Alexandre Nicolas

  • Alexandre Nicolas est né le 6 juin 1917 à Saïda en Algérie. Pour cet enfant d'un petit village des Hauts Plateaux de l'Algérie, l'armée est une promotion dont il est fier. Comme celle de l'Education nationale qui le fait instituteur en 1937. C'est son histoire qu'il raconte ici : lieutenant pendant la guerre, instituteur jusqu'au bout, il deviendra en 1962, à Sidi-Bel-Abbès, directeur de l'Office culturel français, puis s'installera en 1964 à Aix-en-Provence, ville d'où était parti son père en 1912 pour Saïda.

  • Aimer est la chose du monde la mieux partagée, et l’on ne voit guère ce que la pédanterie des philosophes pourrait nous apprendre sur ce sujet qui n’ait pas déjà été dit mille fois par la chanson populaire. Édith Piaf a-t-elle besoin de Platon ? S’il est vrai qu’une tradition un peu sévère voit d’un mauvais œil l’amour passion, il ne faut pas oublier qu’aimer ne se réduit pas à l’adoration de l’amant pour l’aimé. Il existe de multiples formes d’amour, que cet ouvrage s’efforce d’explorer. Et, ô surprise, il n’est pas sûr que Platon soit finalement le moins bien armé pour nous aider à comprendre toutes les nuances de ce qu’est aimer, depuis le coup de foudre jusqu’à la vérité. D’ailleurs, il n’existe pas beaucoup de chansons sur l’amour du Vrai, du Bien et du Beau…Le but de cet ouvrage est de donner des éléments clairs et solides pour aborder une telle variété de domaines. Le cours permet de se repérer de manière précise dans les pensées des philosophes et des écrivains. Nous proposons également une série de 20 textes commentés, ce qui permet de travailler activement des auteurs aussi différents que Boèce, Voltaire ou Proust… Enfin, des corrigés de dissertations et un glossaire complètent les outils, offrant ainsi un manuel complet pour préparer dans les meilleures conditions le thème des concours.

  • Alan Moore est un géant des comics. Adapté à de nombreuses reprises, sa carrière est faite de scénarios brillants, de personnages inoubliables mais aussi d'une certaine vision du monde.
    Ce Guide permet de découvrir l'homme et l'oeuvre, intimement liés.

  • A L'OEIL NU
    De 15 à 95 ans, cette collection a pour but de transmettre les savoirs de manière simple et vivante.
    La recette : une directrice de collection enthousiaste, archéologue et auteur chez Gallimard-Giboulées, Anne Rose de Fontainieu ; un maquettiste créatif qui a l'oeil et le bon, Cyril Cohen ; des chercheurs généreux qui font connaître leurs travaux au plus grand nombre ; un dessinateur inventif qui met en scène toute cette histoire.

    Quels secrets renferme l'intérieur de la Terre ?

    Quelles forces provoquent les séismes, les volcans ou les tsunamis ? Le champ magnétique et l'activité des profondeurs ont-ils déterminé l'évolution du vivant ? Existe-t-il une autre Terre dans l'univers ?

    La Terre s'est formée il y a plus de 4,5 milliards d'années et nous l'observons intensément dans sa globalité depuis quelques décennies seulement. Le plus profond des forages a péniblement atteint 12 km alors que le centre de la Terre se trouve à plus de 6 300 km sous nos pas. Que sait-on de l'histoire de notre planète, de la nature de ses entrailles ?

    En dix chapitres qui mettent en scène le travail des géoscientifiques, les auteurs nous font voyager depuis les failles de la croûte terrestre vers le noyau en fusion, pour capturer ce qui nous relie à la planète que nous habitons.

  • Qui n'a jamais lu, sur une plaque de rue ou au fronton d'une école, le nom de « Marcel Paul » ? Partout en France, édiles et élues ont depuis longtemps marqué l'espace public de ce patronyme. Pourtant, que sait-on aujourd'hui de l'homme que fut Marcel Paul et de sa vie ?
    Né en 1900 à Paris, placé dès son plus jeune âge à l'Assistance publique, Marcel Paul devient pupille de la Nation après le premier conflit mondial. Ouvrier électricien, il adhère à la CGTU et au Parti communiste où il milite durant l'entre-deux-guerres, s'imposant comme un militant de premier plan.
    Durant la Seconde Guerre mondiale, son engagement dans la Résistance lui vaut l'internement puis la déportation. Matricule 53057 à Buchenwald, Marcel Paul participe activement à la mise sur pied d'un réseau d'entraide parmi les prisonniers. À la Libération, cet ancien ouvrier et militant CGT des industries électriques et gazières intègre le gouvernement du général de Gaulle comme ministre de la Production industrielle. C'est alors qu'il mène le combat de sa vie, obtenant la nationalisation de l'énergie et créant ainsi EDF-GDF.
    En retraçant l'itinéraire méconnu de celui qui a rendu possible l'un des fleurons de l'industrie française, les auteurs donnent tout son sens à l'action de Marcel Paul, à l'heure où les privatisations vont croissantes.

  • Un matin, l'assesseur de collège Kovaliov se réveille sans son nez ! À la place, il ne reste qu'une surface lisse et plane. Prêt à avertir la police de cette disparition effroyable, il se retrouve « nez à nez » avec son appendice ! Ce dernier déambule dans les rues de Saint-Pétersbourg en tenue de conseiller d'état, bien décidé à conserver sa liberté ! L'ironie de Gogol, l'humour pince-sans-rire de Pouchkine et la poésie de Tourgueniev se mêlent dans ce recueil pour dépeindre la Russie du XIXe siècle et la naissance du genre fantastique.

  • Le manuel de référenceLa méthodologie détaillée de la dissertationLe cours complet sur les deux thèmesUne approche multidisciplinaire : histoire, sociologie, droit, relations internationales, sciences politiques, sciences humaines...6 sujets corrigés100 auteurs clés et 20 citations20 exemples de dissertationsPréparez-vous à l'épreuve de questions  contemporainesIEP d'Aix-en-ProvenceIEP de LilleIEP de LyonIEP de RennesIEP de Saint-Germain-en-LayeIEP de StrasbourgIEP de Toulouse
     

  • A destination des élèves des classes préparatoires commerciales, cet ouvrage propose d'explorer toutes les problématiques du nouveau thème de l'épreuve de français-philosophie à partir :
    • d'un cours approfondi avec de nombreuses références
    • de textes commentés 
    • de dissertations corrigées
    • d'un glossaire

  • Pour passer le temps, Alexandre Jollien, handicapé depuis sa naissance, s'invente un dialogue avec Socrate. Au travers de cet échange il nous conte de façon directe, drôle et parfois brutale sa jeunesse passée en institut spécialisé. 
    « Éloge de la faiblesse » est  tout autant une tranche de vie qu'un parcours initiatique et philosophique : c'est un savant mélange d'humilité, de sagesse et d'irrévérence !
     
    Depuis une vingtaine d'années, la bande dessinée est capable de tout. De tout dire. De tout montrer.
    Si le texte est emprunté, mot pour mot, à l'oeuvre originale d'Alexandre Jollien,  la BD a été totalement redécoupée et séquencée en une série de tableaux, qui rendent la lecture extrêmement fluide et possiblement aléatoire.
    Le choix affirmé d'un style graphique, non réaliste, très éloigné de la réalité, permet d'éviter tout voyeurisme, toute complaisance et surtout toute censure, voire pire, toute autocensure.
     
    Eric Corbeyran, scénariste à succès, et Nicolas Tabary, dessinateur de renom, se sont lancés dans l'adaptation de ce texte à corps perdus.
    Mettre en scène le travail d'un auteur n'est jamais simple,  mais lorsqu'il s'agit de mettre en image le génie et la sensibilité d'Alexandre Jollien c'est encore plus compliqué. Et pourtant... Le résultat est là : une BD riche d'émotions, une BD riche de la faiblesse de ses auteurs.  





  • Augmentez le niveau de productivité de vos réunions !






    Les réunions sont une activité chronophage : nous y passons quasiment un tiers de notre temps professionnel, pour des résultats bien souvent invisibles !


    S'il peut être agréable de renforcer le lien social autour d'un café, le constat unanime n'en reste pas moins que la majorité des collaborateurs estime perdre son temps dans la plupart des réunions.


    Que souhaitent-ils ? Des réunions rapides, actives, dynamiques, non cadenassées par le poids de la hiérarchie.


    C'est exactement ce que propose ce livre, destiné tout autant aux organisateurs des réunions qu'à ceux qui y sont conviés (et parfois réticents à s'y rendre...)


    Il traite de tous les types de réunions, des plus traditionnelles aux plus innovantes à l'heure du management à distance, du digital et des neurosciences. Il détaille plusieurs dizaines d'idées et de méthodes pour rendre les réunions plus efficaces et efficientes, plus utiles et plus conviviales.


    Dans cette mine de nouvelles possibilités, le lecteur puisera d'innombrables ressources pour renouveler un exercice qui, s'il est une figure imposée de notre quotidien professionnel, se révèle également un formidable outil de management collaboratif !

  • "La collection 100% visuel vous offre une nouvelle approche de la micro-informatique. Plus directe, plus simple... et encore plus illustrée ! Chaque action ou chaque manipulation est détaillée étape par étape. Suivez les numéros sur les écrans, cliquez de la même façon sur votre ordinateur : le tour est joué ! Dans cet ouvrage, découvrez comment : 1. Démarrer avec son Smartphone 2. Télécharger des applications sous Android 3. Personnaliser son téléphone 4. Téléphoner et gérer ses contacts 5. Naviguer sur internet 6. Gérer ses e-mails 7. Prendre des photos et tourner des vidéos 8. Ecouter de la musique et visionner des vidéos 9. Maîtriser les réseaux sociaux 10. Utiliser la navigation avec son téléphone Alors ouvrez... et laissez-vous guider !".

  • "Cet ouvrage est dédié aux nouveaux utilisateurs de Gimp, le logiciel simple et gratuit de retouche d'image et de création numérique ! Vous y trouverez toutes les informations pour exploiter au maximum Gimp, et ce dans un langage clair et accessible à tous ! Au sommaire de cet ouvrage : ::: Manipulez les calques ::: Effacez un élément du décor ::: Améliorez le contraste et la luminosité ::: Réalisez un pêle-mêle de photos ::: Composez une carte postale ::: Remplissez un dessin avec des motifs ::: Animez une image avec le format GIF ::: Transformez une photo en dessin ::: Créez une caricature ::: Paramétrez une image pour l'impression ::: Allez plus loin avec Gimp".


  • Lorsqu'elle est possible, la chirurgie ambulatoire est aujourd'hui considérée comme la meilleure façon de prendre en charge un patient devant être opéré. Ce livre présente l'importance de l'organisation optimale des unités de chirurgie ambulatoire ; il en rappelle Les principes et les exigences, et répond à trois questions fondamentales : pour quel patient ? Pour quel acte ? Dans quelle structure ?

    L'organisation des locaux, l'environnement informatique et le pilotage médicoadministratif sont des éléments essentiels à la prise en charge. Une politique bien conduite d'évaluation des pratiques, de gestion des risques et d'assurance qualité est garante d'un fonctionnement performant et sécurisé. En effet, ne pas exposer le patient à un risque majoré est une des préoccupations majeures de la chirurgie ambulatoire.

    Abordant tous ces sujets, l'ouvrage accompagne pas à pas les gestionnaires et acteurs de soins, tout au long du parcours opératoire du patient, en proposant d'en optimiser chacune des étapes. Sa présentation sous forme de fiches en rend la consultation facile et efficace. Chaque fiche est accompagnée de conseils pratiques et de compléments numériques, vidéos ou textes de loi utiles.

  • On ne peut plus parler ni du cinéma, ni du spectateur comme on le faisait il y a 10 ou 20 ans. L'évolution des technologies, en affectant ceux qui les utilisent, reconfigure sans cesse notre rapport au monde. Comment cette mutation du regard du spectateur s'opère aujourd'hui et quel avenir nous permet-elle d'entrevoir? Cette édition de 24 Images est presque entièrement consacrée à cette question, réunissant des textes qui explorent une grande diversité de voies. Une entrevue avec la philosophe française Marie-Josée Mondzain, spécialiste de l'art et des images, nourrit ces réflexions. Hors dossier, le Dictionnaire des films québécois de Marcel Jean, un essai sur Timbuktu d'Abderrahmane Sissako et un DVD compilation de sept courts métrages québécois de La distributrice de films.

  • Pour son numéro d'automne, l'équipe de 24 images nous présente 100 cinéastes qui, selon leur point de vue, renouvellent et font évoluer le cinéma d'aujourd'hui. Une liste qui ne se targue pas d'être exhaustive - et encore moins consensuelle! - mais qui souhaite plutôt attirer l'attention sur certains réalisateurs qui font du cinéma un art toujours vivant. Ainsi, cinéastes québécois et réalisateurs internationaux se côtoient dans une sélection incluant aussi bien les documentaristes que les cinéastes expérimentaux et d'animation. Des choix fait selon les affinités des collaborateurs de la revue avec les cinéastes afin de partager non seulement leur enthousiasme, mais aussi de susciter la réflexion et les débats.

  • Cinquante ans après leur création, Le chat dans le sac de Gilles Groulx et À tout prendre de Claude Jutra ne peuvent nous laisser insensibles à leur quête de liberté, tout comme aux doutes et tourments qui les habitent. De quelle manière ces deux films résonnent-ils encore aujourd'hui? Ce dossier de 24 images cherche à réaffirmer l'inaltérable actualité du cinéma de Groulx et de Jutra en replongeant d'abord dans l'esprit de l'époque (témoignages d'artisans ayant oeuvré sur les deux films; récits de cinéastes sur leur rapport avec ces deux oeuvres) puis en créant des parallèles avec le jeune cinéma québécois actuel (absence de portée politique et sociale, « néovérisme » pessimiste, etc.).

  • Sous le signe de la Shéhérazade des Mille et une nuits de Miguel Gomes, le numéro 175 de 24 images nous propose un bilan mi-décennie pour accompagner et réfléchir les changements d'un art, le cinéma (sous toutes ses formes), qui évolue à toute vitesse. Fin de la distribution traditionnelle, nouveau rôle des festivals, enjeux de la diffusion en ligne, impasse de la critique, naissance du vulgar auteurism, évolution du transmédia, triomphe du cinéma de la franchise, etc. Ce riche dossier est complété par un palmarès des incontournables de 2010 à 2015. On retrouve aussi dans ces pages un hommage à l'immense Chantal Akerman, sans oublier des entretiens avec Rabah Ameur-Zaïmeche ainsi qu'avec Guy Maddin et Evan Johnson.

  • Certains films plus que d'autres ont le pouvoir d'habiter nos rêves et nos pensées bien au-delà de leur vision. L'espace de liberté que quelques-uns portent en eux nous aide à repenser constamment le cinéma, et à penser avec lui. Les films de Jean-Luc Godard sont de ceux-là, et le choc ressenti devant Adieu au langage a suscité un ensemble de textes conçus à la lumière de ce film et des horizons qu'il ouvre. Partant de ce film d'une richesse fabuleuse, ce numéro de 24 images a aussi tenté de voir comment d'autres cinéastes actuels affrontent la question du langage au cinéma, notamment grâce aux analyses de quelques films présentés cet automne : Atlas d'Antoine D'Agata, Journey to the West de Tsaï Ming-liang et Still the Water de Naomi Kawase, entre autres.


  • Bling-bling : cliquetis des chaines en or qui s'entrechoquent, couronnes serties de pierres brillantes, colliers, bagues, sparkles, joncaille massive dans les mauvais quartiers, décapotables rose bonbon dérapant sur les bords de mer, silicone, strass, mèches blondes péroxydées, sirop de fraise dans le champagne, signes ostantatoires, goût de l'excès, coquilles vides, genre pornographique, comptoirs en toc, tombeaux marbrés.

    Bling-bling : miroir de la vacuité ? contestation de l'ordre établi ? hallucination de l'époque ?
    - Allez, sers-nous une coupe bébé !

    --------------------------
    Bling-bling pour un numéro de Squeeze 24 carats, noir-glacé-prestige, édition first-select-privée, entrée VIP, piscine-caviar-coca à volonté !
    9 textes courts, 9 auteurs brillants et une pluie de paillettes.


  • PISSER DANS UN VIOLON
    S'ingénier à provoquer des choses impossibles ou qui ne se produiront pas. Perdre son temps.
    Quand le sentiment d'impuissance prédomine, quand on ne voit plus que des moulins à vent sur la ligne d'horizon, quand personne d'autre que soi n'entend les sirènes mordre les villes ou traverser les campagnes vides, quand les pétitions, les manifestations et les révoltes ne servent plus à rien, quand on brasse toujours le même renfermé.
    Pisser dans un violon jusqu'à la dernière goutte pour abreuver une autre solution, lointaine, imprévisible, pisser dans un violon pour faire tourner la roue, pour découvrir l'interrupteur caché derrière la roche et les portes scellées. Pisser dans un violon pour allumer la mèche et révéler le monde.

    -----------------------------

    Au sommaire : 10 textes courts qui ne changeront rien au cours immuable des choses.

  • Circuit consacre son numéro d'automne au cinquantième anniversaire de la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) qui en 1966 était le seul organisme voué à la musique contemporaine au Québec et est aujourd'hui l'un des plus anciens. Quatre auteurs refont l'histoire de l'organisme et des oeuvres qu'elle a créées et commandées. Si à l'origine il s'agissait d'une poignée de pionniers cherchant à imposer leurs convictions, aujourd'hui l'organisme s'est consciemment institutionnalisé. En 2017, la SMCQ n'est pas spécialement la voie (ni la voix) de la jeunesse branchée et de l'underground, et le milieu des musiques de création s'est considérablement diversifié. (Maxime Mckinley) Toutefois, des deux grandes périodes artistiques de la SMCQ : celle du cofondateur Serge Garant (1966-1986) et celle de son successeur Walter Boudreau (depuis 1988) se dégagent des constantes. Parmi celles-ci : le désir de présenter, dans le grand concert du répertoire international, la musique des compositeurs d'ici.

  • Contributeurs et contributions :
    Alain Faure // Ma Femme m'a quitté (p. 118)
    Alexandre Nicolas // À bord de l'invisible (p. 84) + Somnambule (p. 88) + Le mouvement de l'attente (p. 92) + Résurgence (p. 94)
    Chantal Noël // La Main verte (p. 98)
    Charlotte Monégier // Les cinq leçons de Rosita (p. 56)
    Dorothée Coll // Le bruit sourd (p. 4) + Matin violent (p. 5) + Crier, crire, écrire (p. 104) + Oppression (p. 106) + Un serpent autour du coeur (p. 108)
    Ève Vila // Sentinelles (p. 66)
    Guillaume Marie // J'aurais bien bu ma bière (pp. 74-80)
    Jean Dupont // L'amour au premier regard (p. 16)
    Jean-Jacques Nuel // Poèmes courts (pp. 45-52) + Part-Dieu (p. 53) + Rétro (p. 54) + Lyon - La Mulatière (p. 55)
    Martin Zeugma // On ne plaisante pas avec Billy Joe Red Killer (p. 24)
    Mickaël Auffray // Il pleut des zèbres (p. 121)
    Mehdi Ikaddaren // Le Mascaret (p. 6)
    Myriam OH (Ould-Hamouda) // Quelque part sur cette terre (p. 112) + Je me cherche dans la penderie de la chambre (p. 114) + je suis fatiguée qu'on me dise non (p. 116)
    Raymond Penblanc // L'orphelin éternel (p. 12) + Fantômes (p. 14)

    Photo de couverture et photos intérieures : lachaisetriste

  • Les nouveaux : Cyrille Latour, Fabien Maréchal & Sophie Stern

    Les récidivistes : Alexandre Nicolas, Corine Pourtau, Cléo Jansen, Julien Boutreux, Marlène Tissot, Michel Antoine Chappuis, Sandra Bechtel, Thibault Marthouret & Yan Kouton

    Éditeurs à l'honneur : Antidata & L'Amourier


    Édito :

    Ce hors-série du Cafard hérétique ne serait pas, sans l'engouement et la persévérance de Brigit Wettstein, fondatrice des éditions Pearlbooskedition (Zurich), qui a publié en 2014 Die Versuchung des Malers, et en 2015 Bilder von Malers (AQ-Verlag, 1981), réalisant ainsi le rêve de Martin Disler (1949-1996), artiste peintre et sculpteur suisse connu pour avoir fait partie des « Nouveaux fauves », d'accéder au statut d'auteur.


    Martin Disler, peintre
    />

    Martin Disler, auteur


    Martin Disler, redécouvert





    Les extraits sont tirés des ouvrages publiés aux éditions Pearlbooksedition et les oeuvres reproduites viennent de la succession de Martin Disler

  • Contributeurs et contributions :
    Alexandre Nicolas // poèmes (pp. 79-83 ; pp. 93-102)
    Bruno Lus // Les Fruits secs (pp. 52-57)
    Denis Moreau // Le sang des martyrs (pp. 107-110)
    Ève Vila // En attendant Alma (pp. 73-78)
    Guillaume Marie // Les watères du château (pp. 5-12)
    Ivan Pozzoni // poèmes (V.O. + trad., pp. 112-115)
    Jacques Cauda // Les Crabes (pp. 103-106)
    Jean-Jacques Nuel // poèmes (pp. 17-26)
    Jean-Luc Manet // Tourner la plage (pp. 43-49)
    Julien Boutreux // Horizon (pp. 86-92)
    lachaisetriste // Le Fer à repasser (pp. 117-124)
    Mickaël Auffray // L'Impasse (pp. 13-16)
    Réginald Cornier // L'ange blond du train de l'enfer (pp.27-31)
    Romain Paris // Kif-Kif (pp. 125-130)
    Sandra Bechtel // La vie d'art[r]iste (pp. 58-72)
    Yan Kouton // poèmes (pp. 34-42)

    Éditeurs invités :
    Les Cosaques des Frontières
    Chats de Mars

    Photo de couverture et photos intérieures :
    Lachaisetriste

empty