Andr


  • Mgr Vingt-Trois livre sa pensée sur l'avenir de l'Église en France et du catholicisme en général dans ce premier ouvrage écrit en tant qu'archevêque de Paris.

    Quelques semaines avant sa mort, le pape Jean-Paul II nomme Mgr André Vingt-Trois pour succéder au cardinal Lustiger. Une ère nouvelle s'ouvre ainsi en 2005 pour les catholiques de Paris et de France, qui découvrent un pasteur à la verve et au franc-parler exceptionnels.
    Ce livre rassemble les principaux thèmes qui, depuis sa nomination, tiennent à coeur au " fils spirituel " et successeur du cardinal Lustiger. Lucide sur la situation de l'Église, plein d'espérance pour la " nouvelle évangélisation " lancée par Jean-Paul II - dont l'héritage intellectuel est immense -, Mgr Vingt-Trois propose des analyses décapantes et ses projets sans complexe sur les institutions ecclésiales, la culture et les grandes questions éthiques du XXI° siècle.
    sa réflexion s'ordonne autour de six axes : la mission des chrétiens dans la société ; le problème du mal et de la souffrance ; le catolicisme et l'intelligence contemporaine ; la responsabilité éducative des adultes ; le renouvellement de l'Église ; le nécessaire recentrage du ministère des prêtres.
    Autant de sujets brûlants sur lesquels il est désormais possible de savoir ce que pense l'archevêque de Paris, et jusqu'où il veut emmener les croyants - et les autres.

  • Nous vivons une époque où l'imaginaire du complot mondial semble se confondre avec l'imaginaire politique tel qu'il s'est mondialisé. On ne saurait s'étonner de constater que la croyance au complot donne l'illusion d'expliquer ou de pouvoir expliquer certains événements paraissant incompréhensibles ou inintelligibles. C'est là sa fonction principale. C'est la grande « utilité » de ce qu'il est convenu d'appeler la « théorie du complot » (conspiracy theory) : répondre à une demande. Croire au complot, c'est se mettre en mesure de donner du sens à ce qui en paraît dépourvu, et qui inquiète. Or, avec l'évolution chaotisante liée à la mondialisation, l'obscurité semble s'accroître avec l'incertitude, laquelle provoque le désarroi et nourrit des angoisses. D'où l'intensification de la demande de sens, et l'extension du domaine du complot. Une extension indéfinie, sans terme assignable. Car le soupçon de complot est fabriqué avec ce que Tocqueville appelait les « gros lieux communs qui mènent le monde. »

  • Socialismes en afrique. socialisms in africa Nouv.

    Ce volume est un état de la recherche internationale sur les socialismes africains. Y sont rassemblés des articles traitant de débats théoriques autour de ce thème et de ses sources intellectuelles mais aussi d'expériences très concrètes de socialisme, tant dans les villes que dans les campagnes : coopératives, comités de quartier, camps de rééducation... La situation de l'Afrique lusophone, parent pauvre des études africaines en France, et dont l'ensemble des pays ont justement fait l'expérience de régimes socialistes, a fait l'objet d'une attention particulière. Les rapports de l'Afrique avec l'URSS, les démocraties populaires, Cuba, la Chine, ou encore Israël sont également abordés. Les communications faites dans les colloques ont été repensées, avec pour résultat un fructueux dialogue avec les auteur.e.s et des articles complémentaires. Les auteurs espèrent ainsi donner à l'étude des socialismes africains une légitimité dans le champ plus général de l'histoire des socialismes, de même que dans celui de celle de la guerre froide.

  • À bord de leur vieille roulotte, Alma et sa maman décident de changer de vie. Elles partent de la Gaspésie et font un long trajet jusqu'aux Îles-de-la-Madeleine pour s'y installer. Mais à leur arrivée, leur petit chat Pastel s'enfuit. En le cherchant, Alma découvre un autre minet, La Cantina, qui appartient à Léo. Avec l'aide du garçon, la fillette fait le tour des cachettes de la région. Grâce à l'oncle Harry, les enfants finissent par retrouver le chat. Le vieil homme en profite pour leur raconter une fabuleuse histoire avec une cafetière magique. Alma comprend alors que toute traversée des mers suppose du temps pour se créer des repères dans un nouvel environnement.

  • Un livre inclassable qui jette un regard neuf sur les idéaux, les enjeux et les acteurs d'une époque marquante!
    Emblème de la contre-culture, le magazine Mainmise, dont le premier numéro a été lancé en pleine Crise d'octobre, a profondément marqué le Québec de 1970 à 1978 en plus de s'ériger en digne représentant de l'ère sexe, drogues & rock'n'roll. Reconstituant l'âme de Mainmise à travers certains morceaux choisis, ce livre important témoigne du foisonnement intellectuel et créatif qui animait le monde dans les années 70.

    Documents d'archives, articles originaux, collages et témoignages replongeront le lecteur au coeur d'une époque fascinante. Celui-ci découvrira les aspirations de toute une génération à travers les sujets phares du magazine: musique, drogues, alimentation, vie dans les communes, sexualité, environnement, philosophies orientales, vision du Kébek d'alors.
    Chaque page tournée permet de constater que bien des rêves fous de la génération Mainmise sont devenus réalités!

  • An authoritative and much-needed overview of the main issues in the field of early cinema from over 30 leading international scholars in the field
    First collection of its kind to offer in one reference: original theory, new research, and reviews of existing studies in the field Features over 30 original essays from some of the leading scholars in early cinema and Film Studies, including Tom Gunning, Jane Gaines, Richard Abel, Thomas Elsaesser, and André Gaudreault Caters to renewed interest in film studies' historical methods, with strict analysis of multiple and competing sources, providing a critical re-contextualization of films, printed material and technologies Covers a range of topics in early cinema, such as exhibition, promotion, industry, pre-cinema, and film criticism Broaches the latest research on the subject of archival practices, important particularly in the current digital context

  • This book explores the way domestic courts contribute to the maintenance of theinternational of law by providing judicial control over the exercises of public powers that may conflict with international law. The main focus of the book will be on judicial control of exercise of public powers by states. Key cases that will be reviewed in this book, and that will provide empirical material for the main propositions, include Hamdan, in which the US Supreme Court
    reviewed detention by the United States of suspected terrorists against the 1949 Geneva Conventions; Adalah, in which the Supreme Court of Israel held that the use of local residents by Israeli soldiers in arresting a wanted terrorist is unlawful under international law, and the Narmada case, in which the
    Indian Supreme Court reviewed the legality of displacement of people in connection with the building of a dam in the river Narmada under the ILO Indigenous and Tribal Populations Convention 1957 (nr 107).

    This book explores what it is that international law requires, expects, or aspires that domestic courts do. Against this backdrop it maps patterns of domestic practice in the actual or possible application of international law and determines what such patterns mean for the protection of the international rule of law.

  • 2012 marked the centenary of one of the most significant discoveries of the early twentieth century, the discovery of X-ray diffraction (March 1912, by Laue, Friedrich, and Knipping) and of Braggs law (November 1912). The discovery of X-ray diffraction confirmed the wave nature of X-rays and the space-lattice hypothesis. It had two major consequences: the analysis of the structure of atoms, and the determination of the atomic structure of materials. The momentousimpact of the discovery in the fields of chemistry, physics, mineralogy, material science, biochemistry and biotechnology has been recognized by the General Assembly of the United Nations by establishing 2014 as the International Year of Crystallography.This book relates the discovery itself, the early days of X-ray crystallography, and the way the news of the discovery spread round the world. It explains how the first crystal structures were determined, and recounts which were the early applications of X-ray crystallography. It also tells how the concept of space lattice has developed since ancient times, and how our understanding of the nature of light has changed over time. The contributions of the main actors of the story, prior to thediscovery, at the time of the discovery and immediately afterwards, are described through their writings and are put into the context of the time, accompanied by brief biographical details.

  • The interplay between computability and randomness has been an active area of research in recent years, reflected by ample funding in the USA, numerous workshops, and publications on the subject. The complexity and the randomness aspect of a set of natural numbers are closely related. Traditionally, computability theory is concerned with the complexity aspect. However, computability theoretic tools can also be used to introduce mathematical counterparts for the
    intuitive notion of randomness of a set. Recent research shows that, conversely, concepts and methods originating from randomness enrich computability theory.

    Covering the basics as well as recent research results, this book provides a very readable introduction to the exciting interface of computability and randomness for graduates and researchers in computability theory, theoretical computer science, and measure theory.

  • Treatment-resistant major depression and bipolar disorder are highly prevalent and disabling conditions associated with substantial morbidity and mortality. The assessment and management of refractory patients with mood disorders is a major clinical challenge for mental health providers. Part of the Oxford Psychiatry Library (OPL) series, this pocketbook provides a concise view of the current definitions, assessment and evidence-based management of
    treatment-resistant mood disorders and reviews novel therapeutic targets for mood disorders, which may enhance the therapeutic armamentarium of clinicians in the near future. The pocketbook serves as a useful guide for mental health practitioners, including psychiatrists, clinical psychologists, trainees, and
    interested primary care physicians.

  • Treatment-resistant major depression and bipolar disorder are highly prevalent and disabling conditions associated with substantial morbidity and mortality. The assessment and management of refractory patients with mood disorders is a major clinical challenge for mental health providers. Part of the Oxford Psychiatry Library (OPL) series, this pocketbook provides a concise view of the current definitions, assessment and evidence-based management of
    treatment-resistant mood disorders and reviews novel therapeutic targets for mood disorders, which may enhance the therapeutic armamentarium of clinicians in the near future. The pocketbook serves as a useful guide for mental health practitioners, including psychiatrists, clinical psychologists, trainees, and
    interested primary care physicians.

  • 2012 marked the centenary of one of the most significant discoveries of the early twentieth century, the discovery of X-ray diffraction (March 1912, by Laue, Friedrich, and Knipping) and of Braggs law (November 1912). The discovery of X-ray diffraction confirmed the wave nature of X-rays and the space-lattice hypothesis. It had two major consequences: the analysis of the structure of atoms, and the determination of the atomic structure of materials. The momentousimpact of the discovery in the fields of chemistry, physics, mineralogy, material science, biochemistry and biotechnology has been recognized by the General Assembly of the United Nations by establishing 2014 as the International Year of Crystallography.This book relates the discovery itself, the early days of X-ray crystallography, and the way the news of the discovery spread round the world. It explains how the first crystal structures were determined, and recounts which were the early applications of X-ray crystallography. It also tells how the concept of space lattice has developed since ancient times, and how our understanding of the nature of light has changed over time. The contributions of the main actors of the story, prior to thediscovery, at the time of the discovery and immediately afterwards, are described through their writings and are put into the context of the time, accompanied by brief biographical details.

  • En complément au colloque automnal de la Fédération Histoire Québec, la revue présente un dossier thématique portant sur la Première Guerre mondiale et les traces qu'elle a laissé au Québec. De la base de Valcartier, qui fête son centenaire cette année, à la contribution du lieutenant-colonel de Lanaudière et de la crête de Vimy jusqu'à Vladivostok en Sibérie, les régiments québécois se sont distingués. La revue met aussi à l'honneur des destins individuels comme celui du médecin militaire et héros de guerre Albéric Marin. Hors dossier, un article soulignant les 250 ans du premier journal de la province, le Quebec Chronicle-Telegraph, ainsi qu'une analyse économique du secteur du cuir dans le second versant du XIXe siècle, entre autres.

  • Pour la nouvelle contemporaine, les espaces intermédiaires sont des lieux de prédilection, provoquant une tension entre le départ et l'arrivée, entre le familier et l'étranger. Le thème « Jardin » de ce numéro actualise cette situation que préconise la prose narrative brève. Qu'il soit chaos ou désordre, fleuri ou jauni, concret ou symbolique, le jardin est ici l'espace multiple de toutes les projections où germinent les désirs, les émotions et les métaphores. Il représente l'entrée dans un paradis redécouvert ou la sortie dans un enfer et prépare ainsi une chute positive ou négative. Mais, au final, dans ce numéro à l'odeur de rose et de lavande, les douze nouvelliers sont tous jardiniers. Avec les contributions de Hugues Corriveau, Jean-Simon Desrochers, Fannie Langlois et Audrée Wilhelmy, entre autres.

  • Je ne sais plus qui a dit : « Plus je connais les hommes et plus j'aime mon chien... » sans doute aucun, un bienfaiteur de l'humanité comme Gérard-André Lussiez nous le démontre dans cet ouvrage riche d'enseignements. Ces tableautins animaliers, peints avec la fraîcheur et toute la délicatesse d'un coeur sensible, sont autant de coups de pied dans la fourmilière des humanoïdes que nous sommes. Le poète, mine de rien, nous interpelle et nous forcerait bien, si nous résistions, à regarder en nous-mêmes et à nous poser les bonnes questions. Nous ouvrons le livre sans prendre garde, nous ne pensons plus le refermer sans y avoir perdu un peu de notre arrogance, c'est-à-dire sans nous en être beaucoup enrichis. À votre tour, laissez-vous faire. Vital Heurtebize

  • Au sortir de la seconde guerre mondiale, en 1945, Eugénie Droz fondait les Textes Littéraires Français, une collection dévolue à l'édition critique des textes significatifs du patrimoine littéraire de langue française du moyen âge au XXe siècle. Accessibles, dans un petit format maniable, chaque édition est accompagnée d'une introduction, de notes, d'un glossaire, si nécessaire, et d'index. Cet appareil critique exigeant accueille l'érudition des meilleurs spécialistes pour éclairer la genèse des oeuvres et, quelle que soit leur époque, livrer au lecteur contemporain les explications les plus minutieuses sur le contexte historique, culturel et linguistique qui les a vues naître. Depuis soixante-dix ans, la collection a accueilli, outre quelques édicules, plus de 600 monuments littéraires français.

  • Si l'oeuvre américaine du grand voyageur et géographe André Thevet (1517?-1592) commence à être bien connue aujourd'hui, aucune réédition n'avait été donnée de son premier ouvrage, la Cosmographie de Levant de 1554. Cette relation, rédigée au retour d'un périple oriental qui conduisit le voyageur et pélerin à Constantinople et sur les lieux saints dans les années 1549-1552, fut au point de départ d'une des carrières les plus contreversées du XVIe siècle.,Dans une ample introduction qui s'appuie sur des documents d'archives inédits, Frank Lestringant a retracé la genèse du texte. A travers l'archéologie des sources, se dessine la position religieuse originale, proche de l'évangélisme, de celui qui allait être en 1555 l'aumônier choisi par Villegagnon pour l'accompagner au Brésil.,Le fac-similé de la seconde édition lyonnaise, abondamment illustrée (Jean de Tournes, 1556), est suivi d'un choix de variantes et de substantielles "annotations et scholies". Plusieurs cartes, une bibliographie raisonnée, un glossaire et un index de noms de personnes et de lieux font de cet ouvrage un outil indispensable à la connaissance du "cosmographe de quatre rois" et de son milieu.

  • Assurément, la lecture d'Origène par Erasme est d'abord un plaisir du texte. L'étude d'André Goin en éclaire les prolongements historico- théologiques.
    Erasme s'est d'abord employé à délivrer Origène de la "caverne des ombres" d'où de nombreux humanistes, dont Pic de la Mirandole, n'avaient pu le tirer. Avec son génie propre, et alliant l'audace calculée et l'enthousiasme sincère pour la spiritualité origienne, Erasme fait une exégèse subtile fondée sur un réemploi, massif et sélectif, de l'énorme matériau emprunté à Origène, une tentative de dépassement des problèmes posés par l'orthodoxie d'Origène, et enfin, s'impose comme traducteur et éditeur d'Origène.

  • Fondée en 1950 par Eugénie Droz, la collection des Travaux d'Humanisme et Renaissance a réuni, en soixante-cinq ans, plus de 550 titres. Elle s'est imposée comme la collection la plus importante au monde de sources et d'études sur l'Humanisme (Politien, Ficin, Erasme, Budé...), la Réforme francophone (Lefèvre d'Etaples, Calvin, Farel, Bèze...), la Renaissance (littéraire et artistique, Jérôme Bosch ou Rabelais, Ronsard ou le Primatice...), mais aussi la médecine, les sciences, la philosophie, l'histoire du livre et toutes les formes de savoir et d'activité humaine d'un long XVIe siècle, des environs de 1450 jusqu'à la mort du roi Henri IV, seuil de l'âge classique. Les Travaux d'Humanisme et Renaissance sont le navire-amiral des éditions Droz.

  • Fondée en 1950 par Eugénie Droz, la collection des Travaux d'Humanisme et Renaissance a réuni, en soixante-cinq ans, plus de 550 titres. Elle s'est imposée comme la collection la plus importante au monde de sources et d'études sur l'Humanisme (Politien, Ficin, Erasme, Budé...), la Réforme francophone (Lefèvre d'Etaples, Calvin, Farel, Bèze...), la Renaissance (littéraire et artistique, Jérôme Bosch ou Rabelais, Ronsard ou le Primatice...), mais aussi la médecine, les sciences, la philosophie, l'histoire du livre et toutes les formes de savoir et d'activité humaine d'un long XVIe siècle, des environs de 1450 jusqu'à la mort du roi Henri IV, seuil de l'âge classique. Les Travaux d'Humanisme et Renaissance sont le navire-amiral des éditions Droz.

  • Fondée en 1950 par Eugénie Droz, la collection des Travaux d'Humanisme et Renaissance a réuni, en soixante-cinq ans, plus de 550 titres. Elle s'est imposée comme la collection la plus importante au monde de sources et d'études sur l'Humanisme (Politien, Ficin, Erasme, Budé...), la Réforme francophone (Lefèvre d'Etaples, Calvin, Farel, Bèze...), la Renaissance (littéraire et artistique, Jérôme Bosch ou Rabelais, Ronsard ou le Primatice...), mais aussi la médecine, les sciences, la philosophie, l'histoire du livre et toutes les formes de savoir et d'activité humaine d'un long XVIe siècle, des environs de 1450 jusqu'à la mort du roi Henri IV, seuil de l'âge classique. Les Travaux d'Humanisme et Renaissance sont le navire-amiral des éditions Droz.

  • Venant après Les Singularitez de la France Antarctique (1557) et La Cosmographie universelle (1575), l'Histoire de deux voyages, dont le manuscrit est conservé à la BnF sous la cote Fr. 15454, est la dernière version, la plus ample et la plus complète, du Brésil d'André Thevet, cosmographe des rois de France. Thevet fait bien plus que livrer son expérience personnelle, en vérité restreinte à l'hiver 1555-1556, lorsqu'il était l'aumônier du chevalier de Villegagnon en baie de Rio de Janeiro. Il livre un fonds documentaire unique constitué pour l'essentiel au temps de la colonie française et recueilli auprès des "truchements" installés dans le pays, complété ensuite sur le rapport des marins normands, bretons et saintongeais qui fréquentaient le littoral du Nordeste brésilien dans les dernières décennies du XVIe siècle. Texte capital pour la connaissance des tribus perdues du littoral sud-américain, les "Toupinambaoults" de Léry et les Cannibales de Montaigne, l'Histoire de deux voyages, où ont puisé tour à tour les anthropologues Alfred Métraux, Claude Lévi-Strauss et Hélène Clastres, n'avait jusqu'ici fait l'objet que d'éditions très partielles, la dernière, par Suzanne Lussagnet, remontant à 1953. Cette première édition complète inclut les variantes d'une version préparatoire connue sous le nom de Second Voyage. Elle reconstitue en outre les liens complexes que l'Histoire de deux voyages entretient avec le Grand Insulaire et Pilotage, l'autre grand inédit de Thevet, conservé lui aussi à Paris. Comme le Grand Insulaire, élaboré entre 1584 et 1588, l'Histoire de deux voyages tend à l'émiettement des Isolari, ces atlas d'îles qui fleurirent à la Renaissance et à l'âge classique.

  • Fondée en 1950 par Eugénie Droz, la collection des Travaux d'Humanisme et Renaissance a réuni, en soixante-cinq ans, plus de 550 titres. Elle s'est imposée comme la collection la plus importante au monde de sources et d'études sur l'Humanisme (Politien, Ficin, Erasme, Budé...), la Réforme francophone (Lefèvre d'Etaples, Calvin, Farel, Bèze...), la Renaissance (littéraire et artistique, Jérôme Bosch ou Rabelais, Ronsard ou le Primatice...), mais aussi la médecine, les sciences, la philosophie, l'histoire du livre et toutes les formes de savoir et d'activité humaine d'un long XVIe siècle, des environs de 1450 jusqu'à la mort du roi Henri IV, seuil de l'âge classique. Les Travaux d'Humanisme et Renaissance sont le navire-amiral des éditions Droz.

  • Couleur de nuit et couleur de sang, Barabbas brille, au seuil de la maturité ghelderodienne, d'un sombre et violent éclat. Cette pièce de la trente et unième année est le premier grand chef-d'oeuvre de son auteur. Escurial, peu avant, annonçait que l'on n'oublierait plus cette voix torturée. Elle prend, dans Barabbas, les intonations de la vanité, de la terreur, de l'inquiétude, de l'ironie, de l'insolence, de la vulgarité, de l'amour, de la haine, du désespoir avec une authenticité confondante, une surprenante virtuosité. Cette voix, au troisième acte, pour un temps, se tait. Naît alors un silence auguste, incomparable. Le silence du monde à la mort de Dieu. Seuls Bach et Wagner ont fait entendre cette réponse à l'énormité du crime. Personne comme eux n'a rendu hommage à la Pureté assassinée. Ghelderode, dans Barabbas, approche de ces maîtres. Son Christ muet a la dignité du personnage aux rares paroles qui domine les Passions. Son brigand qui, confusément, tâtonne vers Jésus et meu...

empty