Celyne Fortin

  • L'auteure qui sait raconter des histoires, après cinquante ans de carrière, raconte sa propre histoire vraie, émouvante et palpitante. Le récit rend compte de l'époque et des contraintes liées à un modèle de vie bien trop sévère pour
    son goût et ses aspirations. Ainsi, sa quête de liberté et d'affranchissement
    est omniprésente.

  • On connaît l'intérêt d'Alex et Mauve pour la nature. Dans le premier album, ils s'ingéniaient à faciliter les déplacements d'une tortue. Dans ce nouvel album, c'est à un lièvre, Pompongris, qu'ils s'intéressent. Ils sont ainsi amenés à se poser des questions : pourquoi les lièvres changent-ils de couleur au gré des saisons? Et surtout, comment les préserver des pièges des chasseurs? Mauve a une brillante idée, croit-elle, mais...

  • Après l'anthologie de ses poèmes publiée dans la collection « Ovale » du Noroît en 2012, sous le titre Femme infrangible, Célyne Fortin publie ce recueil accompagné de dix photographies et
    de treize dessins qui marque le retour de l'auteure dans l'Abitibi de son enfance :
    « Là où il y a des "montagnes de bois dur" / Là où il m'était impossible de grandir / Mais où je reviens écrire / La Sarre qui m'a vu naître / Pays de mon enfance. »

  • Le recueil s'ouvre sur les pyramides et nos « ancêtres sous bandelettes ». Des momies fabriquées par l'artiste parsèment par la suite le recueil qui, divisé en 14 sections, se présente comme un questionnement sur la mort, questionnement dont il fait ressortir la constance, des pharaons jusqu'à nous. Célyne Fortin y aborde le mal, la guerre, le « mal amour »... Elle se demande pourquoi nous aspirons à l'éternité et ce qui se passe après la mort, tout en faisant ressortir l'impuissance des religions à répondre à nos questions. « Il n'y a pas de Dieu » affirme-t-elle.

  • Voici l'histoire amusante des moutons Filou et Filaine racontée par une vache
    et un cheval ! Tachenoire, la vache de madame Laidoux, et Pattenlaire, le cheval de monsieur Lécuyer, font du commérage sur le bord de la clôture de leur pré respectif. Cette fois-ci, ils se racontent l'histoire des moutons de monsieur Mêtamitaine qui se sont fait tondre la laine un peu trop tôt dans l'année... Les voilà surpris par une dernière tempête de neige et menacés par le rhume. Heureusement, monsieur Mêtamitaine utilise la laine tondue pour leur tricoter des gilets, des foulards, des mitaines... Voilà la bergerie drôlement habillée pour se protéger du froid, mais tout est bien qui finit bien pour ces moutons colorés.

  • Cette anthologie de morceaux choisis dans l'oeuvre poétique complète de Célyne Fortin célèbre les trente ans d'écriture de la poète. Le choix de poèmes et sa présentation de Jean Chapdelaine Gagnon permettent une saisie de la profonde exigence du parcours poétique de Célyne Fortin, où le corps fragmenté de la femme trouve à s'unifier dans le langage. Comme l'écrit son commentateur : « Bref, Célyne Fortin redit dans tous ses livres un seul combat : celui d'une femme partagée entre ses rôles de fille, amoureuse, mère, poète, artiste visuelle, amante de la nature et jardinière, toujours indignée par le vieillissement, la maladie, le mal, la mort. »

  • Ce sont là propos d'une femme vieillissante face à l'approche de la fin inéluctable. Plus elle avance en âge, plus elle se questionne sans trouver de réponses. De petites joies éclairent et réjouissent les cellules ennuagées de sa mémoire et, malgré tout, elle rêve encore d'un avenir plus humain et plus serein pour ses petits-enfants.

    Depuis «Femme fragmentée», son premier recueil publié en 1982, l'oeuvre de Célyne Fortin porte l'exigence de l'authenticité en la conjugant au temps primordial du présent féminin.

    Accompagné de collages de la poète

empty