Littérature traduite

  • Contes

    Hans Christian Andersen

    • Frémeaux & associés
    • 12 April 2007

    Hans Christian Andersen "Le Rossignol et l'Empereur" suivi de "La Petite fille aux allumettes, Le Costume de l'Empereur", "C'est tout à fait sûr", "La Bergère et le ramoneur", "Le Petit soldat de plomb".
    "J'ai dit... que mes contes étaient tout autant pour les aînés que pour les enfants, ceux-ci ne comprenaient que les personnages accessoires, et que c'étaient seulement les personnes mûres qui voyaient et comprenaient le tout".
    H.C. Andersen 
    "Les contes d'Andersen, quoi qu'on en dise, ne transmettent pas impersonnellement le folklore de son pays, le Danemark : ils ont la vérité - la candeur enfantine - de leur auteur ; là est leur force inégalée. Andersen ne raconte pas des histoires, il se projette en elles et incite ses auditeurs à le rejoindre."
    Claude Colombini-Frémeaux & Alexandre Wong

  • Les Souffrances du jeune Werther

    Johann Wolfgang Von Goethe

    • Frémeaux & associés
    • 1 March 2016

    Ecouter Werther, c'est aujourd'hui dépoussiérer un mythe. En effet tout le monde connaît "l'histoire" de Werther et son suicide, mais peu sont ceux qui connaissent véritablement le parcours intérieur de ce geste solitaire... Geste magnifique, mais aussi geste de désespoir social face à ses blocages intimes et aux barrières convenues par une société fière de ses convenances.

  • Lettre au père

    Franz Kafka

    • Frémeaux & associés
    • 7 July 2020

    La Lettre au père de Franz Kafka est l'une des oeuvres majeures du xxe siècle.L'une des particularités de cette Lettre au père, écrite en 1919, est que son destinataire n'en eut pas connaissance. La passion que Thomas Compère-Morel nourrit pour Franz Kafka et pour sa Lettre au père nous a impressionnés. Son rapport fusionnel avec cette oeuvre incomparable nous a convaincus qu'il pouvait en faire une lecture qui restitue la force et la beauté du texte. Notre choix d'éditeur est donc allé vers l'engagement et l'authenticité. Parce qu'elle est libre, la lecture que nous donne Thomas Compère-Morel est émouvante et profonde. Sa voix exprime toute l'humanité de ce chef-d'oeuvre bouleversant.
    Claude Colombini et Patrick Frémeaux

  • L'art d'avoir toujours raison est un précis à usage des disputeurs, des contradicteurs et de toute personne ayant pour but de faire éclater la grande vérité (réelle ou fantasmée) de ses propres thèses. Ces techniques applicables en tout lieu et en toute époque peuvent être utilisées pour faire tomber les arguments fallacieux d'adversaires. Très argumenté, structuré, et ne manquant pas d'humour, ce texte fait montre d'une grande culture et d'une certaine ironie, qui vise en transparence la mauvaise foi de chacun de nous. ©2006 Éditions du Seuil (P)

  • Les carnets du sous-sol

    Fiodor Dostoïevski

    • Frémeaux & associés
    • 3 September 2017

    "Premier des romanciers modernes, Fiodor Dostoïevski est parmi les plus grands écrivains russes du XIXe siècle. Dans « Les Carnets du sous-sol », il fait le récit d'un homme reclus qui depuis son sous-sol observe le monde en contre-plongée. Le narrateur crache ses mots avec aigreur, son refus obstiné du bonheur, déverse ses angoisses et sa haine envers l'humanité. Ecrit en 1864, on y retrouve un condensé de la fureur barbare qui fait l'oeuvre de l'auteur et les bases des grands romans à venir : « Crimes et châtiments », « Le Joueur », ou « Les Frères Karamazov ». Produit par Mâya Heuse des Éditions Thélème, Hubert-Félix Thiéfaine, avec sa diction émue et mordante, à la fois constante et solennelle, arrive à transmettre à l'auditeur toute la mélancolie, la sincérité et la violence du roman. Il met à nue toute la poésie de cette oeuvre que l'on se prêterait à qualifier de proto-punk, par sa désillusion, sa vision désenchantée du monde et qui comme l'indiquait l'auteur, se voulait le récit « d'une génération en survie".
    Patrick FRÉMEAUX

  • Lettres à son frère Théo

    Vincent Van Gogh

    • Frémeaux & associés
    • 6 June 2018

    Est-ce bien certain que l'on peut tout sentir ? Certes non. Pourtant c'est bien ce sentiment qui domine à l'audition des ces lettres. Plus qu'un simple point de vue, elle nous livrent le parcours d'une vie. Nous accompagnons une étape. C'est un dialogue entre la vie de Vincent et les événements majeurs qui la forment, et Vincent lui même. Un dialogue insaisissable au naturel et pourtant perceptible par la magie de Michaël Londsdale et Claude Mettra.
    Claude Mettra est - si l'on peut dire - le cours de la vie de Van Gogh, avec ses douleurs et ses tourments, ses accidents extérieurs qui façonnent et marquent à jamais son esprit, et Michaël Londsdale est la voix grave de Vincent, son âme presque, ou son double du moins.
    Écouter l'insaisissable, c'est tenter de comprendre l'histoire, l'intériorité même d'un des plus grands génies de la peinture, d'un des artistes les plus solitaires aussi. C'est avoir envie, à rebours, de le rencontrer, et à défaut de le comprendre toujours, à la manière de son frère Théo, de le soutenir de manière indéfectible.

  • La naissance des choses

    Lucrèce

    • Frémeaux & associés
    • 14 May 2018

    Ce texte fondateur du philosophe épicurien de la Grèce Antique qui regroupe poésie et philosophie se présente comme une tentative de "briser les forts verrous des portes de la nature", c'est-à-dire de révéler au lecteur la nature du monde et des phénomènes naturels. Selon Lucrèce, cette connaissance du monde doit permettre à l'homme de se libérer du fardeau des superstitions, notamment religieuses, constituant autant d'entraves qui empêchent chacun d'atteindre l'ataraxie ; la tranquillité de l'âme.
    Alors que Michel Onfray nous révèle Lucrèce dans le deuxième volume de la Contre-histoire de la philosophie, Bernard Combeaud s'est attelé à la traduction du grand poème philosophique avec toute la difficulté d'une écriture à la fois intellectuelle et allégorique (poétique), travail édité par Denis Mollat pour lequel Bernard Combeaud a reçu le Prix Jules Janin de l'Académie française pour l'adaptation.
    À son tour, Denis Podalydès, sociétaire de la Comédie-Française, relève le défi de cette lecture, en mettant son talent au service de la prosodie poétique et philosophique du texte de Lucrèce dans une sélection faite par Bernard Combeaud. Afin de donner à l'auditeur toutes les réponses aux questions posées sur le travail d'adaptation et d'interprétation au sens large, le livre audio propose également un entretien entre Bernard Combeaud et Michel Onfray.

  • Typhon

    Joseph Conrad

    • Frémeaux & associés
    • 21 April 2020

    "'J'ai tenté avec un respect presque filial de rendre la vibration vitale du vaste monde des eaux, du coeur des hommes simples qui, depuis des siècles, traverses ses solitudes.'" Ainsi s'exprime Conrad à propos de son récit.
    Mais Typhon n'est pas que la relation d'une épreuve maritime, n'est pas que la transposition romanesque des souvenirs du marin Joseph, la nouvelle peut également être entendue comme une magnifique épopée allégorique sur la sublimation des passions par l'écriture.
    Pierre Vaneck lit Typhon dans la traduction de Gide. L'ambition est la même que l'auteur des Faux-Monnayeurs : ne pas s'arrêter au mot à mot, à une diction hachée, aller trouver dans ce récit la pensée et l'émotion de Joseph Conrad."
    Claude Colombini-Frémeaux

  • La dame au petit chien et autres nouvelles

    Anton Tchekhov

    • Frémeaux & associés
    • 4 June 2018

    Tchékhov est un grand peintre de la société russe. Mais il a su dépasser le circonstanciel pour exprimer l'âme humaine dans ce qu'elle a de permanent. C'est pourquoi ses récits, un siècle après sa mort, continuent d'émouvoir les hommes, d'où qu'ils soient.
    La dame au petit chien peint l'amour avec ce qu'il a d'imprévisible. Après le théâtre évoque les espoirs d'une jeune fille dans leur fraîcheur et leur incohérence. L'homme à l'étui vaut pour tous ceux qui vivent en retrait, médiocrement, dominés par la peur.
    La description des Relégués permet d'opposer deux façons de concevoir le bonheur. Même des pochades comme Chez la maréchale de la noblesse ou L'oeuvre d'art réussissent à dépasser l'anecdote pour cerner comiquement l'un de nos travers.

  • Le malaise dans la culture

    Sigmund Freud

    • Frémeaux & associés
    • 13 February 2018

    « "L'homme est un loup pour l'homme" ; qui donc, d'après toutes les expériences de la vie et de l'histoire, a le courage de contester cette maxime ? » Sigmund Freud
    "En 1929, Freud s'adresse à Lou Andreas-Salomé : « Très chère Lou... ce livre traite de la culture, du sentiment de culpabilité, du bonheur et d'autres choses élevées du même genre et me semble, assurément à juste titre, tout à fait superflu quand je le compare à mes travaux précédents qui procédaient toujours de quelque nécessité intérieure. Mais que pouvais-je faire d'autre ? Il n'est pas possible de fumer et de jouer aux cartes toute la journée. (...) J'écris et le temps passe ainsi très agréablement. Tandis que je m'adonne à ce travail, j'ai découvert les vérités les plus banales. » Freud analyse ici les relations de l'homme à la culture, édifiée sur le renoncement pulsionnel, l'opposition entre culture et sexualité et l'étude du surmoi. Nathalie Roussel s'empare du texte de Freud avec intelligence, nous le restitue sous une forme posée et nous permet d'appréhender la pensée de Freud de façon claire." Claude Colombini-Frémeaux & Michel Prigent

  • Un été indien

    Truman Capote

    • Frémeaux & associés
    • 2 November 2020

    Lire "Un Eté indien", c'est comme lire une histoire intime pour s'en graver à jamais les détails les plus secrets au fond de sa mémoire. C'est comme inscrire une part de rêve d'enfance qui aurait été relue par une réflexion adulte pour ne rien perdre des moments les plus intimes et des déchirures infimes qui forgent le caractère de l'Etre en devenir. C'est aussi ne pas oublier que jamais aucune vérité n'est entière et que les parts d'ombre peuvent un jour se révéler de la lumière. C'est un récit au bout duquel une vraie pause, ironique et tendre, s'avère nécessaire, comme pour se retrouver avant de repartir.

  • Le fils du vent

    Henning Mankell

    • Frémeaux & associés
    • 7 January 2021

    "Les contes sont des rêves partagés. Eclairés par le conteur qui les renouvelle et les rend vivants, vibrants de tous les sens retrouvés, les contes viennent habiter la mémoire de ceux qui l'écoutent. De là, plus tard, ils "remontent", et même parfois, ils insistent étrangement. Ainsi, la vision d'un cheval ailé vient soudain nous distraire de l'ordinateur, le chant d'une belle ondine surgit du sifflement du métro, on rit tout seul du rire de l'hippopotame que tel conteur avait si bien fait, l'autre jour... Bref, l'oreille garde la mémoire, comme une musique qui reste, c'est l'oralité... L'oeil garde l'image qu'il a lui-même créée en écoutant, c'est le "cinéma dans la tête". Le coeur garde l'émotion, les symboles hors du temps, qu'il comprend simplement. C'est la richesse de l'humanité, la profondeur de l'oralité."
    Catherine Zarcate
    "Catherine Zarcate est à l'origine du renouveau du conte pour adulte sous une forme philosophique. Les Fils du Vent est son oeuvre la plus marquante et demandée auprès des libraires depuis 30 ans. Le conte, forme très écrite demande une performance d'acteur et s'inscrit tant par son héritage que par son expression dans le plaisir et l'approche littéraire de La Librairie Sonore et du disque parlé."
    Patrick Frémeaux et Claude Colombini

empty