Gilles Arnaud

  • L'intrigue se joue lors de la grève générale du 14 novembre 2012 qui secoua l'Espagne, la 14 N Huelga General, et annonça l'accession au pouvoir de la gauche espagnole. Aventures urbaines loufoques ou plus sérieuses au coeur de Madrid à notre époque.

  • Si l'Exhortation apostolique Amoris laetitia a été violemment prise à partie, on peut également dire qu'elle n'a pas été prise au sérieux et bien peu mise en oeuvre. Plusieurs, après l'avoir lue, sont restés fort silencieux et très peu actifs, se contentant d'une réception molle. Seuls quelques épiscopats - dont celui de l'Argentine - y a donné un écho significatif. On attendait du pape François une directive magistérielle universelle alors que, adoptant une approche inédite, il renvoie chacun à la responsabilité et au discernement et invite à pratiquer le dialogue pastoral pour créer des processus et des itinéraires adaptés.
    Le moment est venu de tirer de l'oubli cette Exhortation et d'en reprendre sereinement la lecture pour en comprendre le sens et la portée, mais également pour en saisir les interpellations et toute la fécondité potentielle. Il faut se rapproprier ce texte et mettre en oeuvre localement des chemins qui permettent à des personnes de retrouver la joie de l'amour. Six théologiens et pasteurs, de l'Europe et du Québec, ont entrepris de relire Amoris laetitia et d'en faire ressortir les voies d'avenir. L'Église est fermement exhortée à prendre en compte la situation réelle des familles et à écouter avec elles l'Évangile afin de discerner des voies de croissance. Parce que, nous dit le pape François, les processus et les démarches pastorales comptent plus que les savoirs et les législations.
    DIRECTEURS DU PROJET
    Gilles Routhier est le Doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval (Québec). Spécialiste de Vatican II et de sa réception, il s'intéresse au devenir de l'Église catholique depuis Vatican II, notamment la métamorphose des paroisses, les défis de la transmission et l'émergence des nouveaux ministères.

    Arnaud Join-Lambert, né en France, est marié et père de trois enfants. Docteur en théologie, il est professeur à l'UCL (Université catholique de Louvain) en Belgique. Il y enseigne la théologie pratique et la liturgie. Ses recherches actuelles portent sur la synodalité dans les Églises particulières ; les mutations des paroisses et du ministère des prêtres ; la prière des Heures ; les liens entre culture, spiritualité et théologie.

  • La géomorphologie, science qui étudie les formes du relief terrestre, a connu de fortes évolutions ces dernières décennies. Faisant désormais la synthèse entre l´approche des géosciences et celle des sciences sociales, elle est devenue une composante majeure de la compréhension de l´environnement et une science applicable, notamment dans le domaine de la gestion des milieux et des risques naturels.
    Ce manuel propose une présentation renouvelée et inédite de la discipline. Après un rappel des concepts fondamentaux et méthodes spécifiques qui ont donné naissance à la géomorphologie moderne, les grandes dynamiques de la surface de la Terre sont analysées, en prenant pour cadre de référence l´unité topographique et hydrographique du bassin versant, où se développent en relais les différents processus géomorphologiques : décomposition des roches, mouvements de terrain, prise en charge des sédiments et solutés par les eaux courantes.
    Chaque chapitre, abondamment illustré, est assorti d´études de cas variées, issues des nombreuses pratiques de terrain effectuées par les auteurs dans le monde entier.

  • La problématique de l'eau a envahi les sphères médiatiques et sociologiques, qu'il s'agisse du manque d'eau, des différentes formes de vulnérabilité liées aux inondations, à l'épuisement ou à l'altération qualitative de la ressource en eau, ou encore de la protection et de la mise en valeur des hydrosystèmes. Cet ouvrage invite le lecteur à parcourir les lieux qui unissent la société à l'eau et à découvrir les géographies de l'eau à travers les avancées les plus récentes.

  • Soixante-cinq ans après la parution de l'ouvrage de Roger Bastide Sociologie et psychanalyse, la collection "Clinique & changement social" consacre deux volumes à l'actualité du sujet dans ses dimensions épistémologiques, théoriques, méthodologiques et cliniques. L'objet de ce premier volet est d'explorer à nouveau les enjeux, conditions de possibilités, positions réciproques et apports croisés de cette rencontre interdisciplinaire dont la fécondité ne se dément pas et se renouvelle même constamment.

  • Une enquête sur l'ordre du Temple solaire : le portrait de ses deux grands maîtres, Jo Di Mambro et Luc Jouret, des témoignages d'anciens adeptes sur les manipulations, les rituels, la vie quotidienne...

  • La Danse Flamenca est un ensemble complexe et cohérent : la démarche des auteurs est de pointer cette réalité et de participer au renouvellement d'un regard. Ce livre propose donc un voyage au coeur de cette danse aux sources pluriséculaires, où vont se mêler des histoires, celles d'une terre, d'un peuple et d'un art en perpétuelle transformation. Il s'agit d'accéder à une compréhension du baile flamenco, et ce grâce à des analyses du mouvement.

  • La géoarchéologie s'impose aujourd'hui comme une composante majeure de la compréhension des interactions complexes Sociétés-Environnement sur le temps long. Cet ouvrage, le premier du genre, dresse un bilan des recherches géoarchéologiques conduites dans les universités, au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique), à l'INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) et dans les SRA (Services Régionaux de l'Archéologie) depuis trente ans. Les cinq parties de l'ouvrage étayent l'ensemble des champs d'application de la géoarchéologie française : « Paléoenvironnements, biogéographie et paysages » ; « Les hydrosystèmes fluviaux, entre climat et anthropisation » ; « Alluvionnement, peuplement, stratégies et formes d'adaptation » ; « Ressources en eau, risque et aménagement » ; « De la mobilité du trait de côte à la contrainte portuaire ». Une attention particulière est accordée aux attendus épistémologiques, aux concepts et aux méthodes d'investigation sur le « terrain » de la géoarchéologie moderne, par essence interdisciplinaire. Les sites archéologiques sont étudiés dans des contextes environnementaux variés : fluvial, deltaïque et littoral, zones humides, îles et environnements urbains. Chaque « grand chantier » présenté, qu'il se situe en France ou à l'étranger (Albanie, Égypte, Grèce, Italie, Luxembourg, Mali, Maroc, Turquie), fait état des dernières découvertes, des méthodes les plus pertinentes, des synthèses les plus à jour, des hypothèses les plus solides sur les interactions spécifiques entre l'Homme et son environnement depuis des milliers d'années. Conçu à partir d'une pratique forte du terrain, de l'enseignement et de la diffusion scientifique, ce livre s'adresse à un large public : enseignants, chercheurs, étudiants L-M-D, archéologie préventive, conservatoires du patrimoine, musées archéologiques, grand public curieux de connaissances pluridisciplinaires de son patrimoine archéologique replacé dans son contexte environnemental. L'étudiant y trouvera un véritable support de cours dispensés à l'Université et dans les écoles d'urbanisme, d'architecture et de paysage, le chercheur disposera d'un ouvrage exhaustif mettant en exergue des méthodes choisies et transposables à ses propres sites d'étude. L'ouvrage fait également valoir un engagement théorique, des choix d'approche et une perspective débouchant sur une meilleure connaissance de nos « patrimoines territoriaux », désormais pris en compte dans toute démarche d'aménagement (archéologie préventive). Cette connaissance est devenue « l'incontournable » du géographe, de l'urbaniste, de l'architecte, du paysagiste, du responsable de projet d'aménagement...

empty