Jacques Gauthier


  • À la suite du succès La Crise de la quarantaine, l'auteur aide à mieux saisir les enjeux de la soixantaine, pour accompagner ce délicat passage de la vie vers la sérénité et l'unité de soi. Un ouvrage à la fois pratique et spirituel, incarné et concret, qui constitue un art de vivre au présent.

    60 ans est un cap difficile à passer. Cet ouvrage aide à en saisir les enjeux pratiques et spirituels pour le franchir en douceur.
    À la soixantaine vient l'heure des bilans et des bouleversements : le temps de la retraite, celui où l'on devient grands-parents, où l'on constate que la santé n'est plus ce qu'elle était... Mais si une grande partie de l'existence est derrière soi, la route qu'il reste à parcourir peut se révéler merveilleuse et pleine d'inattendu.
    C'est l'occasion d'un retour sur soi, d'une plus grande liberté et d'une redécouverte de la vie de couple. Jacques Gauthier nous invite à nous détacher du superflu pour mieux aborder l'essentiel, trouver une unité intérieure qui mène à l'apaisement et au bonheur simple.
    Il nous incite à assumer notre passé, à reconnaître nos faiblesses, à accueillir notre fragilité. Il aborde aussi bien les désagréments qui suivent l'andropause et la ménopause que les éventuelles retrouvailles avec Dieu et la joie partagée avec ses petits-enfants. Un poème clôt chaque chapitre pour nous ouvrir sur un horizon de désir et d'intériorité.
    À tous ceux qui appréhendent cet âge de la vie, l'auteur propose un véritable art de vivre au présent.

  • Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus. La petite Thérèse, carmélite française, dont l'Histoire d'une âme a embrasé le coeur de millions de lecteurs à travers le monde. Il ne s'agit pourtant pas d'une histoire à l'eau de rose. Thérèse a su trouver Jésus par la petite voie de l'enfance spirituelle. Elle indique cet itinéraire lumineux à tous les chercheurs de Dieu.
    Jacques Gauthier, a été professeur de théologie à l'université Saint-Paul d'Ottawa. Essayiste et conférencier, il a publié soixante-quinze ouvrages, dont une quarantaine en spiritualité.

  • What do you want to do ?
    New mailCopy

    À travers la Bible et l'expérience des saints, l'auteur
    nous entraîne dans un savoureux voyage à la
    découverte du monde invisible des anges. Loin des
    représentations désuètes ou ésotériques, les anges sont des
    créatures bien réelles qui tiennent une place essentielle dans
    le plan d'amour divin : ils adorent Dieu nuit et jour, le servent
    fidèlement et ont reçu la belle mission de nous accompagner
    vers lui sans relâche.

  • Une petite provinciale du XIXe siècle, morte inconnue à 24 ans. Et pourtant, « la plus grande sainte des temps modernes » a bouleversé des millions de coeurs.
    Quel est son secret ?

    Avec l'audacieuse confiance que permet une longue amitié, Jacques Gauthier pose directement à Thérèse toutes les questions que nous rêverions de lui adresser ; elle lui « répond » à travers ses écrits et ses paroles.
    Cette vivante interview nous offre une rencontre personnelle avec une grande amoureuse, qui nous partage son expérience de la vie, de la prière, mais aussi de la souffrance... Elle nous parle surtout d'amour, et de son grand amour : Jésus.

  • What do you want to do ?
    New mailCopy

    Devenir saint, c'est accomplir notre vocation au
    bonheur. L'Évangile - et toute l'Église à sa suite - est
    catégorique sur ce point : la sainteté est pour tous.
    Encore faut-il désirer ce trésor.
    Dans ce livre profond et vivifiant, l'auteur dépoussière les
    fausses images et nous entraîne dans la grande aventure de la
    sainteté. Être saint, ce n'est pas atteindre un idéal de perfection,
    mais consentir joyeusement à ce que nous sommes et nous
    laisser transformer par Dieu. Plutôt que des recettes toutes
    faites, ces pages offrent de nombreux exemples, conseils et
    encouragements pour nous (re)donner le goût de la sainteté
    et nous accompagner sur ce chemin d'amour et de joie.

  • Quel était donc le charisme du père Henri Caffarel (1903-1996), le fondateur des Équipes Notre-Dame et de la maison de prière de Troussures, le pédagogue et le praticien hors-pair largement écouté, aimé et suivi par les chrétiens de son temps ? Cet homme


  • Un guide pratique et spirituel de la prière chrétienne, qui conviendra aussi bien pour une initiation que pour un approfondissement, écrit à l'intention de ceux qui veulent conjuguer prière personnelle et vie active.

    Dans cet ouvrage aussi pédagogique que spirituel, Jacques Gauthier aborde les thèmes majeurs de la prière chrétienne :
    - Pourquoi et comment prier : une véritable expérience de la prière offrant au lecteur les outils nécessaires pour avancer à l'aide d'exemples concrets.
    - Les obstacles à la prière : les clés pour trouver du temps pour prier et pour persévérer au milieu des multiples occupations quotidiennes.
    - Prier avec son corps : les différentes postures et les exercices pratiques pouvant aider chacun à découvrir son propre chemin.
    - La prière contemplative : comment passer du corps au coeur, des prières à la prière, malgré les inévitables distractions.
    - La célébration liturgique : la liturgie des Heures et l'année liturgique.
    - L'Eucharistie, source et sommet de la prière chrétienne : une explication concrète et spirituelle de chaque partie de la messe pour mieux les vivre.
    - La prière en couple ou en famille : spiritualité conjugale et familiale.

  • La spiritualité de celle que les gens appellent affectueusement « la petite Thérèse » ne se résume pas en une pratique ou vertu

    particulière, mais en une intention fondamentale du coeur qui se

    manifeste par une ouverture confiante à l'action de Dieu et par un

    désir brûlant de « vivre d'amour ». Pour Thérèse, l'amour a toujours

    le dernier mot.

    De cette expérience centrée sur la personne de Jésus, Jacques GAUTHIER en a extrait dix attitudes intérieures, où les verbes sont autant d'invitations à vivre l'aventure de la sainteté. Il rend ainsi hommage à Thérèse de Lisieux dont la foi puise avec simplicité

    et profondeur dans l'Évangile. S'en esquisse un portrait attachant pour imiter l'amour ardent qui animait la sainte et nous

    inciter à aller de l'avant.

  • Une mystique montréalaise à découvrir !
    Qui est Georgette Faniel, surnommée Mimi, cette femme célibataire inconnue du grand public, qui vécut discrètement à Montréal de 1915 à 2002, dans le don total de sa personne au Christ?
    Avec le talent de poète qu'on lui connaît, Jacques Gauthier nous fait découvrir une mystique toute simple, qui s'est offerte au Père pour l'Église et le monde. Sa vie, ponctuée d'épiphanies étonnantes (stigmates, noces spirituelles, transfi xion, etc.), est demeurée humble et joyeuse dans le service des pauvres et l'écoute des gens. Il se dégage de ce portrait spirituel un témoignage clair et vibrant de l'insondable amour de Dieu pour nous.

  • Au fil des pages de ce livre, Jacques Gauthier nous fait partager le vif respect qu'il éprouve pour les saints et les saintes, ces hommes et ces femmes qu'il n'hésite pas à appeler des « fous admirables », reprenant la belle expression de Marie Noël.
    Aux quarante-cinq figures de sainteté présentées dans l'édition originale parue en 2005, cet ouvrage ajoute dix-huit portraits et prend acte des nouveautés survenues lors des pontificats de Benoît XVI et de François.

  • Sous la forme d'un entretien fictif, l'auteur retrace les grandes lignes de la spiritualité de la bienheureuse Marie-Léonie Paradis, béatifiée en septembre 1984, par le pape Jean Paul II. Mère Marie-Léonie voyait Dieu partout, surtout au coeur des épreuves, qui la recentraient sur sa mission profonde. Son regard de foi l'a guidée sur des chemins qui la délestaient du superficiel pour la conduire à l'essentiel du don d'elle-même. Marie-Léonie rendait la dignité à toutes les personnes qu'elle rencontrait. En empruntant ses chemins humains, l'auteur suit les chemins de Dieu et de l'Évangile. Ces entretiens révèlent la foi de Marie-Léonie en la Trinité et en la Sainte Famille. Cette foi simple et profonde l'a amenée à suivre avec joie les chemins de la bonté, de l'humilité et de la prière. Les différents chapitres donnent l'occasion de découvrir la façon dont elle voyait Dieu et comment elle le priait, comment elle traversait les épreuves avec le Christ pour mieux aimer les petits, aider les prêtres, encourager ses filles en religion. Le livre aborde aussi les valeurs et les attitudes qui sont encore actuelles dans notre monde en quête de sens : l'accueil, la confiance, l'humilité, le partage, le service, la simplicité. Ces vertus l'ont transformée en amoureuse du Christ et en femme sacerdotale portant le monde. Elle écrivait à ses filles : « Redoublez de courage et de générosité au service de Dieu dans la personne de ses ministres et dans leurs oeuvres! » C'était sa manière de vivre son sacerdoce baptismal, aussi appelé « sacerdoce commun des fidèles », que le concile Vatican II mettra en lumière cinquante ans après sa mort.

  • « Si aucun mot ne peut vraiment définir Dieu, est-il raisonnable de lui consacrer un dictionnaire ? » Cela exige une bonne dose d'humilité et d'inconscience, tant ce projet donne le vertige. Mais le défi vaut la peine d'être relevé, avec l'aide de Dieu, bien sûr.

    Tout n'a-t-il pas été dit sur Dieu ? De nombreux livres lui sont consacrés, mais l'auteur a souvent tourné autour de son mystère, surtout dans Les mots de l'Autre et Dieu caché. En effet, Dieu n'est pas un problème à éclaircir, mais un mystère à découvrir. Cette approche de foi ne se discute pas vraiment, elle relève plus de la mystique qui précède la pensée, de la contemplation qui est de l'ordre de l'intuition et de l'amour. Ainsi, les entrées de ce dictionnaire ne seront pas seulement d'ordre philosophique et théologique, mais aussi d'ordre poétique et mystique.

    Faut-il croire en Dieu pour lire ce dictionnaire ? Non, il suffit d'être curieux, ouvert. La question est-elle vraiment de savoir si Dieu existe ou non, de croire en lui ou pas ? « C'est là une question d'homme », note Maurice Bellet dans son Minuscule traité acide de spiritualité, « Dieu ne se la pose jamais. » L'important n'est-il pas de demeurer dans l'intelligence du coeur et la compassion, en se faisant proche de ceux et celles avec qui nous vivons ? Dieu est discret et secret, comme l'amour et la vie. Nous avons toujours la tentation de lui donner les attributs de l'idole. Il nous échappe sans cesse au foyer de notre conscience, mais son élan de vie crée du sens.

    Comme tout dictionnaire, nul besoin de le lire de la première à la dernière page. Le lecteur peut se laisser guider au hasard de la Providence, chaque mot en appelant un autre, jusqu'au silence où Dieu se dit. »

  • « Au ciel, je serai une petite mendiante
    d'amour : la voilà, ma mission ! »
    - Dina Bélanger

    Dina Bélanger (1897-1929) s'est donnée très jeune au Christ, ne voulant que lui plaire dans l'intimité de la prière. À vingt-quatre ans, elle renonce à une brillante carrière de pianiste pour entrer au couvent des Religieuses de Jésus-Marie à Québec. Elle expérimente l'union mystique avec la Trinité par le coeur eucharistique de Jésus. Béati ée par Jean-PaulII en1993, elle laisse à l'Église et au monde un héritage spirituel d'une richesse exceptionnelle, qui rappelle celui de Thérèse
    de l'Enfant-Jésus, qu'elle avait prise pour patronne avec sainte Cécile.
    Dans le sillage de ses ouvrages sur Thérèse de Lisieux et Marie-Léonie Paradis, Jacques Gauthier nous o re un autre entretien chaleureux et instructif avec une «amie de Dieu» qui avait dit avant de mourir, à trente-deux ans: «Je donnerai de la joie.» Ses questions pertinentes facilitent cet échange intime avec Dina qui, par l'intermédiaire de son autobiographie, témoigne d'une sainteté unique et inspirante.

  • Nous lisons La vie inexprimable comme des méditations d'un lecteur attentif aux signes du monde : poèmes, amour -ce feu premier auquel le poète retourne sans arrêt.

    Jacques Gauthier tient au plus simple cette poésie d'un homme dans l'amour. Du corps au poème, on assiste à une démarche pleine, assumée, incarnée. C'est-à-dire que nous sommes avec le poète dans la vie même. Poésie et spiritualité, côte à côte dans l'incandescence d'une absence, où se manifeste la tension entre parole et silence, vie et mort.

    Il en retire moins une vérité que le mouvement que cet amour a cherché à former, que la présence qu'il cherche à donner.

    En épilogue, son art poétique cristallise sa démarche : dépossession de soi, étonnement de vivre, merveilleux, révélation de l'infini, autant d'échos d'une volonté de communiquer avec l'autre une espérance fondatrice.

    Le poète se donne, comme on le dit d'un don.

  • Avec «Un souffle de fin silence», Jacques Gauthier confie son recueil le plus personnel. L'auteur rappelle l'enfance avec sa part irréductible d'âme, évoque la quête spirituelle qui s'enracine dans le désir de vivre et l'apprentissage de la mort. Tout n'est qu'enfantement et renaissance dans ce texte intime aux émotions complexes où le tragique de la souffrance côtoie la beauté d'un amour qui espère tout. Entre l'enracinement et l'effacement, les mots jaillissent du silence et y retournent avec ceux d'amis-poètes comme Jean de la Croix, Saint-Denys Garneau et Leonard Cohen. L'auteur réussit son pari de rendre signifiante une foi mystique dans le monde contemporain.

  • Dans Rêveries au Pont d'Oye, le poète se plie à l'exigence de l'humilité - dans son rapport étymologique à la terre - à l'humus, se soumettant à la patience qu'elle exige pour accomplir la tache de l'animal, de la plante, de la roche. Il en découvre l'occasion de la rencontre de soi, d'un soi bougé dans le reflet de l'eau comme possibilité d'une renaissance. Se dénoue alors l'enfoui, au moment où l'âge semblait étouffer la flamme - mais qui gagne pourtant le paysage entier. Cet air nouveau ouvre alors à la légèreté, à la transparence du monde, au rêve ; la possibilité du regard à voir derrière le visible.
    La dernière partie du livre, Métamorphoses de la chair, affronte la pensée horrifiante de la mort des nazis pour ouvrir à la possibilité d'une résilience.

  • This book gives a general view of sequence analysis, the statistical study of successions of states or events. It includes innovative contributions on life course studies, transitions into and out of employment, contemporaneous and historical careers, and political trajectories. The approach presented in this book is now central to the life-course perspective and the study of social processes more generally.This volume promotes the dialogue between approaches to sequence analysis that developed separately, within traditions contrasted in space and disciplines. It includes the latest developments in sequential concepts, coding, atypical datasets and time patterns, optimal matching and alternative algorithms, survey optimization, and visualization.Field studies include original sequential material related to parenting in 19th-century Belgium, higher education and work in Finland and Italy, family formation before and after German reunification, French Jews persecuted in occupied France, long-term trends in electoral participation, and regime democratization.Overall the book reassesses the classical uses of sequences and it promotes new ways of collecting, formatting, representing and processing them. The introduction provides basic sequential concepts and tools, as well as a history of the method. Chapters are presented in a way that is both accessible to the beginner and informative to the expert.

  • Comme le dit Jean-Paul Daoust dans son texte de présentation, « le parfum sert de fil d'Ariane » pour ce numéro thématique qui a inspiré plus d'une trentaine de poètes et écrivains. Qu'il soit une « capture de la fuite » (Monique La Rue), une fragrance de grande maison parisienne (Claire Dé) qui peut tout à coup se transformer en « odeur de salon funéraire » (Louise Dupré), le parfum fait se réveiller en nous toute une palette de sensations : la lenteur des jours qui se suivent (Pénélope Bourque), une nostalgie de l'enfance (Herménégilde Chiasson), des révoltes parricides (André Carrier) ou encore des brûlures océanes (Madeleine Monette)... Un numéro qui, à l'instar de son thème, transportera le lecteur dans un voyage riche en contrastes.

  • Cet ouvrage est le résultat de 10 ans d'expérience au service des enfants et de la plongée. Activité classée « à hauts risques », la plongée subaquatique est plus certainement une activité « à haut pouvoir éducatif » tout à fait accessible aux enfants. Au-delà de la technique, c'est la découverte d'un autre monde riche d'enseignement mais aussi de sensations et d'émotions. Tous les aspects de la pratique subaquatique avec des enfants sont évoqués ici : matériel, médical, technique, théorique, pédagogique ou juridique. Moniteurs, parents, dirigeants de clubs trouveront dans cet ouvrage les réponses à leurs questions, les solutions à leurs problèmes. Ainsi ils pourront aider et guider l'enfant dans sa découverte et son cheminement subaquatique vers une meilleure connaissance du corps dans l'eau et de l'univers marin.

empty