JC Lattès

  • La Sieste

    Tonie Behar

    Une femme, trois amours d'été, un bébé et une seule question : qui est le père ?
    Une comédie romantique et sensuelle sous le soleil du Sud.
    Diana Toledo est chanteuse la nuit et mène sa vie au jour le jour. Entourée d'un père adoré mais débordé, d'une mère absente, d'une grand-mère italienne volcanique et d'une bande de copains phobiques de l'engagement, elle mène ses amours à sa manière paresseuse, sans rien prévoir ni construire.
    Jusqu'au jour où le destin s'en mêle... et s'emmêle ! De retour de vacances, au début du mois de septembre, Diana découvre qu'elle est enceinte.
    Elle repense alors à son été au bord de la Méditerranée où se sont croisés Michaël, Yvan et Julien, trois pères potentiels  pour son enfant...  Entre rencontres et ruptures, coups de foudre et trahisons, Diana découvrira-t-elle le véritable amour ?
     

  • Suite à une rupture sentimentale, Doria, ravissante comédienne de 28 ans, toujours en attente d'un rôle mais sans cesse débordée, s'installe chez son père Max, amateur de poker et de femmes, irrésistible mais léger comme la fumée de ses cigares, locataire dans un immeuble des grands boulevards. 
    C'est là, au 19 bis boulevard Montmartre, entre la Madeleine et la Bastille, près du Grand Rex, de l'Olympia, des théâtres et des bars, que tout se joue. La Banque Générale, propriétaire de l'immeuble, a décidé de le vendre à la découpe. Tous les locataires risquent l'expulsion. 
    De Karim, sympathique patron du Broadway Boulevards, à Manuela, qui vend des sex-toys dans sa boutique nichée au fond de la cour, en passant par Sacha Bellamy, le beau gosse du 5e, Mira, la gardienne mélomane, ou Léo Klein, le mystérieux designer... une poignée de locataires atypiques vont s'unir contre la puissante Banque Générale. 
    Avec sa cour carrée et ses appartements qui se font face, escalier A contre escalier B, l'immeuble se transforme en théâtre. On s'espionne d'une fenêtre à l'autre, on se fait la guerre et l'amour, on se cache dans les placards et on se met en scène sur la page Facebook de l'immeuble, dans l'espoir de faire plier la Banque...

empty