Théa Rojzman

  • Une BD d'humour sur la psychanalyse ! Émilie a 30 ans - le meilleur âge - mais aussi un copain accro à la télé, des parents gentils (synonyme d'intrusifs) et une soeur parfaite (synonyme d'insupportable). Bref, le quotidien est un peu pesant pour cette instit au look de Mary Poppins ! Décidée à se prendre en main, elle commence une thérapie plutôt déroutante avec une psy aussi aimable qu'un caillou et aux méthodes étonnantes pour cette novice en dogmes freudiens.
    Et pourtant, avec délicatesse et humour, de lapsus en actes manqués, Emilie retrouve le sourire. Attachante héroïne du quotidien servie par le trait délicat d'Anne Rouquette et la plume subtile de Théa Rojzman, Émilie rend drôle le sérieux sujet de la psychanalyse. Fille de l'écrivain et psychosociologue Charles Rojzman, titulaire d'une maîtrise de philosophie, Théa nous offre une intelligente "Psychanalyse pour les Nul(le)s" !

  • Charles Manson, Jack l'Éventreur, Docteur Petiot, Mary Bell, Belle
    Gunness, le couple West, la Comtesse Sanglante, Hitler... Ils ont tué
    dix personnes, cinquante ou dix-sept millions. Ils sont
    mégalomaniaques, asociaux, narcissiques, manipulateurs, pervers... Ils
    sont même parfois une femme. Ces psychopathes célèbres racontés par
    Brigitte la psy, Gaspard l'intermittent ou encore Patrick le
    numérologue, vont vous rappeler, tout au long de cette lecture, à
    quel point vous êtes quelqu'un de bien.

  • "Chacun son con" comme disait l'autre. Dans ce quartier, les cons
    s'appellent Bill, Jacques, Tania, Mounia, Léo, Mourad, Damien, Omar,
    Odette, Patrick, Gomez et Christine... Comme dans un "Domino Day", ils
    tombent les uns sur les autres en révélant une part d'ombre peu
    réjouissante de leur personnalité. Jusqu'à ce que deux enfants - cons
    eux aussi mais depuis moins d'années - provoquent la chute et
    obligent les adultes à reprendre la partie autrement... Bonne chance,
    les enfants !

  • Perdre ses amis, coucher avec n'importe qui, détruire ses parents, s'habiller normalement... Les bénéfices d'une psychothérapie sont parfois inattendus. On peut aussi devenir qui on est. Mais ça, c'est vraiment très risqué... Oui, Emilie voit toujours quelqu'un... Pas vous ?

empty