Marcel David

  • Afin d'élaborer une synthèse des travaux relatifs à l'impact de la solidarité sur la vie sociale, Marcel David prend le parti d'assurer les bases de son propos en le faisant porter d'abord sur l'évolution historique de cette idée et des réalisations qu'elle a suscitées. Il s'efforce ensuite d'apprécier l'aptitude du contrat à lui servir de support institutionnel. Il dispose, de la sorte, des éléments indispensables à l'analyse de la mise en oeuvre des contrats de solidarité tant au sein des frontières nationales (spécialement en France) qu'à l'échelle internationale. Le constat qu'il dresse est celui d'un fort accroissement du nombre et de l'importance de ces contrats, assorti d'une nette progression de la solidarité, comme éthique. De là à conclure qu'en pareil domaine, le décalage entre la réalité et la visée tend à se réduire, il n'y a qu'un pas. L'auteur le franchit, sans toutefois aller jusqu'à affirmer que la brèche qui les sépare soit à la veille d'être colmatée.

  • Après s'être expliqué dans Croire ou espérer sur son cheminement spirituel, Marcel David en vient à l'analyse de son expérience professionnelle de coopération entre universitaires et militants de la C.G.T., de la C.F.D.T. et de F.O. Elle consiste, pour l'essentiel, en une contribution originale à l'éducation ouvrière supérieure. Elle requiert d'être examinée à la fois comme aventure, comme institution et comme événement. C'est ce à quoi l'auteur procède dans ce livre. Une telle initiative, compte tenu de la division du mouvement syndical ouvrier et des difficultés qu'éprouvent intellectuels et travailleurs à oeuvrer en commun, ne semblait guère de nature à prendre racine durablement. Et pourtant, depuis 1955, les instituts du travail fonctionnent et se développent au sein d'une série d'universités, à la satisfaction générale. Ils démontrent qu'à la dimension de nos vies humaines et du devenir de la société, on ne saurait décider, à coup sûr, des limites du réalisable. Aussi bien n'est-il pas exclu que de témoins de l'impossible, les universitaires qui y consacrent le meilleur d'eux-mêmes, en étroite union avec leurs partenaires syndicaux, fassent figure d'annonciateurs d'un possible, chargé d'assez de confiance mutuelle pour rouvrir les voies d'une fraternité militante.

  • Montre les soubassements économiques et sociaux de ce prélèvement et en dégage les principes fondamentaux en soulignant leur permanence. Ce retour à l'essentiel s'articule avec un souci très concret de voir comment ces principes sont effectivement appliqués.

  • La souveraineté du peuple est communément reconnue comme le fondement par excellence de la république démocratique. Cependant, souveraineté et peuple, de nos jours encore, font problème. D'où le propos de l'auteur qui consiste à différencier les composantes sociologique, juridique et idéologique du peuple, tout en s'attachant à la dualité qui structure la souveraineté. Ce qui l'amène à se demander si l'indivisibilité d'un tel pouvoir - y compris quand il émane du peuple - relève ou non d'une logique intangible. À partir de quoi, en continuité ou en rupture selon les périodes, sont analysés les attributs spécifiques de la souveraineté /autorité suprême, le sort réservé aux limites de celle-ci, voire à son partage, les aléas de sa relation avec la notion pour le moins ambivalente de gouvernement, les tentatives nationales et les ébauches internationales de son remodelage.

  • On prétend fréquemment de nos jours que, durant l'Ancien Régime français, l'absolutisme monarchique était borné par des lois, alors que le peuple, devenu souverain dans le cadre de la République démocratique, n'est plus soumis à aucune limite. L'auteur s'efforce de résoudre, en deux parties, les problèmes qui en résultent, l'une à dominante de droit constitutionnel, l'autre à dominante d'histoire du droit public.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Relying on practical examples from the authors' experience, this book provides a thorough and modern approach to controlling and monitoring microbial contaminations during the manufacturing of non-sterile pharmaceuticals.
    Offers a comprehensive guidance for non-sterile pharmaceuticals microbiological QA/QC   Presents the latest developments in both regulatory expectations and technical advancements   Provides guidance on statistical tools for risk assessment and trending of microbiological data   Describes strategy and practical examples from the authors' experience in globalized pharmaceutical companies and expert networks Offers a comprehensive guidance for non-sterile pharmaceuticals microbiological QA/QC Presents the latest developments in both regulatory expectations and technical advancements Provides guidance on statistical tools for risk assessment and trending of microbiological data Describes strategy and practical examples from the authors' experience in globalized pharmaceutical companies and expert networks

  • En 1665, le roi Louis XIV envoie en Nouvelle-France un contingent de 1 300 officiers et soldats du régiment Carignan-Salières afin de mettre un terme aux attaques incessantes des Cinq-Nations iroquoises qui effraient les quelques 3 000 habitants de la colonie. L'arrivée de ce régiment a laissé une marque indélébile à plus d'un titre, notamment par sa contribution non équivoque au peuplement de la région. L'année 2015 marque le 350e anniversaire de ce tournant de notre histoire et Cap-aux-Diamants a voulu se joindre aux commémorations en publiant un numéro spécial sur le sujet. Vous y trouverez une foule d'articles fouillant des thèmes allant de l'uniforme des soldats aux legs du régiment dans la mémoire collective québécoise.

  • Nombreux sont les essais recensés dans cette édition qui interpelleront le lecteur et imposeront une prise de conscience. L'importance de préserver l'indépendance des médias (Ici était Radio-Canada, d'Alain Saulnier ; Vortex, La vérité dans le tourbillon de l'information de Michel Lemay), de penser l'éducation (Réflexions sur l'université : le devoir de vigilance d'Ethel Groffier ; Une histoire philosophique de la pédagogie de Normand Baillargeon) et de revoir l'engagement citoyen (Publics rebelles. Le pouvoir sans précédent du citoyen du monde de Daniel Drache ; L'âge citoyen de Jean Carette) correspondent à des thèmes particulièrement d'actualité. Aussi dans ce numéro, l'ouvrage de Brigitte Haentjens Un regard qui te fracasse. Propos sur le théâtre et la mise en scène, l'essai autobiographique Ma vie rouge Kubrick de Simon Roy et des extraits inédits de la biographie de Richard Foisy consacrée au poète Jean Narrache, à paraître en mai 2015.

  • While much has been written on environmental politics on the one hand, and animal ethics and welfare on the other, animal politics is underexamined. There are key political implications in the increase of animal protection laws, the rights of nature, and political parties dedicated to animals.

empty