Éditions Delatour France

  • Préfaces de

    Mgr Georges Colomb, Evèque de La Rochelle
    et du Colonel Daniel Naud, Supérieur Armée du Salut

    Illustrations de Chung-Hing


    C'est en méditant la Bible au quotidien pour y trouver bien-être et sérénité, que Jacques-Pierre a eu l'idée de partager ses expéri­ences, et ce dans un esprit d'oecuménisme. Il offre ses commen­taires qu'il partage dans un souci de fidélité, mais aussi d'ouverture à ceux qui ne partagent pas ses convictions.
    Prenez ce livre et voyez comment avoir confiance en vous ! L'anxiété, les peurs irraisonnées, les doutes, le manque de consi­dération de soi sont autant de freins à l'épanouissement et d'obstacles au bien-être. La Bible offre une méthode pratique et ef­ficace éprouvée qui peut faire bouger les choses en vous. Cette véritable nourriture spirituelle - au même titre que l'alimentation et le sport - contribue largement à un nouvel équili­bre qui engendre confiance, apaisement et sécurité.
    Les écritures sont truffées d'épisodes de guérisons et ceci est encore d'actualité aujourd'hui.

  • L'origine francaise du requiem de mozart

    Bardon Paul

    • Éditions delatour france
    • 15 February 2022

    Selon la conviction de l'auteur, Mozart cite en permanence, dans son Requiem, le Faux-bourdon du Dies irae parisien entendu lors des funérailles de sa mère à l'église Saint-Eustache en 1778. Il existe selon Paul Bardon, une correspondance très précise entre cette Messe des morts et le chef-d'oeuvre de Mozart. Pour l'auteur, le Faux-bourdon du Dies irae est constamment cité dans l'oeuvre ultime du Maître et repris dans quantité de tonalités. En 1953, Paul Bardon appartient au pupitre des petits sopranos maîtrisiens de la cathédrale d'Angers qui doivent interpréter, fréquemment, en grégorien, les chants de la Messe des morts dans leur intégralité. Plus tard, devenu responsable de la musique liturgique dans deux églises parisiennes, il dirige de nombreuses fois le Requiem de Mozart. Un soir de mai 2001, l'auteur comprend comme dans un flash, qu'il existe un lien secret entre le Faux-bourdon du Dies irae et le Requiem mozartien. En explorant les deux oeuvres, il découvre que ce ne sont pas sept notes mais vingt-cinq notes du Faux-bourdon qui reviennent fréquemment dans le Requiem et c'est pour lui, l'amorce d'une nouvelle approche du chef-d'oeuvre. Mais il faut comprendre comment fonctionne le Faux-bourdon du Dies irae et approfondir la lecture personnelle qu'en a fait Mozart. C'est alors que le destin vient en aide à l'auteur, par d'autres voies. Par une démonstration très précise, l'auteur prouvera également que Süssmayr, élève de Mozart, n'a pas composé la fin de l'oeuvre, selon la croyance populaire mais l'a simplement transcrite.

  • Préface de Bertrand Dicale


    Inscrit dans le champ de la sémiologie musicale, cet ouvrage évoque deux esthétiques musicales essentielles du chant Gwoka pratiqué en Guadeloupe : le Santiman et la Lokans. Deux mots créoles chargés d'une grande complexité sémantique et fruits d'une longue tradition ancestrale. Entre faits historiques et compréhension de la grammaire musicale, ces pages soulignent l'intérêt de l'analyse d'éléments périphériques à la musique et dévoilent la sophistication de l'oralité dans le triptyque chant, danse, tambour de la musique Gwoka

  • Vocabulaire pratique d'analyse musicale

    ,

    • Éditions delatour france
    • 28 November 2020

    La pratique de l'analyse musicale a suscité le développement d'un vocabulaire dans lequel étudiants, enseignants ou interprètes ont souvent peine à s'orienter. Ce nouvel ouvrage, considérablement revu et augmenté, recense les termes les plus fréquemment utilisés, tout en s'ouvrant sur des domaines relatifs à l'esthétique, aux langages contemporains, ou à des méthodes d'analyse plus spécialisées. Les définitions restent simples, accessibles au plus grand nombre, contribuant à ce que des notions parfois confuses ou imprécises deviennent des outils communs. 440 entrées, 66 exemples musicaux analysés, schémas ou tableaux, des renvois internes et une large bibliographie offrent au lecteur musicien ou mélomane averti, un outil devenu incontournable.

  • Petit lexique musical impertinent

    Michèle Bus-Caporali

    • Éditions delatour france
    • 16 February 2022

    Pianiste, chanteuse et chef de choeur, Michèle Bus-Caporali est également diplômée en Sciences de l'éducation. L'écriture rythme depuis toujours son existence.
    Après poèmes et romans habités de musique, l'auteure applique sa passion de la pédagogie à rédiger de façon humoristique un lexique de théorie musicale. Il est destiné à familiariser les lecteurs avec ces notions qui trouvent des ancrages dans la vie courante.

  • Toi la-bas ! viens faire de la poesie

    Undata Sylvia

    • Éditions delatour france
    • 8 August 2017

    Tu apprendras à entendre ce qui n'est pas dit, ce qui fait silence au milieu du cri, ce qui hurle caché sous l'oreiller des nuits. Et aussi le pied de l'enfant qui écrase le sable sur ses plages imaginaires, les seules où il peut s'habiller de liberté, le martèlement de l'insecte sur les feuilles et celui de la pluie sur son dos, l'envol de la poussière sur la peau de l'ennui, et le bruissement des plumes dans les nids des oiseaux de l'autre côté du monde.
    Un texte poétique sur l'invitation à la poésie. Sur le travail possible et accessible à tous qu'il est urgent d'aborder. Que chacun peut et doit faire pour le salut d'une humanité malmenée.

  • Les philosophes et les sons

    Antonia Soulez

    • Éditions delatour france
    • 15 February 2022

    Philosophe du langage, lectrice de Wittgenstein et Valéry, Antonia Soulez s'exerce à explorer au long d'un périple à travers différentes musiques, le rapport au son qui fait de Scriabine, de George Crumb, de Steve Reich, de Ligeti, de l'école de Princeton, et de l'écoute chez Beckett, des contributeurs aux arts du son aujourd'hui. Il n'y a pas jusqu'à l'intonation du poème, qu'elle pratique, qui ne pourrait y entrer. Elle questionne le rapport entre musique et son dont le primat va occuper tout un pan de siècle, des avancées pionnières de Varèse jusqu'à l'orée du XXIe siècle. Les oeuvres abordées procèdent d'un choix dominé par la jouissance d'écoute et non par une norme esthétique qui s'imposerait. Privilégiant ce qu'écrivent et disent les compositeurs, ces enquêtes préconisent un mode actif de comprendre où la participation aux structures et figures sonores qui le rendent effectif passe par le désir de faire siennes les formes-gestes de l'oeuvre. Par l'importance donnée à l'écriture des sons, en vue d'un plaisir qui ne se confond pas avec un pur vécu d'émotion, elle s'interroge sur l'apport de la philosophie à la musique sous l'aspect du son, qui pourrait venir ébranler l'idée d'une « philosophie de la musique » entendue comme discours théorique sur la musique.
    Préfacé par Julien Labia, coéditeur de cette collection, ce livre comporte une postface sous la forme d'un dialogue avec le compositeur Horacio Vaggione.

  • Au début tout va bien

    Laguionie Jean-Fran

    • Éditions delatour france
    • 9 May 2016


    Description du produit


    Extrait

    « ...revenu sur la... plage... avec mes ch...èvres...
    C'est... endroit... paisible. Les rochers... des formes plus...
    que le reste de l'île... Je m'asseois ?... Je m'assied dans les dunes... Et je parle... À qui ?... Sais pas... À l'île... À la mer... Il faut parler, je dois parler à voix haute... c'est recommandé... dire, clamer, proclamer, déclarer... murmurer aussi, parfois... n'importe quoi, des vérités, des mensonges... le ciel est rose, carmin, gris de peine, bleu cendré... énumérer départements, préfectures, prénoms féminins... Pas de souvenirs, surtout !... Non, parler simplement, sans crier, c'est pas la peine,
    il n'y a pas de vent, jamais de vent !... Énumérer des mots sans suite... étranges et surprenants sont les mots insensés...
    ou si peu, finalement !...
    Les chèvres ne sont pas suffisantes. »
    (Mercredi, page 53)
    Présentation de l'éditeur
    Les nouvelles sont pour Laguionie ce que les « pafinis » sont aux « toupins » dans l'un de ses derniers films... Lorsqu'elles sont ainsi ouvertes, les nouvelles rappellent aux êtres limités que nous sommes, tous ceux des films, des romans, des idées... des êtres qui ne verront jamais le jour, dont le nombre est infini. Par là, elles nous rappellent l'imposture de ce qui se donne pour réel.
    Dominique Frot, directrice de collection.

  • Personnalité aux multiples facettes, artiste accomplie, Agnès de Brunhoff, chanteuse, pianiste, auteur-compositeur, est aujourd'hui une professeur de Technique Alexander, coach vocal, instrumental et scénique de renom. Par un travail acharné, elle conjugue ses talents avec une grande variété d'expériences artistiques associées à son impressionnante pratique de la Technique Alexander. C'est la richesse de ce parcours, divers, curieux et profond, cette connaissance de la scène et des « métiers » artistiques, cette capacité à chercher pour elle-même et pour les autres qui font d'elle cette personne indéfinissable et précieuse, coach à la stature internationale plébiscitée par les artistes professionnels.
    Après avoir écrit un premier livre sur sa démarche artistique dans le monde du spectacle et la manière dont elle utilise la Technique Alexander dans son enseignement pour l'appliquer aux pratiques artistiques, ce deuxième livre va plus en profondeur. C'est un manifeste qui parle de l'urgence de repenser le corps comme véritable partenaire de notre fonctionnement aussi bien dans les domaines musicaux et les métiers de la scène que dans la vie quotidienne en général. Qui nous rappelle l'importance de réagir pour préserver notre être face a cette société dévorante, ultra rapide, stressante, consumériste.
    Ce livre témoigne du parcours extraordinaire d'Agnès de Brunhoff, de la façon dont elle guide les personnes qu'elle fait travailler avec bienveillance sur le long terme pour atteindre leur véritable incarnation artistique, la liberté scénique, vocale et musicale. Il décrit les outils qu'elle a élaboré au cours des ses années de recherche auprès des artistes en définissant plus justement leurs besoins pour se construire.
    Il parle du temps nécessaire que nous ne nous permettons pas. De l'importance de ce qu'on peut réaliser si on prend le temps de s'incarner. C'est un regard nouveau sur l'artiste face au monde d'aujourd'hui, qui nous ouvre sur une conception novatrice de la pédagogie.

  • En scène ! Corps à corps avec la Technique Alexander

    Agnes De Brunhoff

    • Éditions delatour france
    • 16 February 2022

    Agnès de Brunhoff, chanteuse et auteure compositeure dotée d'une solide formation de pianiste classique, a appris son métier dans les coulisses du spectacle. Après de nombreuses années de coaching scénique et vocal, elle décide de nous révéler, avec ce livre, les clés de la démarche qu'elle propose. Ces séances qu'elle porte à notre connaissance au plus près de leur déroulement, elle les partage avec des artistes dans un parcours tout en intensité, contribuant ainsi à forger à travers des étapes tour à tour ardues et enthousiasmantes, leur grand talent... Un témoignage d'une démarche artistique originale tournée vers la recherche et le déploiement de soi.

  • Voir le son - l ecriture, l image et le chant

    Violaine Anger

    • Éditions delatour france
    • 28 November 2020

    Comment le son est-il relié à l'image ? Avec les nouvelles technologies, image, écriture et son apparaissent désormais sur un même support, une nouveauté radicale dans l'histoire humaine. Pourtant, on peut chercher à comprendre comment cet entrelacement est possible : c'est le propos de ce livre. Il suit un fil rouge, la partition musicale.
    L'écriture de la musique, inventée sous les Carolingiens, ménage une instabilité qui est motrice : d'un côté, elle fait voir le son, par la note de musique, lointain ancêtre de l'image dite abstraite ; de l'autre, elle analyse la parole en intégrant en son sein une béance, puisqu'elle sépare les mots et la manière dont il faut les dire. Écriture, son et image sont ainsi d'emblée étroitement mêlés. L'ordinateur autant que l'image dite abstraite en seraient-ils de lointains descendants ?

  • L'engagement detache - l'avenir d'un nouvel usage de soi

    De Brunhoff Agnes

    • Éditions delatour france
    • 16 February 2022

    Dans ce nouveau livre « L'engagement détaché », Agnès de Brunhoff nous fait partager son témoignage de l'état d'esprit d'une génération d'enfants de la guerre, déroulant le fil de sa vie, de son parcours personnel et intérieur à travers la musique, le monde du spectacle et sa rencontre avec la Technique Alexander. Allers-retours entre révoltes et apaisements, souffrance et douceur, tout ce qu'elle raconte de son enfance, de son adolescence touche en plein coeur. Elle nous surprend en nous sortant une fois de plus de nos habitudes, et de nos habitudes de lecteur aussi. Ce n'est pas courant qu'une personne et qui plus est une personne qui enseigne, livre ses propres errements, ses dysfonctionnements.





    Et cette honnêteté, cette humilité a quelque chose de très prenant. Au fil de son récit à travers le chaos de cette ville folle qu'est devenue Paris, ses coups de gueule et ses questionnements, Agnès de Brunhoff nous ramène à nos propres erreurs, nos propres illusions, aux fonctionnements auxquels on s'attache par habitude, par confort, par nécessité, par survie.
    On suit le cheminement d'une personne qui se détache, de plus en plus sûre et simple dans ses propos, ses choix, et peu à peu le récit se calme, ses mots prennent alors l'allure de parole d'évangile. Un livre qui fait entendre une voix juste, présente à elle-même ici et maintenant, qu'Agnès de Brunhoff incarne profondément et qui s'impose au fil des pages, comme une possible réponse à nos propres questionnements intérieurs.

  • Si les treize histoires qui suivent ne sont en rien « secrètes » aux yeux de quelques spécialistes, elles n'en demeurent pas moins peu connues, voire inconnues de la majorité du grand public, mélomanes ou même musiciens. C'est donc à eux que s'adresse plus particulièrement cet ouvrage.
    Chacune de ces histoires aborde un aspect singulier de la trajectoire de certains compositeurs emblématiques du premier XXème siècle à l'aune d'événements politiques, idéologiques ou socio-historiques. Ainsi, au travers de quelques tranches de vie, le mélomane averti pourra reconstruire, d'une manière atypique, une partie de l'histoire de la musique de cette période tragique.
    Peut-être, et pour en terminer, ces treize histoires nous rappellent que nul créateur, nul artiste et nulle tour d'ivoire ne peuvent échapper à un contexte idéologique et politique, hier comme aujourd'hui et demain. Il serait naïf de le croire, mais... ceci est une autre histoire.
    Ouvrage publié avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

  • Lexique croise des arts

    Rolin Etienne

    • Éditions delatour france
    • 15 February 2022

    Ce dictionnaire amoureux des arts est le fruit de réflexions sur une pratique interdisciplinaire reliant musique et peinture. Au-delà de cette rencontre entre mondes sonores et visuels, la démarche présentée ici associe des concepts venant de l'expression corporelle, de la poésie et de l'architecture afin d'épouser une certaine philosophie poly-artistique.
    Ce vocabulaire est à la fois choisi parmi les termes qui traversent les différents arts, mais il est aussi bâti avec des néologismes tels que Pense-Agir, Archi-textures, Comprovisation... Il reflète des réflexions raisonnées ou des termes rêvés. Il offre de multiples points de fuite et des champs de perception liés à la créativité artistique. Avec lui, c'est toute une conversation entre les disciplines qui devient possible, et qui incite à un dialogue apaisé entre les artistes et la société dans laquelle ils vivent.

  • No more men !

    Belandorey Julie

    • Éditions delatour france
    • 9 May 2016


    Descriptions du produit



    Extrait


    - Votre siège se trouve dans cette allée, mademoiselle. L'hôtesse m'adresse un sourire réconfortant en me rendant la carte d'embarquement mais rien n'y fait. J'ai horreur des avions et penser que je vais passer une partie de la journée dans cet engin me paralyse. Je n'ai plus le courage d'avancer. Les autres passagers s'entassent derrière moi. Ils marmonnent, la colère gronde. L'hôtesse me saisit par le bras.
    - Venez avec moi. Je vous accompagne.
    Nous remontons l'allée. Voir tous les sièges serrés les uns contre les autres me met mal à l'aise et une avalanche de questions me vient à l'esprit : comment va-t-on tous tenir dans ce coucou ? Comment cet avion peut-il voler sans être déséquilibré ? Est-on sûr d'avoir réparti les masses correctement ? Et si l'appareil se mettait à pencher d'un côté ?
    - Nous y sommes.
    L'hôtesse vient de m'indiquer un siège sur lequel je me rue et sans attendre, je tâte le dessous du fauteuil, sous le regard surpris de mon accompagnatrice.
    - Que faites-vous ? Quelque chose ne va pas ?
    - Je vérifie juste...
    - Vous vérifiez quoi exactement ?
    - Le gilet de sauvetage...
    - Je vois.
    - J'ai peur.
    - Je vois.
    - Mais ça va aller. J'espère... Je vérifie toujours, même si je me dis que porter ce truc jaune gonflé à mon cou ne m'aidera pas beaucoup lorsque l'on survolera la terre ferme. Mais étant donné que le pourcentage de mer survolé est supérieur à celui de la terre, avouez que ce ne serait pas de bol qu'on en vienne à se crasher au milieu des champs !
    - Pas de bol tout court si on en venait à se crasher, en fait. L'hôtesse de l'air fait de l'esprit mais j'ai du mal à me détendre.
    - De vous à moi, j'aimerais vous croire mais pour être franche, j'ai le sentiment que le crash est la solution ultime dès lors que j'ai mis les pieds dans un avion.
    Je me mets à rire et c'est nerveux. Je jette un coup d'oeil autour de moi et j'ai dû parler très fort car les autres passagers me scrutent telle une bête curieuse.
    - Ne vous inquiétez pas, Messieurs-dames, je ne porte pas la poisse, vous pouvez vous rassurer. Cela étant dit, il faut bien mourir un jour.
    L'hôtesse me saisit par les épaules et me fixe de son regard joliment maquillé. Je sens qu'elle perd gentiment patience.
    - Écoutez plutôt ce que j'ai à vous dire : si vous n'avez jamais pris l'avion, vous ne pouvez présager de ce qui peut se passer à bord, et si vous l'avez déjà pris et bien j'ai la délicate mission de vous annoncer que vous n'avez pas péri dans un crash, CQFD. Alors maintenant, prenez place confortablement et tâchez de vous détendre. Je reviendrai vous voir tout à l'heure.

    Présentation de l'éditeur

    « Amoureuse plus jamais tu ne tomberas »
    S'il ne devait y en avoir qu'un, c'est ce commandement qu'Isabelle, jeune trentenaire pétillante et dynamique, se promettrait de respecter. Elle en est maintenant certaine, ce commandement était de tous, le plus sage. Dommage que Moïse l'ait oublié sur le mont Sinaï...
    Et pour sceller cette nouvelle promesse, quoi de mieux que de sauter dans un avion et de fuir ce «largueur» de fiancé, incapable d'assumer l'amour soit disant étouffant qu'elle lui porte ? Destination New York, sa vie tumultueuse, les joggeurs athlétiques de Central Park et les élégants businessmen du NYSE... Ce serait bien le comble qu'elle rompe sa promesse !
    Pourvu que son frère ait reçu son message et l'attende à la descente d'avion... Mais qui est cet Apollon qui tient une pancarte à son nom dans le hall d'arrivée ? Le... voisin de son frère ? Il ne manquait plus que ça. Non Isabelle. RÉSISTE. Une promesse est une promesse.
    Remarquez, y a-t-il un commandement qui interdise de convoiter le voisin ?

  • En attendant Collard ou la septième boîte

    Jean-François Laguionie

    • Éditions delatour france
    • 9 May 2016


    Description du produit


    Extrait

    « ...revenu sur la... plage... avec mes ch...èvres...
    C'est... endroit... paisible. Les rochers... des formes plus...
    que le reste de l'île... Je m'asseois ?... Je m'assied dans les dunes... Et je parle... À qui ?... Sais pas... À l'île... À la mer... Il faut parler, je dois parler à voix haute... c'est recommandé... dire, clamer, proclamer, déclarer... murmurer aussi, parfois... n'importe quoi, des vérités, des mensonges... le ciel est rose, carmin, gris de peine, bleu cendré... énumérer départements, préfectures, prénoms féminins... Pas de souvenirs, surtout !... Non, parler simplement, sans crier, c'est pas la peine,
    il n'y a pas de vent, jamais de vent !... Énumérer des mots sans suite... étranges et surprenants sont les mots insensés...
    ou si peu, finalement !...
    Les chèvres ne sont pas suffisantes. »
    (Mercredi, page 53)


    Présentation de l'éditeur

    Les nouvelles sont pour Laguionie ce que les « pafinis » sont aux « toupins » dans l'un de ses derniers films... Lorsqu'elles sont ainsi ouvertes, les nouvelles rappellent aux êtres limités que nous sommes, tous ceux des films, des romans, des idées... des êtres qui ne verront jamais le jour, dont le nombre est infini. Par là, elles nous rappellent l'imposture de ce qui se donne pour réel.

    Dominique Frot, directrice de collection.

  • La composition pour tous

    Anne-Olga De Pass

    • Éditions delatour france
    • 28 November 2020

    Préface de Bernard de Crépy

    Ce livre s'adresse aussi bien à des musiciens de musique Pop ou de Jazz qu'à des musiciens Classiques, quel que soit leur niveau. Il se distingue par l'originalité et la simplicité de son approche, désacralisée et iconoclaste, avec d'incessants allers-retours entre harmonie Classique et harmonie Jazz. Cette approche permet à chacun de réussir à écrire, à la table qui plus est, des musiques bien construites et qui sonnent bien.
    Cet outil d'analyse pratique a notamment prouvé son efficacité auprès de nombreux élèves de conservatoire, et ce avant qu'ils n'abordent les cours d'Écriture. La richesse du contenu de cette méthode satisfera tout autant les musiciens avancés qui y puiseront des renseignements et éclairages précieux.

  • Mars est encore loin

    Alain Duret

    • Éditions delatour france
    • 9 May 2016

    Le 25 mai 1961, John Fitzgerald Kennedy avait promis la Lune aux Américains. Il connaissait exactement les capacités de ses techniciens, et il avait mis l'argent sur la table. Huit ans plus tard, Niels Armstrong (adieu, l'ami) foulait le sol de l'astre des nuits.
    A ce jour, personne n'est capable d'assurer aux peuples du monde que l'Homme se rendra bientôt sur Mars. Ni demain, ni après-demain.
    Les spationautes devraient retourner assez rapidement sur notre satellite naturel. Mais entre un voyage dans notre banlieue proche et une expédition interplanétaire, il y a un gouffre.
    Le constat dût-il en être un peu douloureux, ce court ouvrage se propose de montrer que nous ne sommes pas prêts pour débarquer sur la planète rouge, ni scientifiquement, ni financièrement, ni surtout humainement. Ce qui n'implique bien entendu aucun renoncement.

  • Leon bloy, lettres a ses filles

    Léon Bloy

    • Éditions delatour france
    • 9 May 2016

    Les lettres de Léon Bloy à sa famille, à l'évidence, n'étaient pas destinées à la publication. Elles firent, malgré tout, l'objet d'une édition à tirage limité en 1952, et sont depuis longtemps devenues introuvables. Elles sont accompagnées, dans le présent ouvrage, des souvenirs d'enfance de Madeleine Bloy-Souberbielle, fille cadette de l'écrivain, et sont enrichies d'une iconographie qui, pour partie, n'était jamais sortie d'un cadre privé. En annexe, figure un charmant récit de Madeleine Gilbert-Fuget, fille de l'architecte Raoul Gilbert, une évocation de ses visites de petite fille chez les Bloy au tournant du XXème siècle.
    Les textes introduisent le lecteur dans l'univers quotidien de Léon Bloy, sous un éclairage intime, souvent singulièrement poignant, et, à ce titre, ils offrent un complément au célèbre Journal de l'écrivain. Les connaisseurs verront apparaître fugitivement des figures familières : les Maritain, les Van der Meer, les Rouault, les Levaux, Jehan Rictus, le père Léonce Petit, Ricardo Viñès, Félix Raugel, Vincent d'Indy, ou encore le grand géologue Pierre Termier... hôtes de passage qui viennent dîner, faire de la musique ou entendre Bloy lire ses dernières pages d'une belle voix de basse.
    A propos de la correspondance intime, Léopold Levaux écrit : «C'est d'un homme de douleur et de combat [...] qu'émanent les lettres qu'on va lire. Contraste émouvant et prenant, avec elles nous pénétrons dans le grand univers de Bloy par une toute petite porte, secrète et douce, qu'on serait tenté d'appeler, en recourant à l'épigraphe du dernier volume de son journal, la porte des humbles».

  • Le monde des enfants - six pieces pour piano

    El Bacha Abdel Rahma

    • Éditions delatour france
    • 28 November 2020

    Partition pour piano
    À la suite de Schumann et sans avoir voulu l'imiter, voici quelques pièces que le monde de l'enfance m'a inspirées. La Berceuse est sous forme de thème et 4 variations. Elle semble traduire la vie en gestation jusqu'à la naissance. Avant d'entrer sur la grande scène du Concertgebouw d'Amsterdam en 1982, j'improvisais comme d'habitude en pensant à ma fille Hélène qui avait alors 4 ans ; la Comptine est une mise en forme de cette improvisation. La rêverie du petit soldat (de bois !) est une pièce que peut jouer un très jeune - mais talentueux - pianiste. Le regard émerveillé des enfants sur le sapin de Noël prometteur de bonheurs m'a inspiré cette courte pièce. L'Enfantine et l'Adolescente, à la suite du grand Couperin, évoquent les charmes de l'innocence et de la première jeunesse.

    - 2ème berceuse
    - Comptine
    - Rêverie du petit soldat de bois
    - Devant le sapin de noël
    - L'enfantine l'adolescente

  • Ode à la nuit

    Jean-François Laguionie

    • Éditions delatour france
    • 9 May 2016


    Descriptions du produit


    Extrait

    « La tête me tourne un peu... Quelle histoire ! Je passe d'une pièce à l'autre. Il y a des bruits qu'on essaie de transformer en silence, des gens qui entrent ou qui sortent de la maison. Ils me font rire. La consigne d'Antoine est de faire semblant d'être triste. Et je n'y arrive pas !... Tout à l'heure, l'un d'eux a passé sa main dans mes cheveux. Je l'ai giflé dans ma tête, mais j'étais tellement heureux que je me suis mis à rire, bêtement. Par bonheur il était déjà dans l'escalier pour aller consoler maman...
    Dès qu'ils seront partis, j'irai dans ma chambre. Il faut que j'écrive ce qui s'est passé. Si je ne le fais pas, tout va s'envoler comme d'habitude, et je me laisserais embobiner par les Convaincants ! »
    (Antoine est parti, page 29)


    Présentation de l'éditeur

    Les nouvelles sont pour Laguionie ce que les « pafinis » sont aux « toupins » dans l'un de ses derniers films... Lorsqu'elles sont ainsi ouvertes, les nouvelles rappellent aux êtres limités que nous sommes, tous ceux des films, des romans, des idées... des êtres qui ne verront jamais le jour, dont le nombre est infini. Par là, elles nous rappellent l'imposture de ce qui se donne pour réel.

    Dominique Frot, directrice de collection.

  • Michael Jackson : Black or White ?

    Isabelle Petitjean

    • Éditions delatour france
    • 15 February 2022

    Dire de Michael Jackson qu'il a brisé des barrières et des catégories humaines, sociales, artistiques et raciales est une lapalissade, un cliché régulièrement remis en lice sans autre explication ni développement. Mais il est temps d'y répondre...


    Quels sont les processus qu'il a mis en place pour parvenir à fédérer un public aussi vaste et éclectique ? Comment et à quel prix un enfant Noir et pauvre de Gary a-t-il pu se hisser aux sommets d'un courant musical, la pop, considéré jusque-là, historiquement, comme Blanc ? Quels choix, quelles stratégies, affinités et coïncidences historiques ont construit et innervé ses dynamiques de transversalité ? Pourquoi a-t-il autant dérangé, en déplaçant les limites de cases sociales jugées pourtant étriquées, en incarnant ce que prône, par ailleurs, notre société : la mise en conformité entre l'intériorité d'un être, ses idéaux et ses choix d'apparence ?


    L'auteure nous propose ici quelques pistes d'exploration historiques, sociales, culturelles et musicales. Car elles sont nombreuses, les escalades, les chutes, les marches chaotiques qui permettent d'arriver à de tels sommets... et rien n'est simple, ni binaire, ni univoque dans le parcours artistique et personnel d'un artiste hors norme comme l'est Michael Jackson.

empty