Olivier Bellamy

  • Lily  ? Lily Pastré  ? La Lily Pastré  ? Célèbre auprès des mélomanes pour avoir été à l'origine du Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence, la comtesse Pastré (1891-1974) a été bien plus qu'un riche mécène. Voici le récit de la vie d'une grande excentrique, d'une grande généreuse, d'une grande amie des artistes, des années folles aux Trente Glorieuses en passant par le tourbillon de la Deuxième Guerre mondiale.
    Née à Marseille, héritière des célèbres apéritifs Noilly Prat, elle épouse un aristocrate et vit à Paris dans un entre-deux-guerres tourbillonnant de fêtes et de concerts. Sa passion première, c'est la musique. Elle est l'amie des plus grands compositeurs et interprètes du moment. Dans sa villa du sud de Marseille, elle reçoit des personnalités aussi diverses que Christian Bérard et Édith Piaf, Luc Dietrich et André Masson. Pendant la guerre, au risque de sa vie, elle cache et aide des musiciens juifs, tels Clara Haskil et Darius Milhaud, les sauvant d'une mort certaine. Elle apporte son soutien à l'Américain Varian Fry, qui a arraché des milliers de vies à l'occupant nazi.
    Dilapidant son immense fortune en transformant son domaine en une Villa Médicis du sud de la France, elle cofonde le festival d'Aix qui, à la sortie de la guerre, signifiait le retour de la France comme grande nation artistique.
    À travers le destin hors du commun d'une femme à la personnalité fascinante, c'est aussi une partie méconnue de l'histoire de Marseille qui revit. Lily Pastré incarne la démesure d'une cité au caractère insoumis depuis la nuit des temps et la liberté d'une Provence cosmopolite dont tant d'artistes sont tombés amoureux.

  • Pianiste de légende, qui règne sur la scène mondiale depuis des décennies, Martha Argerich fascine par la puissance de son jeu et le mystère de sa personnalité. Son tempérament indomptable, son caractère farouche et indépendant en font un personnage unique dans le monde de la musique classique.
    À l'occasion de ses 80 ans, Olivier Bellamy a eu l'idée de réunir les différents entretiens qu'elle lui a accordés, en les remettant en perspective de façon légère et amusante.
    « Je ne suis pas sûr que le cadeau trouve grâce à ses yeux, avoue-t-il, car la lionne du clavier n'aime ni les questions ni les retours en arrière. » Mais peut-être saura-t-elle en apprécier l'intention.
    Quant à ses admirateurs, ils devraient prendre plaisir à retrouver sa libre parole derrière ses notes d'air et de feu.
    Né à Marseille en 1961, Olivier Bellamy anime chaque jour 'Passion classique' sur Radio classique. Il est aussi l'auteur de plusieurs documentaires à la télévision dont la série 'A Contretemps' sur France 3 et possède un blog sur le Huffington Post.

  • « En savourant le livre Un été avec Montaigne d'Antoine Compagnon, je me suis dit sur le mode de la plaisanterie : à condition de passer l'hiver avec Schubert.
    Et je me suis piqué au jeu. Schubert m'est toujours apparu comme une sorte de chaînon entre Mozart et... Proust.
    Une quarantaine de textes ont vu le jour, au moment où les nuits sont longues. Le portrait d'un homme terriblement émouvant m'est apparu. Un coeur pur, un grand esprit, le meilleur des amis. Et toujours seul.
    Premier des romantiques tout en demeurant un classique, Schubert reste le plus mystérieux des compositeurs. Parce que sa musique éprouve la douleur sans cesser de sourire et qu'elle regarde la mort droit dans les yeux tout en nous faisant aimer la vie.
    Cet art subtil répond étonnamment à la crise de notre époque en nous offrant une introspection lucide et courageuse, une mystique tendre pour écouter le monde autrement. Et tellement d'amour. »

  • À vingt ans, beau comme un demi-dieu, Brahms fait une rencontre qui va changer sa vie et le cours de l'histoire de la musique. Schumann célèbre son génie, tandis que le jeune homme tombe amoureux de Clara Schumann - la femme du compositeur et la plus grand pianiste de ces années.
    Une tragédie succède à cette épiphanie : Schumann est enfermé, il meurt, et le destin de la musique allemande échoit entre les mains de Brahms.
    Alors que le monde de l'art ne jure plus que par l'innovation et le progrès, Brahms va se lever, seul contre tous, et démontrer qu'on peut aller encore plus loin en regardant derrière soi. Chantant les beautés de la nature et puisant au plus profond de lui-même, il écrira la musique la plus parfaite et la plus originale qui soit.
    Après Un hiver avec Schubert, Olivier Bellamy guide le lecteur dans l'oeuvre et l'histoire de Brahms en 44 textes ciselés, documentés et sensibles. Le compositeur le plus secret de son époque nous devient aussi proche qu'un membre aimé de notre propre famille...
    Né à Marseille en 1961, Olivier Bellamy anime chaque jour Passion classique sur Radio classique. Il est aussi l'auteur de plusieurs documentaires à la télévision dont la série À Contretemps sur France 3 et possède un blog sur le Huffington Post.

  • Un livre qui se veut pédagogique avec humour, mais qui est au bout du compte l'histoire d'une passion qui ne demande qu'à être partagée.Un livre qui se veut pédagogique avec humour, mais qui est au bout du compte l'histoire d'une passion qui ne demande qu'à être partagée. C'est le livre d'une vie entière consacrée aux mystères du plus paradoxal, du plus essentiel, et du plus solitaire des instruments de musique.
    Des premiers sons grêles et chantants entendus dans le ventre de ma mère à mes premières gammes sur le Pleyel familial. Des milliers d'heures à écouter des disques pour tenter de comprendre comment de grands fous prophétiques parviennent à recréer un monde à travers les
    Impromptus de Schubert ou les
    Préludes de Debussy. Jusqu'à toutes ces rencontres à travers le monde avec ces drôles d'animaux appelés pianistes qui vivent mille vies à travers un fabuleux répertoire, une prodigieuse littérature, sans réussir à en conduire véritablement une.
    De A comme " Accord " à Z comme " Zut ". Nous entrons dans l'intimité de Chopin, Liszt, Cortot, Rubinstein, Horowitz, Gould. Sans se priver de réflexions sur la critique, les professeurs, la technique, la sonorité et des entrées sur le " cinéma ", la " main gauche " ou les pianistes " aveugles ".


  • Le livre

    En 1936, commence l'une des purges staliniennes les plus sanglantes de l'histoire bolchévique. C'est le moment que choisit Serge Prokofiev pour revenir en URSS et s'y installer avec sa famille. C'est le moment aussi où il écrit et compose Pierre et le Loup, son célèbre conte musical pour enfants. Le Mozart russe s'est jeté "dans la gueule du loup". Il n'en sortira plus jamais jusqu'à sa mort.
    Dans ce roman drôle et cruel, l'auteur imagine les circonstances et les conséquences tragiques de cette décision. A travers le destin d'un homme, c'est l'histoire de la première moitié du XXe siècle que nous revivons. Le Paris brillant et cosmopolite, la guerre, l'implacable machine soviétique. C'est aussi le portrait saisissant d'un compositeur de génie qui traverse les flammes de l'enfer pour tutoyer le divin. Et celui d'une femme libre qui paiera cher le prix de son amour absolu.

    L'auteur

    Né à Marseille en 1961, Olivier Bellamy anime chaque jour "Passion classique" sur Radio Classique. Sa biographie de la pianiste Martha Argerich (Buchet/Chastel) est traduite dans de nombreux pays. Il est aussi l'auteur de plusieurs documentaires à la télévision dont la série "A Contretemps" sur France 3. Il possède un blog sur le Huffington Post.

  • La disparition d'un être cher nous bouleverse parfois au-delà de ce qu'on pouvait imaginer. Dans le cas d'un animal familier, c'est l'âme silencieuse d'une maison qui s'en va. Comme si le piano familial devenait muet. Le chagrin qui nous étreint alors s'apparente à la fois à un chagrin d'enfant dont la fulgurance semble devoir durer toujours, et à une peine d'adulte, lourde de souvenirs anciens et de blessures enfouies.
    Pendant la maladie de sa chatte Margot, Olivier Bellamy a tenu un registre médical qui est vite devenu un journal sentimental. Dans cet état de vulnérabilité propice aux rendez-vous vrais, il s'est rapproché des vivants, notamment de sa mère pour mieux comprendre les griffures du passé. Il a aussi vu réapparaître des fantômes, en particulier un amour perdu qui traversa la vie comme un chat sauvage.
    Dans ce livre sensible et non dénué d'humour, le journaliste musical préféré des Français compose une émouvante «  sonate des adieux  », où il se dévoile comme malgré lui, et marque d'une voix qui sonne juste son entrée en littérature.

  • Très loin des contrevérités du film Amadeus, nous découvrons ici le quotidien d'un génie. Quelques 600 opus, dont nombre de chefs-d'oeuvre, composés au cours d'une existence de 35 ans.
    Entre le divin compositeur cristallisé par l'image d'Epinal et le sale gosse génial imaginé par Milos Forman dans le film Amadeus, qui est le vrai Mozart ? Pour tenter de percer le mystère, Olivier Bellamy est allé à sa rencontre au soir de sa courte vie, à Vienne, en 1791, alors qu'il vient tout juste d'achever l'écriture de son opéra La Flûte enchantée. Au cours de sept entretiens passionnants, un être complexe et attachant s'offre à nous en toute liberté. A la fois sage et enfant, drôle et intelligent, authentique et spontané, le musicien le plus universellement aimé revient sur les difficultés de son existence, dresse les grandes lignes de son idéal artistique et nous fait partager le message fraternel de sa musique. Converser avec Mozart, c'est tout à la fois une merveilleuse aventure humaine et une haute expérience spirituelle. Son génie n'est jamais intimidant. La fraîcheur de son rire et la pureté de ses larmes nous élèvent au plus haut et au plus profond de nous-même.Auteur d'une biographie capitale de Martha Argerich, traduite en plusieurs langues, Olivier Bellamy est journaliste musical et anime une émission quotidienne sur Radio Classique.

  • « Génie du piano », « miracle de la nature », « cyclone argentin », ou encore « lionne du clavier », les expressions ne manquent pas pour qualifier Martha Argerich. Née en 1941, cette pianiste de légende, qui règne sur la scène mondiale depuis des décennies, fascine par la puissance de son jeu et le mystère de sa personnalité. Son tempérament indomptable, son caractère libre et indépendant en font un personnage très atypique dans le monde de la musique classique.
    Au cours d'un récit émaillé d'anecdotes inédites et de révélations étonnantes, l'auteur dénoue les fils d'une vie riche en rebondissements : de son enfance prodige à Buenos Aires, en passant par ses études à Vienne, ses débuts fracassants à Hambourg et son triomphe au concours Chopin de Varsovie, jusqu'à son abandon des récitals, aussi déconcertant que frustrant pour son public...
    De ville en ville, à travers les compagnonnages musicaux, les amours et les amitiés, se dessine le portrait intime d'une artiste profondément humaine.

  • " On grandit sous le regard de Bach, on est heureux près de Mozart, mais on pleure d'extase avec Chopin. " Ainsi commence le Dictionnaireamoureux de Chopin d'Olivier Bellamy qui est un " gai savoir " sur l'un des grands musiciens les plus populaires.De A comme Aéroport (musique d') à Z comme Zelazowa Wola, Olivier Bellamy remonte le temps, de l'époque moderne au charme mystérieux des origines et de l'intime.
    L'auteur part à la recherche du vrai Chopin dans toutes les directions. D'où vient l'universalité de son langage ? Quelle influence a eu George Sand sur son oeuvre ? Aimait-il jouer en public ? Quels étaient ses plus proches amis ? Ses élèves préférés ? Ses pianos favoris ? Ses maîtres adorés ? Quels sont les écrivains et les peintres qui l'ont saisi le mieux ? Quels sont les compositeurs qu'il a influencés ? Qu'est-ce que le fameux rubato ? De quoi véritablement est-il mort ? Comment composait-il ?
    Le livre analyse avec clarté les plus grands chefs-d'oeuvre sans négliger les perles méconnues. Il fait le point sur ses meilleurs interprètes avec subjectivité et passion.
    Il ne fait pas l'impasse sur des sujets comme l'homosexualité ou son rapport avec les juifs. Il recense aussi ses voyages, ses logements à Paris, les monuments construits à sa gloire, les détournements de son oeuvre au cinéma, dans la chanson, le jazz et même le rap, qui vont du meilleur au pire.
    Jusqu'à son goût pour le chocolat et les bouquets de violette.
    Au bout du compte, un ouvrage réellement a-mou-reux.

  • Au soir d'une carrière internationale exemplaire, la plus passionnante des sopranos anglaises a choisi de se raconter à Olivier Bellamy.
    Maréchale chérie par Carlos Kleiber dans un Chevalier à la rose de légende, Comtesse de rêve chez Mozart et Strauss, époustouflante Belle Hélène au théâtre du Châtelet, Felicity Lott retrace ainsi le chemin de sa vie professionnelle et intime avec une liberté de ton, une sensibilité à vif et un humour irrésistible. Rarement personnalité du monde de l'opéra se sera exprimée sur son métier avec autant d'intelligence et d'humilité.
    Olivier Bellamy anime chaque jour l'émission « Passion classique » sur Radio Classique. Grand reporter à Classica, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la musique, parmi lesquels la biographie de Martha Argerich, traduite dans de nombreux pays, et le Dictionnaire amoureux du Piano (Prix Pelléas).

  • Révélée en 1957 au Festival d'Aix-en-Provence, Teresa Berganza est l'une des cantatrices les plus universellement aimées et respectées. Baptisée « la Carmen du siècle » par Herbert von Karajan, idéale dans Mozart et Rossini, la mezzo-soprano espagnole a bâti une carrière exemplaire dans les plus grands opéras du monde.
    À l'occasion de ses quatre-vingts ans, elle livre sa vérité avec un humour décapant et beaucoup de sensibilité : son enfance dans l'Espagne franquiste, ses rencontres avec Otto Klemperer, Carlo Maria Giulini ou Claudio Abbado, sa relation forte avec Maria Callas, ses partenaires favoris comme Alfredo Kraus, Luigi Alva ou Plácido Domingo, mais aussi tout ce qui fait l'amour et la vie d'une femme.
    Au fil de ses souvenirs et de ses passions, nous découvrons une personnalité étonnante où se rejoignent l'idéal de Don Quichotte et la fraîcheur d'âme de Sancho Panza.

empty