Pascal Blanchard

  • Depuis la fin des années 1990, on a vu se durcir en France une " guerre de mémoires " autour de l'histoire coloniale et, en particulier, celle de l'Algérie ou celle de l'esclavage. Les différents protagonistes ont largement mobilisé les médias, anciens et nouveaux, saturant parfois l'espace public au point de donner le sentiment d'un débat d'une ampleur sans précédent.
    Et pourtant, on oublie trop souvent que le XXe siècle a été, génération après génération, une longue suite de conflits mémoriels. Comme si, sur les questions essentielles, les " guerres de mémoires " étaient en France le moyen de faire entrer le passé dans le présent. C'est ce que montre cet ouvrage, réunissant des contributions très accessibles des meilleurs historiens, politologues ou sociologues.
    Dans une première partie, ils rappellent les affrontements de mémoires des grands moments qui ont marqué le dernier siècle, de l'affaire Dreyfus à l'histoire coloniale, en passant par la Grande Guerre, Vichy ou Mai 68.
    Et, dans une seconde partie, ils évoquent le rôle majeur joué dans ces controverses par les différents médias, du livre aux commémorations, du cinéma à Internet, de la télévision à l'école, des archives aux manuels scolaires, des lois mémorielles aux monuments...
    Les auteurs répondent ainsi à des questions majeures, grâce à une mise en perspective historique qui les éclaire d'un jour nouveau : comment les " guerres de mémoires " se sont-elles transformées en enjeux de communication ? Quelles sont les spécificités de ces débats en fonction des canaux qu'ils mobilisent et en quoi ceux-ci in-fluencent-ils leurs enjeux ? En quoi les conflits mémoriels contribuent-ils à l'élaboration de l'identité nationale ?

  • Plus de 120 cartes et infographies pour comprendre l'histoire des immigrations et les visages multiples de la France contemporaine.
    - Du XIXe siècle à nos jours, des ouvriers aux réfugiés politiques, des combattants coloniaux aux secondes générations : une histoire complexe et riche.
    - Étudiants, travailleurs, réfugiés, ultramarins, sans-papiers, sportifs, élus : un regard neuf sur les immigrations d'aujourd'hui.
    - Logement, éducation, prison, intégration, religion, culture, mémoires : des outils pour aller au-delà des idées reçues.
    L'immigration fait partie de notre histoire commune. Loin des fantasmes et des non-dits, les cartes et infographies de cet atlas éclairent cette question dans sa complexité et sa diversité. Telle est l'ambition première de cet ouvrage unique en son genre.

  • Pourquoi notre pays a-t-il plongé dans ce maelström régressif, animé par une pensée néo-réactionnaire et décliniste, suscitant la peur devant l'Étranger, l'immigré ou le réfugié, déversant ses imprécations contre l'Europe et la " mondialisation " ? Comment éclairer la montée en puissance inexorable du FN, le nationalisme, la passion de l'entre-soi et de la communauté ethnique ? Après La Fracture coloniale (2005) et Ruptures postcoloniales (2010), un nouveau point d'étape informé et offensif. En 2005, les auteurs de cet ouvrage publiaient La Fracture coloniale, juste avant la révolte dans les banlieues. Dix ans plus tard, l'espoir d'une évolution positive s'est effondré. D'où la nécessité de faire le bilan des crises identitaires et sociales qui traversent la France, pour sortir des impasses du présent. Pourquoi ce pays a-t-il plongé dans un maelström régressif, animé par une pensée néoréactionnaire se délectant du déclinisme, suscitant la peur devant l'étranger, l'immigré ou le réfugié, déversant ses imprécations contre l'Europe et la " mondialisation " ? Comment expliquer l'inexorable progression du Front national qui ravive sentiments nationalistes et passion de l'entre-soi ? Aucune leçon n'a été véritablement tirée des événements de 2005. De la faillite de notre modèle d'intégration aux atermoiements de la politique de la Ville, de l'ethnicisation des territoires aux désastres de la lutte contre les discriminations, de l'enkystement du chômage dans les quartiers et les outremers à la fragilisation des classes moyennes, des thèses délirantes sur le " grand remplacement " à la haine de l'islam, des crispations communautaires au ressac de l'antisémitisme, de notre impossibilité d'affronter le passé colonial aux expéditions aventureuses dans nos anciennes colonies, cet ouvrage, réunissant les meilleurs spécialistes sur ces questions, entend dresser le bilan des crises et crispations qui obscurcissent l'horizon. Autant d'analyses qui questionnent le repli identitaire pour lutter contre les obscurantismes de tout bord.

  • Ce livre est d'abord un livre de colère, une réaction à un processus qui mène la France au bord de l'abîme, sur fond d'angoisses identitaires et déclinistes : le grand repli. Les auteurs de cet essai livrent ici une réflexion libre, tranchée, où les analyses se croisent et s'opposent même parfois, pour prendre la mesure d'un moment qui menace nos fondements démocratiques. Ce livre est d'abord une réaction au processus qui mène la France au bord de l'abîme, sur fond d'angoisses identitaires et de nostalgie de grandeur. Comment en est-on arrivé là ? À cette fragmentation de la société, à ces tensions intercommunautaires, au ressac effrayant de l'antisémitisme, du rejet de l'islam et de la haine de soi ? Comment en est-on arrivé à une logique de repli généralisée ? Comment la France a-t-elle pu céder en quelques années à la hantise d'un ennemi intérieur et au rejet de l'immigration ? Comment expliquer les blocages de la mémoire collective sur la colonisation ou l'esclavage ? Certes, nous ne sommes plus au " bon temps des colonies ", mais certains ont la nostalgie de cet " ordre impérial ", revendiqué comme l'idéal d'une " France blanche ". Et le mythe du " grand remplacement " va de pair désormais avec le fantasme du " grand départ " des immigrés issus des pays non européens et de leurs enfants. Nous en sommes là ! Il est grand temps de réagir.

  • BnF collection ebooks - "Nous nous sommes mal quittés, ma chère enfant ; tu as eu un regard narquois qui m'a rendu grognon et, sottement, j'ai boudé, quand j'aurais dû sourire. N'y a-t-il eu en moi que de la mauvaise humeur et ta question n'a-t-elle pas réveillé quelque souvenir douloureux qui dormait dans mon coeur ? La différence d'âge qui nous sépare est telle que tu dois me croire devenu insensible à certaines impressions."BnF collection ebooks a pour vocation de faire découvrir en version numérique des textes classiques essentiels dans leur édition la plus remarquable, des perles méconnues de la littérature ou des auteurs souvent injustement oubliés. Tous les genres y sont représentés : morceaux choisis de la littérature, y compris romans policiers, romans noirs mais aussi livres d'histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou sélections pour la jeunesse.

  • Comment tout cela va-t-il finir ? Les haines et les peurs de notre temps ont un parfum de redite, celui des années 30, cette décennie tragique qui mena le monde à l'abîme. Économique, sociale, identitaire ou politique, les crises s'additionnent depuis le krach de 2008, comme au temps de la Grande Dépression de 1929.
    Mais qu'en est-il au fond ? Le reniement « social-libéral » de François Hollande vaut-il vraiment la « pause » de Léon Blum ? Poutine phagocytant l'Ukraine rejoue-t-il Hitler avalant les Sudètes ? L'antisémitisme de la génération Soral-Dieudonné illustre-t-il la résurgence des haines d'un Céline ? Le danger Le Pen fait-il écho au péril nationaliste d'hier ? Telles sont quelques-unes des questions de cet ouvrage, fruit de la rencontre entre deux historiens et deux journalistes, qui se livrent à un incessant aller-retour entre passé et présent. L'Histoire n'est pas un éternel recommencement, mais ces années 30, si proches et si lointaines, si terribles et pourtant fondatrices, éclairent bien étrangement les crises du temps présent...

    © Flammarion, 2014

empty