Gabriell

  • À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un couteau pour seuls compagnons.
    Mais si le monde extérieur s'ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule,
    sous l'emprise d'un père charismatique et abusif. Jusqu'au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu'elle intrigue et fascine
    à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d'échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où
    elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

  • Dane une petite ville des Caraïbes, à la fin du siècle dernier, un jeune télégraphiste, pauvre, maladroit, poète et violoniste, tombe amoureux fou de l'écolière la plus ravissante que l'on puissse imaginer. Sous les amandiers d'un parc, il lui jure un amour éternel et elle accepte de l'épouser. Pendant trois ans, ils ne feront que penser l'un à l'autre, vivre l'un pour l'autre, rêver l'un de l'autre, plongés dans l'envoûtement de l'amour. Jusqu'au jour où l'éblouissante Fermina Daza, créature magique et altière, irrésistible d'intelligence et de grâce, préfèrera un jeune et riche médecin, Juvenal Urbino, à la passion invincible du médiocre Florentino Ariza. Fermina et Jevenal gravissent avec éclat les échelons de la réussite en même temps qu'ils traversent les épreuves de la routine conjugale. Florentino Ariza, repoussé par Fermina Dazan, se réfugie dans la poésie et entreprend une carrière de séducteur impénitent et clandestin. Toute sa vie, en fait, n'est tournée que vers un seul objectif : se faire un nom et une fortune pour mériter celle qu'il ne cessera jamais d'aimer en secret et avec acharnement chaque instant de chaque jour, pendant plus d'un demi-sièicle. L'amour au temps du choléra est le grand roman de Garcia Marquez, aussi fondamental dans son oeuvre que Cent ans de solitude dont il forme le vrai pendant.

  • La chasse

    Gabriel Bergmoser

    Nulle part où fuir, nulle part où se cacher...Dans l'immensité sauvage d'une Australie écrasée sous un soleil de plomb, Frank s'occupe d'une petite station-service perdue au milieu de nulle part. Son quotidien solitaire n'est troublé que par le passage de quelques rares clients. Un jour, une voiture arrive en trombe. Une jeune femme en sort, fait quelques pas et s'écroule. Aidé par un couple de voyageurs, Frank tente de soigner les blessures de l'inconnue lorsque de mystérieux assaillants arrivent sur les lieux. Coupés du monde, les occupants de la station-service vont alors devoir faire face à un véritable siège.
    Nerveux, oppressant, viscéral, La Chasse évoque Cul-de-sac de Douglas Kennedy ou encore un Délivrance au beau milieu du bush australien. Avec ce premier roman, qui file aussi vite qu'une balle, Gabriel Bergmoser lève le voile sur un territoire méconnu où la violence est un langage en soi. Après l'engouement suscité dans une dizaine de pays, les droits d'adaptation du livre ont été achetés par les producteurs de Ça et de Doctor Sleep.

  • Dans un village de Colombie, un jeune homme, Santiago Nasar, est assassiné un matin à l'issue d'une nuit blanche très mouvementée et d'une visite au port pour apercevoir l'évêque dont le passage est un événement. Une enquête menée par le narrateur révèle l'aspect insolite de ce fait divers : tout le monde, en fait, était au courant du projet des deux assassins. Cette mort était "annoncée" et même clamée par les tueurs. Pourquoi n'a-t-on rien fait pour empêcher l'assassinat en avertissant la future victime ?Des servantes familiales au responsable de la sécurité du village, en passant par le curé, ou les bouchers des abattoirs, on avait, semble-t-il, ses raisons. Consultés par le narrateur, les témoins expliquent ce qu'ils savent, ou mieux, ce qu'ils savaient. Mais pourquoi les frères Vicario ont-ils tué Santiago Nasar à l'aube, alors qu'ils ont passé une partie de la nuit avec lui à festoyer et à s'enivrer à l'occasion du fastueux mariage de leur soeur Angela ? En pleine nuit de noces, le marié, Bayardo, congédie brusquement sa femme car il s'aperçoit qu'elle n'est pas vierge. Interrogée par ses deux frères, Angela révèle le nom de celui qui l'a déflorée : Santiago Nasar. Mais est-ce vrai ? Et le mari mérite-t-il vraiment cette vengeance familiale ?Ainsi l'affaire est reconstituée peu à peu, mais les détails fournis, loin d'éclairer l'ensemble, le rendent de plus en plus mystérieux et rocambolesque. Voici un livre hallucinant où l'humour et l'imagination de Garcia Marquez se débrident plus que jamais pour créer une nouvelle et géniale fiction sur les vieux et éternels thèmes de l'honneur et de la fatalité.

  • Une femme effrontément libre défie la société traditionnelle colombienne des années 1940 ; un vétéran de la guerre de Corée affronte son passé lors d'une rencontre en apparence inoffensive ; sur un tournage, un figurant s'interroge sur les émotions de Polanski... Neuf histoires, neuf vies radicalement bouleversées par la violence.

    Les nouvelles de Chansons pour l'incendie tranchent, dépècent, brillent comme le fil d'un couteau. Elles irradient cette lumière étrange des choses qui brûlent ou qui blessent. En Colombie, en Espagne, à Paris, à Hollywood, chacune révèle le jeu du destin, cette conjonction de forces incompréhensibles.

    La prose est rapide, élégante, elle transporte dans des territoires intimes. Seule forme capable de conter ces existences, les « chansons » de Juan Gabriel Vásquez confirment l'étendue de son talent, et sa profonde compréhension des êtres.

    Traduit de l'espagnol (Colombie) par Isabelle Gugnon

    « Un livre magnifique, neufs territoires du passé qui s'opposent à l'oubli. »

    El Cultural

  • Comment un milliardaire reçu par toute l'élite américaine s'est-il retrouvé, après des années de folie, plongé dans une vertigineuse descente aux enfers ?
    Jeffrey Epstein est incontestablement riche. Il n'a pourtant laissé aucune trace dans le monde de la finance. Sa principale activité ? Assouvir ses pulsions en bande organisée !
    Pendant plus de 20 ans, des centaines de girls, dont beaucoup étaient mineures, feront le voyage vers son île dans l'archipel des Antilles, à bord du « Lolita Express », un de ses avions privés.
    Qui a aidé Jeffrey Epstein ? Qui a participé à ses trafics sexuels ? Qui, parmi les rich and famous inscrits dans son petit carnet noir, l'accompagnait dans l'île de tous les vices ? Clinton, Trump, Kevin Spacey, le prince Andrew... et d'autres ?
    Procureurs sous influences, avocats sans scrupules, nouveaux riches et vieilles fortunes... l'affaire Epstein éclaire d'un jour cru les failles d'une société indifférente aux crimes de ceux qui vivent selon leurs propres règles et qui ne connaissent qu'une loi : celle de l'impunité.

  • Quelle chance, le cirque vient d'arriver sur la place ! Il faut y aller, bien sûr, rien de tel pour oublier ses soucis ! Soudain, Ernest se souvient qu'il a été clown autrefois, et ressort d'une vieille malle son costume de pitre. En piste ! On va bien s'amuser, même si le plus drôle des clowns n'est pas forcément là où on l'attend...

  • Ernest, qui espérait obtenir une place de gardien de musée tout en emmenant Célestine avec lui, se voit refuser le poste pour cette raison. Grand seigneur, le directeur leur offre l'entrée au musée. Mais Célestine s'ennuie vite devant cette interminable galerie de tableaux immobiles. Ernest, quant à lui, ne l'entend pas se plaindre tant il est captivé par les merveilles qu'il découvre. Jusqu'à ce qu'il prenne subitement conscience que Célestine n'est plus à ses côtés. Panique à bord, nos deux amis courent dans tous les sens, avec la complicité des gardiens, et enfin se retrouvent. Mais Célestine a eu peur, très peur, d'avoir perdu Ernest, elle a peur de le perdre vraiment !

  • Au cours d'une promenade, Célestine perd Siméon, son précieux petit pingouin de tissu. Quelle tristesse ! Ernest a beau apporter tous les doudous du monde, Célestine n'aime que Siméon. Une histoire délicate et tendre, à la fois poignante et joyeuse sur un sujet souvent traité par cet auteur : la perte et l'abandon.

  • Ernest et Célestine sont invités à un mariage. Célestine doit être "la petite demoiselle d'honneur". Les voici partis pour prendre le train. Ernest se dépêche ... et fait une mauvaise chute. Heureusement, Célestine va intervenir avec beaucoup de sang-froid !

  • Un jour, alors qu'Ernest est sorti faire des courses, Célestine fouille dans le tiroir où sont rangées ses vieilles photos. Comme c'est drôle : il y a des photos d'Ernest bébé, il est trop mignon ! Mais en parcourant tous ces clichés, Célestine découvre aussi des images d'Ernest en compagnie de petites souris qu'elle n'avait jamais vues. Et, plus grave : il n'y a aucune image d'elle ! Comment Ernest va-t-il bien pouvoir expliquer ça à Célestine?

  • Ernest est préoccupé : il faut faire réparer les fissures du toit avant l'hiver...et il n'y a plus d'argent ! Comment faire ? C'est Célestine qui trouve l'idée : et si Ernest ressortait son violon, pour aller glaner quelques pièces dans la rue ? Après bien des atermoiements, Ernest se résout finalement à donner l'aubade aux passants du quartier.

  • Dans la rue, Ernest entend une chanson.
    « Ce n'est pas une chanson, Ernest, c'est du violon ! » corrige Célestine. Mais la musique plonge Ernest dans un émoi inattendu. Les notes résonnent, les larmes coulent et les souvenirs reviennent.
    Ernest est bouleversé et Célestine ne comprend pas. Comment lui expliquer les chansons d'un autre pays, les chansons du passé, celles d'une autre vie ? Comment partager sa joie et sa nostalgie ?
    Une histoire très touchante sur l'origine, les souvenirs et l'héritage familial.

  • Célestine saute de joie : Ernest vient de lui annoncer que demain, il s'en iront pique-niquer ! Toute une grande journée ! Aussi la déception est-elle vive, le lendemain, lorsque Ernest, désolé, annonce à Célestine qu'il faut renoncer : il pleut ! Un vrai drame pour Célestine. Alors, pour ne pas rester sur ce dépit, Ernest a une idée lumineuse : et si on jouait à faire semblant qu'il ne pleut pas ? Et voilà comment ils se retrouvent dehors, à pique-niquer sous une pluie battante...

  • Locke & Key est de retour dans une version augmentée !
    Le romancier à succès JOE HILL et le dessinateur prodige GABRIEL RODRIGUEZ vous invitent dans un monde de terreurs et de merveilles : LOCKE & KEY.
    Keyhouse : un étrange manoir de la Nouvelle-Angleterre. Un manoir hanté, dont les portes peuvent transformer ceux qui osent les franchir...
    Après le meurtre brutal de leur père, Tyler, Bode et Kinsey découvrent leur nouvelle demeure, croyant y trouver le refuge dont ils ont besoin pour panser leurs plaies. Mais une ténébreuse créature les y attend pour ouvrir la plus terrifiante de toutes les portes...
    « Les personnages, le décor (servi par le talent extraordinaire de Gabriel Rodriguez), le mystère, l'intrigue, tout est amené et équilibré si habilement que c'en est presque douloureux. » - Ain't It Cool News
    « Un sens aigu de la narration tendue et efficace, solidement mis en images. » - Canal BD
    « Locke & Key concentre tout ce qui se fait de mieux dans la bande dessinée américaine. » - Casemate

    Eisner Award du meilleur scénario
    British Fantasy Award du meilleur graphic novel

    Bientôt adapté en série TV !

  • Vite, il faut s'activer : Tante Joséphine arrive dans huit jours... et rien n'est prêt ! Où la loger ? Il y a bien le grenier, mais... le toit est plein de trous et la pièce est vide : pas de lit, pas de matelas, pas d'armoire, rien ! Heureusement, il y a l'ingénieux Ernest et son sens de la ressource : lui est persuadé qu'avec quelques parapluies et un peu de matériel de récupération, on devrait pouvoir préparer une chambre très acceptable ! Et voilà comment Ernest et Célestine s'en vont cheminer au fil des décharges et des poubelles, en quête des trésors qu'on y a abandonnés...

  • "Presque toutes les femmes se sentent physiquement oppressées. Je parle du surpoids parce que je suis grosse, mais le poids n'est que le prolongement des pressions permanentes que nous subissons. Je ne connais aucune femme qui ne se soit jamais demandé si son cul ou ses seins étaient de la bonne forme, de la bonne taille. J'ai même des copines qui complexent à cause de la couleur de leurs mamelons... Je suis capable d'entendre qu'il y ait une norme médicale, mais je trouve insensé qu'on fasse converger les courbes de l'IMC avec les critères de beauté. D'où vient cette idée débile ?"

    Dans On ne naît pas grosse, Gabrielle Deydier se réapproprie son corps en menant une double investigation. D'un côté, elle retrace son histoire personnelle et révèle ses propres tabous. D'un autre, elle enquête sur le traitement que le chirurgien, l'employeur et l'internaute lambda réservent aujourd'hui aux personnes obèses. Fondatrice du webzine culturel Ginette Le Mag, elle signe ici son premier livre.

  • Comment la philosophie met au défi l'intelligence artificielle
    Qu'est-ce que penser  ? Cette interrogation, aussi vieille que la philosophie, n'a rien perdu de son intérêt. Au contraire  : à l'âge numérique, où l'on identifie souvent la pensée à l'intelligence artificielle, la question est plus actuelle que jamais. Le philosophe Markus Gabriel nous invite à penser à propos de la pensée, et nous explique pourquoi la pensée humaine ne sera jamais remplacée par des machines intelligentes. Dans ce livre incisif, mêlant comme à son habitude théories philosophiques et références culturelles contemporaines, Markus Gabriel prend résolument parti sur l'une des plus importantes discussions de notre temps.
      Traduit de l'allemand par Georges Sturm
     

  • Les reines de sang - Catherine Sforza, la lionne de Lombardie T.1 Nouv.

    «Tuez-les si vous voulez, j'ai les moyens d'en faire d'autres ! Vous ne me ferez jamais céder. » Voilà ce que répondit Catherine Sforza aux Borgia menaçant de tuer ses enfants. Le ton est donné.
    Née en 1463 à Milan, figure exceptionnelle de la Renaissance italienne, Catherine Sforza défiait les conventions. Elle étudiait l'alchimie et se félicitait de sa résistance face aux Borgia, mais aussi face à d'autres puissantes familles italiennes. Audacieuse, courageuse et brillante, elle forgea des alliances et se vengea de ses ennemis dans une quête de pouvoir sans fin.


  • Locke & Key est de retour dans une version augmentée !
    Le romancier à succès JOE HILL et le dessinateur prodige GABRIEL RODRIGUEZ vous invitent dans un monde de terreurs et de merveilles : LOCKE & KEY.

    Et si surmonter ses peurs était aussi simple que de tourner une clé dans une serrure ? Après le drame qui a frappé leur famille, Kinsey et Tyler Locke cherchent du réconfort auprès de Dodge, leur nouvel ami. Mais ils sont loin d'imaginer les noirs secrets de son coeur.
    Pendant ce temps, leur petit frère Bode met la main sur une clé au pouvoir insoupçonnable. Un pouvoir qui pourrait bien leur coûter la vie.

    Introduction de Warren Ellis.

    « Les personnages, le décor (servi par le talent extraordinaire de Gabriel Rodriguez), le mystère, l'intrigue, tout est amené et équilibré si habilement que c'en est presque douloureux. » - Ain't It Cool News
    « Un sens aigu de la narration tendue et efficace, solidement mis en images. » - Canal BD
    « Locke & Key concentre tout ce qui se fait de mieux dans la bande dessinée américaine. » - Casemate

    Eisner Award du meilleur scénario

    British Fantasy Award du meilleur graphic novel

    Bientôt adapté en série TV !


  • Locke & Key est de retour dans une version augmentée !

    Le romancier à succès JOE HILL et le dessinateur prodige GABRIEL RODRIGUEZ vous invitent dans un monde de terreurs et de merveilles : LOCKE & KEY.
    Les ténèbres se referment sur Keyhouse, le manoir de la famille Locke.
    Dodge poursuit son insatiable quête des mystérieuses clés de pouvoir et est prêt à tout pour les obtenir. Y compris à torturer ses anciens alliés et à assassiner ses ennemis. Bode, Tyler et Kinsey vont devoir mener seuls un combat désespéré pour leur survie.

    Préface de Brian K. Vaughan.

    « Les personnages, le décor (servi par le talent extraordinaire de Gabriel Rodriguez), le mystère, l'intrigue, tout est amené et équilibré si habilement que c'en est presque douloureux. » - Ain't It Cool News
    « Un sens aigu de la narration tendue et efficace, solidement mis en images. » - Canal BD
    « Locke & Key concentre tout ce qui se fait de mieux dans la bande dessinée américaine. » - Casemate

    Eisner Award du meilleur scénario

    British Fantasy Award du meilleur graphic novel

    Bientôt adapté en série TV !

  • Hotel Andromeda Nouv.

    Dans une maison du Nord de Londres, Helena s'attelle à écrire un livre sur l'artiste américain Joseph Cornell tout en s'interrogeant sur sa soeur Alice, qui travaille dans un orphelinat en Tchétchénie. Sa soeur qui la laisse sans nouvelles («Même dans mes rêves, elle ne m'en donne pas») et dont elle est convaincue du mépris quant au confort de sa vie privilégiée, loin des horreurs de la guerre. Survient Ed, un photo-reporter tchèque de retour de Tchétchénie, qui prétend connaître Alice et apporter de ses nouvelles, et qui souhaite être hébergé pour quelques jours.En tiissant des ponts inattendus entreles étranges boîtes-collages de Joseph Cornell et un pays livré à l'atrocité, Hotel Andromeda montre que l'art est une manière de faire face à la catastrophe, qu'elle soit intime ou collective. Et de la «boîte» élaborée par Gabriel Josipovici émerge une vision profonde et lumineuse de ce qu'est la création.«Gabriel Joispovici est l'un des plus brillants érivains - chaque nouveau livre est un événement attendu avec impatiencce.» Deborah Levy

    Romancier, dramaturge et critique contemporain britannique, Gabriel Josipovici est né à Nice en 1940 de parents qui vivent les années de guerre comme réfugiés juifs dans un village des Alpes. De 1945 à 1956, il vit en Egypte et étudie au Victoria College du Caire. En 1956, il émigre avec sa mère en Angleterre. Il poursuit son éducation au St Edmund Hall d'Oxford. De 1963 à 1998, il enseigne à l'université du Sussex, Brighton. La critqiue a salué ses écrits pour leur caractère innovant.


  • LOCKE & KEY : Joe Hill et Gabriel Rodriguez livrent enfin l'incroyable conclusion de leur saga !

    Il a fallu deux générations et d'innombrables victimes, mais Lucas "Dodge" Caravaggio est parvenu à ses fins : il étient la clé qui lui ouvrira la Porte Noire. Sous l'apparence du jeune Bode, il s'apprête à libérer les démons qui se pressent derrière elle. Ceux qui lui ont si longtemps résisté, Tyler, Kinsey, Scot, Nina, Rufus et les autres, seront tous appelés à jouer leur rôle tragique dans le dernier affrontement de la haine et de l'humanité, dans les sinistres grottes de Lovecraft.

    Préface de Stephen King.

    "Toute l'habileté de Joe Hill consiste à brouiller les cartes à ouvrir des pans de récit jusqu'au dernier acte. Rodriguez, lui, insuffle une puissance brute aux clés, dont chaque apparition donne lieu à une explosion visuelle." - Libération
    "Locke & Key fait preuve d'une honnêteté, d'une brutalité et d'un courage à toute épreuve." - Ed Brubaker
    "Lunatique, sensible et incroyablement convaincant, Locke & Key est le Sandman des années 2000." - Jim Zub

    "C'est le début de la fin, et c'est satanément fantastique." - IGN


  • Le romancier à succès JOE HILL et le dessinateur prodige GABRIEL RODRIGUEZ vous invitent dans un monde de terreurs et de merveilles : LOCKE & KEY.

    Le récit tentaculaire des aventures de la famille Locke se poursuit avec de nouvelles révélations sur le mystérieux métal dont sont forgées les clés, et la véritable histoire de leur famille. Zack Wells revient sous une nouvelle forme, Tyler et Kinsey voyagent dans le temps, un cinquième tome explosif sur les rouages les plus secrets de la saga signée Joe Hill et Gabriel Rodriguez.
    Préface de Patrick Gyger.

    "Toujours aussi bien écrit, toujours avec ce talent pour adapter la narration à la thématique de l'oeuvre et toujours aussi bien dessiné, ce cinquième tome de Locke & Key ne fait pas honte à cette grande histoire" - DailyMars.net


    "Les dernières pièces se mettent en place pour un final qui s'annonce d'anthologie." - 9emeArt.fr

empty