par la communauté juive d’Amsterdam et banni de sa propre famille, pour exercer une telle fascination sur l’idéologue du parti nazi trois siècles après sa mort ?
    La plume romanesque d’Irvin Yalom nous plonge au cœur de l’histoire et explore la vie intérieure de Spinoza, inventeur d’une éthique de la joie, qui influença des générations de penseurs, et celle d’Alfred Rosenberg, qui joua un rôle décisif dans l’extermination des juifs d’Europe.
    © et (P) Audiolib, 2019
    Basic Books, © Irvin Yalom, © Librairie Générale Française, 2012
    Durée : 14h21

empty