Langue française

  • Il y a aujourd'hui un ministre de la Culture, il n'y a plus de ministre des Cultes. Ce transfert d'une ferveur religieuse refoulée, dont témoignent festivals, musées - fussent-ils « imaginaires » -, marchés lucratifs de la peinture, de la chanson, ou de l'« audiovisuel », coïncide depuis un siècle avec l'émergence croissante d'une philosophie de l'Imaginaire, jusqu'ici « part maudite » de nos pédagogies, de nos politiques et de nos catéchèses. La notion d'archétype - avec toutes les allergies passionnelles qu'elle réveille encore - marque bien la frontière de cette impitoyable Guerre Sainte qui, à travers Freud, Nietzsche, Wagner, Cassirer, Jung, Baudouin, Bachelard, Eliade, Lévi-Strauss ou Corbin, consacre et légitime les nouvelles ferveurs. Ce livre montre, une fois de plus, l'efficacité de l'analyse archétypique éclairant les reflets de bien des styles de la peinture européenne. Puis il se penche sur ces deux moments - le XVIIe et le XVIIIe ainsi que la fin du XIXe siècle - qu'illustre la re-mythologisation opératique. Enfin, à l'aube du XXe siècle, à travers le « cas » Wagner, l'auteur se demande si État, École et Églises concordataires ne se sont pas déconsidérés pour s'être rangés dans la « postérité » progressiste, séculière et unidimensionnelle du mythe de Joachim de Flore.

empty